Modifié

JO d'hiver sans vraie neige, pain aux pesticides, Alzheimer avant l'heure...

Des pistes olympiques sur des pentes sans neige, des voitures hybrides rechargeables moins vertes qu'espéré, des pains pétris dans la prison de Bochuz et d'autres contenant des pesticides et les ravages précoces de la maladie d'Alzheimer: ce sont les choix de la semaine de RTSinfo.

DECRYPTAGE - Des sports alpins dans un paysage aride

La Chine compte bien faire de ses Jeux olympiques d'hiver une vitrine de durabilité. A tout juste trois semaines du coup d’envoi de ces joutes hivernales, des voix s’élèvent cependant pour dénoncer les dérives environnementales.

Malgré ses pistes flambant neuves aux tracés méticuleusement dessinés, ses infrastructures dernier cri, ses "villages alpins" fraîchement sortis de terre, un ingrédient fait cruellement défaut pour parfaire l’illusion d’une boule à neige… la neige. "Ces jeux seront parmi les moins durables, parce qu'ils se tiendront dans un environnement sans neige naturelle et dans un climat extrêmement aride", explique Carmen De Jong. Professeure à la faculté de géographie et d’aménagement du territoire de Strasbourg, cette spécialiste en hydrologie a étudié de près les différents sites de Pékin 2022.

Les pentes naturellement enneigées sont rares en Chine. Le nord du pays est majoritairement sec à quelques exceptions. Les canons à neige sont donc indispensables. Carmen De Jong estime à deux millions de mètres cube la quantité d’eau nécessaire pour blanchir l’ensemble des sites olympiques.

La rampe de saut à ski à Zhangjiakou a été pensée pour avoir un impact minimal sur l'environnement. Avec succès ? [Laurence Chellali - AFP]Laurence Chellali - AFP
Des Jeux olympiques verts, la promesse ambitieuse de la Chine / Tout un monde / 6 min. / mercredi à 08:14

 >> Lire aussi: Des Jeux olympiques verts et durables, l'ambitieuse promesse de Pékin sous la loupe

POLEMIQUE - Véhicules hybriques rechargeables sur la sellette

Et si les véhicules hybrides rechargeables n'étaient pas aussi verts qu'on le pense? C'est ce que montre une étude publiée mardi et réalisée par Impact Living sur mandat du canton du Valais. Ce dernier a d'ailleurs réagi en supprimant les subventions pour ce type de propulsion.

Ce rapport d'Impact Living, une entreprise qui vise l'accélération de la transition énergétique, se concentre sur les véhicules équipés d'un moteur thermique traditionnel et d'un moteur électrique, avec une batterie rechargeable à la prise. Il conclut que ces voitures, présentées comme un premier pas vers l'électrique, constituent en réalité un "piège climatique", puisqu'elles augmentent les émissions au lieu de les réduire.

François Launaz, président d'AutoSuisse, ne partage pas cet avis. Selon lui, les véhicules hybrides restent efficaces si on les utilise correctement. Décryptage et interviews dans La Matinale et le 19h30:

Des véhicules hybrides consomment deux à trois fois plus que les mesures officielles, selon des experts indépendants [RTS]
Des véhicules hybrides consomment deux à trois fois plus que les mesures officielles, selon des experts indépendants / 19h30 / 2 min. / mercredi à 19:30
Selon une étude effectuée en Valais, les voitures hybrides sont beaucoup moins écologiques qu'il n'y paraît. [Cyril Zingaro - KEYSTONE]Cyril Zingaro - KEYSTONE
Les véhicules hybrides sont une arnaque, affirme une étude valaisanne / La Matinale / 1 min. / mercredi à 06:29

>> Lire également: Les véhicules hybrides rechargeables sont une arnaque, affirme une étude valaisanne

REPORTAGE - Le pain des prisonniers de Bochuz

Les centaines de kilos de pain frais qui nourrissent quotidiennement les patients du CHUV sont fabriqués derrière les murs de la prison vaudoise de Bochuz à Orbe (VD). Malgré des horaires astreignants, le métier est très demandé par les prisonniers. Mais c'est aussi une lourde responsabilité pour le professionnel de la boulangerie qui les forme et les encadre.

Les patients du CHUV à Lausanne sont peu nombreux à connaître la particularité du pain qui leur est servi quotidiennement dans leur plateau-repas. "J'ai appris que ce pain était fabriqué à Bochuz", sourit Josette Genoud dans l'émission Mise au point diffusée dimanche passé sur la RTS. Patiente de l'établissement hospitalier vaudois, le goût et la qualité du produit qui lui est servi ce matin-là l'enchante.

Menuiserie, cartonnage ou boulangerie: les 145 détenus enfermés à Bochuz pour des peines allant de 8 à 15 ans de prison peuvent choisir l'atelier où ils vont travailler. Six d'entre eux ont fait le choix de se former à la fabrication du pain. Tous les matins, à deux heures, un gardien les réveille pour qu'ils puissent rejoindre leur chef, celui qui les guide dans le métier.

Le pain des prisonniers [RTS]
Le pain des prisonniers / Mise au point / 13 min. / le 9 janvier 2022

>> Lire aussi: A Bochuz (VD), les prisonniers mettent la main à la pâte pour fabriquer le pain du CHUV

ENQUÊTE - Des pesticides décelés dans le pain

L'émission On en parle, en collaboration avec le magazine Bon à Savoir, a fait tester par un laboratoire 28 pains achetés en grande surface. Dans cet échantillon, cinq d'entre eux contenaient des produits phytosanitaires suspectés d'être des perturbateurs endocriniens.

Les 28 pains de l'échantillon se trouvent chez Aldi, Coop, Lidl et Migros. Première bonne nouvelle, la fiabilité des labels Bio et IP: aucun pesticide n'a été trouvé dans ces pains. Seconde bonne nouvelle, aucun pain de l'échantillon ne dépasse les teneurs maximales de résidus de pesticides autorisées dans le blé.

Parmi ces pains, cinq contiennent des résidus de Butoxyde de Pipéronyle (Pipéronyl Butoxide), un synergiste destiné à renforcer l'effet des pesticides. Dans ce quintet, deux pains contiennent en plus des résidus de Cyperméthrine, un pesticide: les toasts d'Aldi et le pain bis de Lidl. Ces deux substances sont suspectées d'être des perturbateurs endocriniens, nocifs pour la santé. À noter que les quantités de ces deux substances présentes dans les pains sont largement en dessous des limites considérées comme problématiques.

 

389712980 highres (1) [Keystone]Keystone
Des pesticides dans le pain / On en parle / 11 min. / mercredi à 09:09

>> Lire aussi: Des pesticides trouvés dans des pains achetés en grande surface

INTERVIEW - Alzheimer à l'oeuvre 10 à 15 ans avant le diagnostic

Les Centres de la mémoire de sept hôpitaux suisses et un Centre de recherche sur la maladie d'Alzheimer ont créé un registre national en ligne pour la santé du cerveau. Invité jeudi dans La Matinale, le neurologue et directeur du Centre Leenards de la mémoire au CHUV Gilles Allali a expliqué que la maladie provoque des dégâts 10 ou 15 ans avant le diagnostic.

Le premiers signe de la maladie? "Il suffit d'avoir la plainte d'une perte de mémoire, sans avoir de véritables difficultés, d'un patient à son médecin", explique Gilles Allali. L'alerte est souvent déclenchée par les proches, car "on n'est pas conscient que notre mémoire ne fonctionne pas bien".

Intitulé Brain Health Registry (BHR), ce registre national en ligne facilite l'inscription de participants et participantes à des études, ainsi que l'accès à une base de données de volontaires pour les chercheurs. L'objectif de ce partenariat scientifique est donc de faire progresser la recherche sur les maladies neurodégénératives en mettant en place des approches thérapeutiques préventives et des techniques de diagnostics précoces.

L'invité de La Matinale (vidéo) - Gilles Allali, neurologue et directeur du centre Leenards de la mémoire au CHUV [RTS]
L'invité de La Matinale (vidéo) - Gilles Allali, neurologue et directeur du centre Leenards de la mémoire au CHUV / La Matinale / 12 min. / jeudi à 07:33

>> Lire aussi: Gilles Allali: "La maladie d'Alzheimer commence ses dégâts 10 à 15 ans avant le diagnostic"

RTSinfo

Publié Modifié