Modifié

Migros pointée du doigt pour ses conditions de travail dans le commerce en ligne

Ventes en ligne: la Migros se détourne de la Poste [RTS]
Ventes en ligne: la Migros se détourne de la Poste / 19h30 / 2 min. / le 29 mars 2022
Alors que le groupe Migros présentait ses résultats annuels ce matin à Zurich, Syndicom reproche au géant orange de ne pas tenir ses engagements sociaux dans le domaine de la vente en ligne. Migros renonce en effet de plus en plus à livrer par La Poste et distribue désormais une partie de ses produits via DHL. 

Dopée par la pandémie, Migros a réalisé l’année dernière 3,2 milliards de francs de chiffre d'affaires via ses plateformes de vente en ligne. C'est désormais 11% de ses ventes qui passent par internet. Une hausse de 67% par rapport à 2017.

Migros réagit en doublant la surface du centre logistique de son principal site de vente en ligne, Digitec Galaxus, à Wohlen (AG), un centre qui occupe déjà 700 collaborateurs. "Les deux dernières années ont été extraordinaires", déclare le porte-parole de Galaxus, Stephan Kurmann, au 19h30. "Nous espérons que ça va continuer comme ça, mais on ne sait pas, car la situation pandémique a changé, on va voir si cela va influencer le comportement de nos clients."

>> Lire aussi: Migros toujours leader du commerce de détail en Suisse en 2021

DHL moins cher que La Poste

Mais alors que Digitec Galaxus maintient sa collaboration avec La Poste pour acheminer ses produits jusqu'à ses clients, d'autres entités du groupe Migros renoncent désormais aux services du géant jaune. Certaines coopératives romandes proposent déjà des livraisons de courses en moins de 45 minutes, via Smood. Cette start-up, dont la Migros est actionnaire à 30%, est au cœur d'un conflit social que le canton de Genève tente actuellement de régler.

>> Réécouter à ce sujet le reportage de La Matinale:

Le personnel de Smood revendique de meilleures conditions salariales et de travail [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
A Genève, la conciliation entre Smood et ses livreurs a échoué / La Matinale / 1 min. / le 26 janvier 2022

Un porte-parole de Migros a par ailleurs confirmé au 19h30 que les supermarchés spécialisés SportXX, Micasa, melectronics, Do it + Garden ainsi que OBI font désormais livrer leurs produits par DHL, un concurrent moins cher que La Poste. Cette évolution inquiète les syndicats qui reprochent à Migros de ne pas respecter ses engagements sociaux.

"Tester différents modèles"

Syndicom dénonce une sous-enchère salariale, car contrairement à La Poste, DHL n’a pas signé de convention collective et est donc difficilement contrôlable. "DHL travaille avec des sous-traitants, qui payent des salaires bas. Migros, mais aussi Coop, devraient assumer leurs responsabilités sociales", indique dans le 19h30 Matthias Loosli de Syndicom.

Invité à réagir mardi soir dans le 19h30, le président de la direction générale de Migros Fabrice Zumbrunnen a tenu à souligner que "plus de 95% des volumes de livraison" étaient effectués en partenariat avec La Poste. "Pour le reste, nous testons différents modèles, surtout en zones urbaines, avec des partenaires, pour voir si ces livraisons de dernière minute ont un potentiel."

Il note par ailleurs que si la pandémie a bel et bien dopé les ventes en ligne, celles-ci étaient déjà en nette progression auparavant.

>> L'interview de Fabrice Zumbrunnen dans le 19h30:

Fabrice Zumbrunnen, CEO de Migros, commente l'explosion du commerce en ligne [RTS]
Fabrice Zumbrunnen, CEO de Migros, commente l'explosion du commerce en ligne / 19h30 / 3 min. / le 29 mars 2022

Jean-Marc Heuberger/ther

Publié Modifié