Modifié

La Suisse ne sous-estime pas la crise énergétique, selon Ignazio Cassis

Le Conseil fédéral ne sous-estime pas la crise énergétique, affirme le président de la Confédération Ignazio Cassis. Selon lui, le gouvernement s'est penché de manière intensive sur le sujet ces derniers jours et la Suisse est sur la bonne voie.

"Le Conseil fédéral a adopté des plans pour l'approvisionnement en énergie et pour l'information de la population", souligne Ignazio Cassis dans un entretien diffusé vendredi par le Blick. Le PLR tessinois ne cache cependant pas qu'il existe une certaine incertitude pour la Suisse.

Il rejette en revanche l'idée d'appeler la population à économiser l'énergie, comme en Allemagne. "La Suisse n'est pas l'Allemagne", déclare-t-il, précisant que la situation est différente.

>> Lire aussi: Guy Parmelin "recommande" de se préparer à baisser le chauffage l'hiver prochain

Black-out quasi improbable

Selon un rapport, Ignazio Cassis souhaite des exercices militaires communs avec l'OTAN [Pierre Albouy - Keystone]Selon un rapport, Ignazio Cassis souhaite des exercices militaires communs avec l'OTAN [Pierre Albouy - Keystone]La probabilité d'un black-out en Suisse est minime, explique le conseiller fédéral en charge des Affaires étrangères, car elle est peu dépendante des énergies fossiles pour son électricité. Cette dernière est avant tout d'origine hydraulique et nucléaire, ajoute-t-il. "L'approvisionnement en gaz est le sujet numéro un des préoccupations" en Suisse, selon lui.

Le président de Swissgas André Dosé avait vivement critiqué jeudi le Conseil fédéral dans la Neue Zuercher Zeitung. "Il ne faut pas grand-chose pour que l'approvisionnement en gaz se fasse rare", a-t-il lancé, précisant que la Suisse ne se rendait pas compte à quel point la situation est dangereuse.

>> Lire aussi: Simonetta Sommaruga: "La Suisse a trop misé sur l'importation d'électricité"

>> Ecouter la revue de presse de La Matinale avec la mention de l'article du Blick:

La revue de presse. [RTS]RTS
La revue de presse - Par Valérie Droux / La Matinale / 7 min. / le 8 juillet 2022

ats/fgn

Publié Modifié