Modifié

Comment l'éducation sexuelle est-elle enseignée dans les écoles suisses?

Bientôt une éducation sexuelle harmonisée en Suisse? [Hugo Passarello Luna - AFP]
Bientôt une éducation sexuelle harmonisée en Suisse? / Le Journal horaire / 1 min. / le 25 juillet 2022
La commission de la science, de l’éducation et de la culture du Conseil national a demandé le 30 juin au Conseil fédéral de rédiger un rapport pour comprendre comment l'éducation sexuelle est mise en place dans les écoles suisses par rapport aux standards internationaux.

En Suisse, les cantons sont en charge de l'éducation sexuelle dans le programme de leurs écoles, ce qui crée un manque d'harmonisation voire des inégalités entre les jeunes, critiquent plusieurs rapports internationaux.

L'accès à une éducation sexuelle de qualité n'est pas garantie à l'ensemble des jeunes de Suisse, souligne par exemple un récent rapport de Sexual Rights Initiative et Santé sexuelle suisse.

Des lignes directrices pour les cantons

En Suisse alémanique, la qualité de l'enseignement est considérée comme arbitraire, selon ce rapport. L'éducation sexuelle est laissée à la responsabilité des enseignants et enseignantes qui sont parfois peu soutenus.

En Suisse romande, en revanche, ce sont plutôt des professionnels de l'éducation sexuelle qui sont en charge, avec une vision de santé globale, positive et en faveur de l'autonomie des jeunes. Pour Léonore Porchet, conseillère nationale verte vaudoise et présidente de la fondation Santé sexuelle suisse, il est temps que le Conseil fédéral fasse un bilan de la situation.

"On aimerait qu'il y ait des lignes directrices à suivre pour les cantons et que la charge donnée aux établissements scolaires pour l'éducation sexuelle soit claire. Par exemple, il faut que les personnes qui donnent ces cours soient formées à transmettre ces notions avec une vision positive de la sexualité", explique-t-elle.

Plusieurs acteurs dans l'éducation des jeunes

"Il faut qu'on prenne en compte qu'il y a plusieurs acteurs qui vont intervenir dans l'éducation sexuelle dans la vie des enfants et qu'il faut pouvoir leur donner de l'information qui soit scientifique et précise", ajoute Léonore Porchet.

Alors que le postulat doit encore être accepté en plenum, il ouvre déjà le débat sur la définition d'éducation sexuelle. Benjamin Roduit, conseiller national valaisan du Centre et membre de l'initiative "Protection des enfants", salue cette volonté de faire le point qui servira de base commune pour débattre du fond.

"Une chose est certaine, c'est qu'on ne pourra pas mettre tout le monde d'accord. Par contre, je suis sûr que le rapport que va rendre la Confédération va déboucher sur un véritable débat en Suisse: qu'est-ce qu'on entend par éducation sexuelle prise en charge par l'école, qu'est-ce qui doit rester du ressort des parents?", estime-t-il.

Propos recueillis par Camille Degott

Adaptation web: Andreia Portinha Saraiva

Publié Modifié