Modifié

"Le Conseil fédéral est à votre écoute", assure Ignazio Cassis dans ses voeux présidentiels

Pour son allocution du Nouvel An, Ignazio Cassis met en avant la cohésion du pays [RTS]
Pour son allocution du Nouvel An, Ignazio Cassis met en avant la cohésion du pays / 19h30 / 2 min. / le 1 janvier 2022
Ignazio Cassis est le nouveau président de la Confédération depuis ce samedi. Dans son discours de Nouvel An, le Tessinois a mis en avant la diversité de la Suisse et a assuré que le Conseil fédéral était toujours à l'écoute malgré les divisions nées du Covid-19.

"Où que vous viviez et quelle que soit la langue dans laquelle vous vous exprimez, que vous soyez jeune ou moins jeune, vacciné ou non, le Conseil fédéral est à votre écoute", a déclaré Ignazio Cassis dans son allocution du Nouvel An à la radio et à la télévision. Le gouvernement comprend vos préoccupations et vos craintes, a-t-il ajouté.

La pandémie de coronavirus continue de mettre le pays à rude épreuve. "Elle nous rend vulnérables et elle est porteuse d'insécurité. Parfois, aussi elle nous isole", a poursuivi le président. "Mais la pandémie ne nous divisera pas".

Ignazio Cassis a succédé ce samedi à Guy Parmelin à la présidence du pays. En charge des Affaires étrangères, il a dévoilé vendredi la traditionnelle photo du Conseil fédéral, qui met en avant les liens qui unissent les Helvètes.

>> Revoir l'allocution d'Ignazio Cassis:

>> Lire aussi: Une mise en scène ferroviaire pour la photo officielle du Conseil fédéral

Des différences, mais surtout une union

Le Conseil fédéral s'engage toujours pour l'intérêt général de la Suisse et de sa population. Villes ou campagnes, palmiers du Tessin ou glaciers des Alpes, expériences et mentalités diverses: "Malgré ces différences, ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous sépare", selon le Tessinois.

Malgré ces différences, ce qui nous unit est bien plus fort que ce qui nous sépare

Le conseiller fédéral en charge des affaires étrangères Ignazio Cassis. [Peter Klaunzer - Keystone]
Ignazio Cassis

Mais cette pluralité linguistique, culturelle, religieuse et politique constitue aussi un défi. Elle oblige à des compromis. Ignazio Cassis souhaite que la Suisse puisse vivre cette diversité, qui fait la force du pays, avec davantage de profondeur, dans le respect des différences d'opinions.

"En ces temps marqués par un fort risque de polarisation, il importe plus que jamais de se rappeler ce qui nous unit, ce qui contribue à notre cohésion nationale. Ensemble, nous sommes la Suisse", a lancé le président de la Confédération, qui a souhaité "santé, confiance et sérénité" à ses compatriotes.

>> Interview dans Forum de Johanna Gapany, vice-présidente du PLR et conseillère aux Etats fribourgeoise, sur la présidence d'Ignazio Cassis:

Johanna Gapany, vice-présidente du PLR, s'oppose à la gratuité des tests. [Gaetan Bally - KEYSTONE]Gaetan Bally - KEYSTONE
L'année de présidence d'Ignazio Cassis: interview de Johanna Gapany / Forum / 7 min. / le 1 janvier 2022

boi avec ats

Publié Modifié

Ignazio Cassis en bref

Natif de Sessa, sur les hauts du lac de Lugano, Ignazio Cassis est âgé de 60 ans.

Docteur en médecine, il a commencé sa carrière politique en tant que conseiller communal de Collina d’Oro, dans le district de Lugano.

En 2007, alors qu’il exerçait la fonction de médecin cantonal, il a été élu sous l'étiquette du PLR au Conseil national. Il a occupé pendant deux ans les fonctions de président du groupe parlementaire libéral-radical.

En 2017, il a été élu au Conseil fédéral pour remplacer son collègue de parti Didier Burkhalter. Il a depuis lors toujours été à la tête du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE).