Modifié

Covid-19: vaccinés et non vaccinés, les chiffres des hospitalisations en Suisse

Hospitalisations et décès des personnes vaccinées et non-vaccinées. Le didactique de Magali Rochat [RTS]
Hospitalisations et décès des personnes vaccinées et non-vaccinées. Le didactique de Magali Rochat / 19h30 / 1 min. / le 16 décembre 2021
Durant la 5e vague en Suisse, plus d'une hospitalisation liée au Covid-19 sur deux concerne des personnes non vaccinées de plus de 40 ans, d'après une analyse de la RTS. Or, celles-ci représentent moins de 10% de la population. Nos infographies.

Note: les chiffres et infographies dans cet article, publié le 10 décembre, ont été mis à jour le 16 décembre avec une semaine de données supplémentaires

Les questions s'accumulent alors que les hôpitaux se remplissent de malades du Covid-19. Les vaccins sont-ils vraiment efficaces? Pourquoi y a-t-il de plus en plus de vaccinés hospitalisés ces dernières semaines?

Pour y répondre, la RTS a analysé les données de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) pour la 5e vague.

Premier constat: plus de la moitié des hospitalisations proviennent d'une minorité de la population, les personnes non vaccinées de plus de 40 ans. Depuis le début de la 5e vague, 1401 d'entre elles ont dû être hospitalisées à cause du Covid-19, soit 53% des patients dont le statut vaccinal est connu. Or, ils ne représentent que 9% de la population.

10 fois plus d'hospitalisés chez les plus de 80 ans non vaccinés

La comparaison par tranche d'âge s'avère encore plus parlante. La différence entre vaccinés et non vaccinés apparaît de façon indéniable.

Prenons les personnes de plus de 80 ans, les plus touchées depuis le début de la crise sanitaire. Toujours durant la 5e vague, les hôpitaux ont pris en charge 597 vaccinés, contre 429 non vaccinés. Seuls, ces chiffres laissent penser que les vaccinés pèsent autant que les non vaccinés sur la charge hospitalière, voire davantage. Mais les chiffres sont trompeurs: le nombre de personnes de plus de 80 ans vaccinées est en effet beaucoup plus grand que celui des non vaccinés.

En rapportant ces chiffres à leur population respective, afin de comparer chaque groupe à population égale, on arrive à une conclusion très différente. Il y a 141 hospitalisations pour 100'000 vaccinés de plus de 80 ans, contre 1512 chez les non vaccinés de plus de 80 ans, soit 10 fois plus.

La différence entre vaccinés et non vaccinés est encore plus marquée chez les moins de 70 ans, comme le montre l'infographie ci-dessous.

La méthodologie et les données utilisées pour réaliser ce graphique sont disponibles ici.

Baisse de l'efficacité avec le temps?

La protection offerte par les vaccins diminue-t-elle avec le temps, comme l'indiquent plusieurs études internationales? Les données de l'OFSP ne précisent pas quand un patient a été vacciné. Il n'est donc pas possible d'apporter une réponse précise à cette question, alors que la campagne pour le rappel bat son plein.

Seule observation possible: l'écart entre hospitalisés vaccinés et non vaccinés a diminué entre la 4e et la 5e vague, notamment pour les tranches d'âge entre 30 et 59 ans. La différence reste dans tous les cas importante, comme le montre le graphique ci-dessous.

>> Evolution des hospitalisations pour 100'000 vaccinés / non vaccinés par semaine:

Les non vaccinés aussi surreprésentés parmi les décès

Qu'en est-il des décès? Comme ceux-ci interviennent souvent après plusieurs semaines d'hospitalisation, il est pour l'heure difficile d'analyser avec précision les données de la vague actuelle.

Ces chiffres, à interpréter avec prudence, montrent toutefois aussi de grandes différences entre les personnes vaccinées et non vaccinées. Chez les plus de 80 ans, on compte pour l'instant, à population égale, près de 12 fois plus de décès chez les non vaccinés.

Valentin Tombez

Publié Modifié