Modifié

Ferrero rappelle préventivement toute une série de produits Kinder en Suisse

Des produits Kinder Surprise de la marque Ferrero. [Caren Firouz - Reuters]
Des produits Kinder Surprise de la marque Ferrero. [Caren Firouz - Reuters]
L'entreprise Ferrero a annoncé le retrait à titre préventif en Suisse de produits chocolatés Kinder suspectés d'être responsables d'une série de cas de salmonellose en Europe. Aucun cas n'a toutefois été détecté en Suisse.

La liste des produits concernés est publiée sur le site de l'Office fédéral de la sécurité alimentaire (OSAV), a appris la RTS mercredi soir. Les personnes qui auraient acheté ces produits sont priées de ne pas les consommer et de contacter Ferrero.

Les produits concernés comprennent notamment des mini oeufs Kinder, des Schokobons et des Kinder Surprise.

L'entreprise italienne assure que la protection des consommateurs est sa "priorité absolue" et précise qu'aucun de ses produits n'a été testé positif à la salmonelle pour l'instant.

A la suite de ce rappel préventif, la chaîne Volg a fait retirer mercredi les chocolats des magasins Prima, Landi et Topshop, ainsi que des boutiques de stations-service.

Plusieurs grandes enseignes, comme Migros, Coop ou Aldi, avaient déjà retiré les produits Kinder de leurs rayons. Coop avait même annoncé le rappel de nombreux produits.

Interrogé dans l'émission Forum, Pierre Schwaller, ingénieur en sciences alimentaires et formateur en hygiène alimentaire chez GastroSuisse, parle de "failles graves" dans le processus de contrôle des entreprises.

Il faut savoir qu'en Suisse, c'est l'OSAV qui effectue des contrôles, via les chimistes cantonaux, mais ces prélèvements concernent en priorité des produits d'origine animale. Pour le reste, ce sont surtout les entreprises elles-mêmes qui font leurs propres vérifications, comme c'est aussi le cas en Europe d'ailleurs.

>> Ecouter l'interview de Pierre Schwaller dans Forum:

Suspicion de salmonellose dans des produits Kinder: interview de Pierre Schwaller [RTS]
Suspicion de salmonellose dans des produits Kinder: interview de Pierre Schwaller / Forum / 5 min. / le 6 avril 2022

Dizaines de cas en Europe

Les cas de salmonellose, qui semblent liés aux produits Kinder fabriqués dans l'usine d'Arlon, en Belgique, se multiplient rapidement en Europe. Le premier cas a été détecté le 7 janvier au Royaume-Uni et, depuis le 17 février, des infections ont été détectées dans plusieurs pays.

Une porte-parole des autorités sanitaires britanniques avait précisé mardi à l'AFP que 63 cas de contamination à la salmonelle étaient répertoriés sur leur territoire.

Côté français, 21 malades avaient été signalés mardi par le Centre national de référence des salmonelles de l'Institut Pasteur, dont 15 ont indiqué avoir consommé les produits Kinder concernés, selon Santé Publique France, qui précise que huit personnes ont été hospitalisées, mais sont rentrées par la suite chez elles. L'âge médian des cas est de 4 ans.

Au total, 105 cas de salmonellose ont été reliés avec une quasi-certitude aux produits Ferrero, a indiqué lundi l'Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). Soixante-trois cas ont notamment déjà été liés avec certitude à des produits chocolatés au Royaume-Uni.

>> Interview de Barbara Pfenniger, responsable alimentation à la Fédération Romande des Consommateurs:

Barbara Pfenniger (Fédération romande des consommateurs). [RTS]RTS
Oeufs Kinder contaminés: interview de Barbara Pfenniger (FRC) / La Matinale / 58 sec. / le 7 avril 2022

cab

Publié Modifié