Modifié

La Poste annonce un premier partenariat avec l'assureur-maladie Sympany

La Poste a annoncé avoir signé un partenariat avec l'assureur-maladie Sympany. [Anthony Anex - Keystone]
"La Poste de demain" présente sa stratégie économique pour les 10 prochaines années / Le 12h30 / 1 min. / le 5 juillet 2022
Les contours de la Poste de demain se précisent. Après avoir exprimé sa volonté d'ouvrir ses bureaux à des partenaires pour stabiliser son réseau, le géant jaune a annoncé mardi matin avoir signé avec une première entreprise partenaire, l'assureur-maladie Sympany.

A l'avenir, il sera possible de choisir une nouvelle caisse maladie depuis un bureau de poste. Le personnel de Sympany sera en effet présent dans huit filiales du géant jaune à partir du mois de septembre, notamment à Genève, Lausanne et Bienne. Et dans 90 bureaux, les employés de la Poste pourront fixer des rendez-vous pour le compte de l'entreprise.

La Poste a expliqué mardi matin devant la presse qu'elle souhaitait transformer ses filiales en centres de prestations de services. Elle dit être en discussion avec une dizaine d'autres partenaires dans différents secteurs: les assurances, la santé, les banques ou encore l'administration publique. Ces partenaires paieront une somme fixe à la filiale concernée ainsi qu'une contribution variable en fonction de leurs ventes.

Gagnant-gagnant

Ce choix stratégique de la Poste s'explique par la baisse des volumes dans le cadre des paiements, mais aussi des lettres. Et l'augmentation des livraisons de colis engendrée par l'explosion de la vente en ligne ne parvient pas à compenser ce manque à gagner.

Du côté des entreprises partenaires, bénéficier de ces bureaux coûte beaucoup moins cher que d'ouvrir leur propre succursale. Sympany espère ainsi trouver une nouvelle clientèle à moindre coûts, notamment en Suisse romande où elle n'est pas encore présente.

Alternative au tout-numérique

Avec cette orientation, un risque lié à l’identité de marque de la Poste pourrait voir le jour. Cependant, le géant jaune affirme aller dans le sens de l'intérêt général: avec cette évolution, la population verrait son quotidien facilité, estime-t-il, avec plusieurs services au même endroit. Notamment pour les personnes qui refusent de faire toutes leurs démarches via le numérique, et qui préfèrent bénéficier d'un contact humain.

Enfin, elle souligne également que cette option permet de maintenir des emplois décentralisés.

>> Interview dans Forum de Matthias Finger, professeur de management des infrastructures à l'EPFL:

Un partenariat entre La Poste et l'assureur-maladie Sympany: interview de Matthias Finger [RTS]
Un partenariat entre La Poste et l'assureur-maladie Sympany: interview de Matthias Finger / Forum / 6 min. / le 5 juillet 2022

Cléa Favre/jop

Publié Modifié