Modifié

Les opposants à la SSR veulent réduire la redevance à 200 francs

Une nouvelle initiative contre la redevance de la SSR a été lancée officiellement aujourd'hui [RTS]
Une nouvelle initiative contre la redevance de la SSR a été lancée officiellement aujourd'hui / 19h30 / 2 min. / le 1 mars 2022
Un comité bourgeois et interpartis veut abaisser la redevance Serafe de la radio et de la télévision de 335 à 200 francs par an. Ses représentants ont présenté mardi à Berne l'initiative populaire intitulée "200 francs, ça suffit". Le texte est clairement dirigé contre la SSR, une attaque que cette dernière combattra, a-t-elle indiqué dans un communiqué.

Cette initiative est lancée par l'UDC, l'Union suisse des arts et métiers (USAM) et les Jeunes PLR. En plus de la baisse de la redevance concernant les appareils des ménages, les initiants demandent la suppression de la redevance des entreprises. La répartition de l'argent de la redevance doit en revanche rester identique pour les chaînes de radio et de télévision privées, selon le texte.

"La redevance obligatoire des ménages privés et des entreprises en faveur de la Société suisse de radiodiffusion et télévision (SSR) ne reflète plus depuis longtemps la consommation médiatique en Suisse, a affirmé mardi devant les médias le conseiller national Thomas Matter (UDC/ZH).

>> Ecouter l'avis de Jean-Luc Addor, conseiller national (UDC/VS), dans Forum:

Le conseiller national Jean-Luc Addor (UDC/VS), pris en photo le 15 octobre 2021 à Berne. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
Lancement d'une initiative pour une redevance radio/TV à 200 francs: interview de Jean-Luc Addor / Forum / 6 min. / le 1 mars 2022

>> Lire aussi: Création d'une Alliance pour la diversité des médias contre une future initiative UDC

La SSR prend acte

Dans un communiqué, la SSR dit prendre note de "cette attaque" contre le service public, qui intervient quatre ans après le net rejet par le peuple de l'initiative "No Billag", en mars 2018. A plus de 70%, la population avait alors confirmé la volonté de conserver un service public fort. La SSR est prête à démontrer une nouvelle fois sa contribution à la société suisse, écrit-elle mardi. A noter que la redevance média des ménages a déjà baissé de plus de 25% depuis 2018.

Jean-Michel Cina, président du Conseil d'administration de la SSR, y défend notamment le rôle primordial de la SSR dans la cohésion de la société. "La SSR fournit une contribution essentielle à l'échange culturel et à la compréhension entre les régions linguistiques suisses, et ainsi à la cohésion de notre société. Cette contribution n'est possible qu'avec un ancrage régional fort, qu'une telle initiative mettrait en péril."

Le comité a officiellement déposé le texte de l'initiative auprès de la Chancellerie fédérale pour examen. Une fois celui-ci effectué, la récolte de signatures pourra démarrer.

ats/fgn

Publié Modifié