Modifié

Pourquoi, comment et quand recevoir sa 3e dose?

La troisième dose reste difficilement accessible dans les cantons. [RTS]
La troisième dose reste difficilement accessible dans les cantons. / 19h30 / 2 min. / le 30 novembre 2021
La semaine passée, l'Office fédéral de la santé publique a annoncé que la vaccination de rappel était désormais recommandée pour tout le monde, de 16 à 65 ans. Les cantons ont d'abord privilégié la vaccination des seniors et des personnes vulnérables, mais proposent désormais des rendez-vous aux moins de 65 ans également.

Pourquoi une vaccination de rappel?

La vaccination contre le Covid-19 est actuellement recommandée à toutes les personnes dès 12 ans, qui peuvent toujours recevoir leurs première et deuxième dose en priorité. Actuellement, plus de 65% de la population suisse a déjà reçu deux doses. La Confédération recommande la vaccination avec deux doses pour les enfants âgés de 5 à 11 ans depuis le 14 janvier. La recommandation vaut en particulier pour les enfants atteints d'une maladie chronique. Ils recevront un vaccin développé pour eux.

L'administration d'une dose de vaccin supplémentaire a pour objectif de maintenir un bon niveau de protection contre le Covid-19. L'idée est de stimuler le système immunitaire pour qu'il se rappelle du virus.

Les autorités scientifiques estiment qu'une vaccination de rappel est nécessaire pour toutes les personnes déjà vaccinées avec deux doses, mais dont l'immunité permise par le vaccin tend à diminuer au fil des mois, en particulier face au variant Delta. En effet, six mois après la vaccination complète, la protection contre les formes graves de la maladie reste bonne, mais elle diminue pour les formes légères, selon les dernières études. La transmission du virus est aussi moins importante à la suite d'une vaccination de rappel.

En Suisse, la dose de rappel ou "booster" peut être administrée au plus tôt six mois après l'injection de la deuxième dose, mais ce délai est différent dans d'autres pays (cinq mois en France, alors que l'UE recommande un rappel dans les neuf mois maximum).

>> Les précisions de Forum sur la troisième dose de vaccin:

Une troisième dose de vaccin anti-Covid est désormais recommandée pour le personnel de santé [RTS]
Une troisième dose de vaccin anti-Covid est désormais recommandée pour le personnel de santé / Forum / 1 min. / le 17 novembre 2021

Selon le vaccinologue Alessandro Diana, il faut d'ailleurs arrêter de présenter la vaccination contre le Covid comme un vaccin à deux doses. "Il s'agit d'un schéma à trois doses, comme il existe pour nombre d'autres vaccins extrêmement courants comme celui de l'hépatite B ou de l'encéphalite à tiques", relève-t-il. "Les deux premières doses induisent le système immunitaire et la troisième dose réactive la mémoire", explique cet expert pour la plateforme d'information sur les vaccinations InfoVac.

Samia Hurst, vice-présidente de la task-force Covid-19, est du même avis. "Il n’est absolument pas surprenant que ce vaccin requière trois doses. On aurait juste effectivement dû le dire d’emblée, car en fait c’était prévisible", affirme-t-elle dans un tweet publié il y a une semaine. Et la bioéthicienne d'admettre une "erreur" de communication. "Tout le monde fait des erreurs. Le plus important est de les voir et de les corriger", écrit-elle dans un autre message.

A qui la vaccination de rappel est-elle recommandée?

Le 26 novembre, l'Office fédéral de la santé publique et la Commission fédérale pour les vaccinations ont annoncé qu'ils recommandaient désormais la vaccination de rappel à l'ensemble de la population, y compris les moins de 65 ans. Cette annonce intervient à la suite de la décision d'autorisation émise par Swissmedic, l’autorité de contrôle des produits thérapeutiques.

L'OFSP précise que l'objectif de cette autorisation est de renforcer la protection individuelle contre une infection tout en freinant la transmission et la propagation du virus dans la situation épidémiologique actuelle.

Et d'ajouter que la vaccination de rappel a déjà débuté pour les personnes de plus de 65 ans et les personnes vulnérables dès l'âge de 12 ans, présentant un risque de développer une forme grave de la maladie. Ces personnes doivent continuer de bénéficier d’un accès prioritaire à la vaccination de rappel et les autorités médicales souhaitent qu'elles aient reçu le "booster" d'ici la fin de l'année.

En quoi consiste la vaccination de rappel?

Swissmedic a approuvé les deux vaccins à ARNm pour la vaccination de rappel: avec Pfizer pour les personnes dès 16 ans et avec Moderna pour les personnes à partir de 18 ans.

En principe, il faut si possible utiliser le même vaccin pour le rappel que celui qui a été administré lors de l'immunisation de base. Si ce dernier n'est pas disponible, il est possible d’injecter l’autre produit à ARNm. Si l’immunisation de base a été effectuée avec deux vaccins à ARNm différents, les deux conviennent pour le rappel.

Pour la vaccination de rappel des personnes de moins de 30 ans, c’est le vaccin de Pfizer qui est recommandé de préférence, quel que soit le vaccin utilisé pour l’immunisation de base.

Le rappel avec le vaccin de Pfizer/BioNTech requiert le même dosage que celui utilisé pour l'immunisation de base, soit 0,3 ml. Le rappel avec le vaccin de Moderna requiert lui la moitié du dosage utilisé pour l’immunisation de base, soit 0,25 ml, contre 0,5 ml.

Les effets secondaires sont du même type et d'une intensité comparable à ceux observés après la deuxième dose.

Quelle conséquence sur le certificat Covid?

Un nouveau certificat de vaccination est délivré après l'injection du rappel. A compter de cette date, la durée de validité du certificat est prolongée de douze mois.

Le vaccin est gratuit, sans franchise ni quote-part, selon les mêmes conditions que pour la vaccination initiale.

:::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::::

LE RAPPEL DE VACCINATION, CANTON PAR CANTON

La Confédération a confié aux cantons la responsabilité de l'exécution de la vaccination de rappel et l'organisation de la logistique. Comme pour les premières doses, c'est donc auprès d'eux que la population doit se renseigner et s'inscrire pour se faire vacciner. Il est aussi possible de se renseigner auprès de son médecin ou de son pharmacien. La troisième dose est toutefois toujours administré en priorité aux personnes vulnérables et au personnel de santé.

>> Les précisions du 19h30 sur les préparatifs pour la 3e dose dans les cantons:

Les cantons romands se préparent à administrer la 3e dose de vaccin anti-Covid-19 aux moins de 65 ans. [RTS]
Les cantons romands se préparent à administrer la 3e dose de vaccin anti-Covid-19 aux moins de 65 ans. / 19h30 / 2 min. / le 27 novembre 2021

Des différences existent toutefois dans la mise en place de la vaccination de rappel dans les cantons, qui se fait principalement via des formulaires en ligne.

  • Vaud: toute la population

Le Conseil d’Etat vaudois a décidé d’ouvrir la troisième dose de vaccination pour toute la population. Si les plus de 65 ans peuvent déjà bénéficier du "booster" depuis le 6 décembre, toute la population est éligible à partir du 10 décembre, dès l'âge de 16 ans. Il est possible de s'inscrire en ligne.

Pour y parvenir, jusqu'à 60'000 doses par semaine seront administrées. De nouvelles plages de rendez-vous sont disponibles au centre de Beaulieu à Lausanne, qui propose aussi bien du Pfizer que du Moderna. Les autorités recommandent de s'inscrire "en priorité" dans ce centre. Des centres temporaires ont toutefois aussi été montés à Gland et à Aigle grâce à l'engagement de la Protection civile. Ils seront opérationnels dès lundi.

  • Genève: toute la population dès le 13 décembre

La 3e dose du vaccin contre le Covid-19 sera accessible pour toute la population à partir du lundi 13 décembre. Les autorités sanitaires recommandent de s'inscrire au plus vite sur la plateforme de vaccination en ligne afin que le dispositif mis en place soit le plus efficace possible.

Les personnes de plus de 50 ans sont déjà éligibles pour le booster dès lundi 6 décembre. Cette dose de rappel, qui est très fortement conseillée, est déjà disponible pour les personnes de plus de 65 ans depuis le 5 novembre. Le personnel soignant ainsi que les pharmaciens ont pu la recevoir dès le 29 novembre.

  • Fribourg: +65 ans et vulnérables en priorité, -65 ans si disponibilité

Depuis la mi-novembre, les plus de 65 ans, les résidents des EMS et les personnes vulnérables plus jeunes peuvent recevoir la dose de rappel. Concernant les EMS, la totalité des institutions ont procédé aux vaccinations de 3e dose. Des vaccinations sont prévues pour les résidents d’autres institutions ou structures estimées "à risque" (foyers de jour, appartements protégés, communautés religieuses).

Le canton de Fribourg a ensuite ouvert les inscriptions pour la vaccination à toutes les classes d'âge. Les personnes de moins de 65 ans peuvent s’inscrire via internet. Le système d’inscription priorisera toutefois les personnes de plus de 65 ans. Les autres seront mises sur une liste d’attente.

  • Valais: toute la population dès la mi-décembre

Le Valais a décidé d'ouvrir dès la mi-décembre les inscriptions à la troisième dose de vaccin pour toute la population. Il augmente la capacité des centres de vaccination et met en place des équipes mobile. Il sollicite également un renfort de l’armée pour la création d’un centre supplémentaire.

Si les plus de 65 ans et les personnes avec maladie chronique à haut risque peuvent déjà bénéficier du "booster", l'inscription à la troisième dose sera ouverte à toute la population dès la mi-décembre.

Pour faire face, le canton augmente les capacités de ses centres de vaccination de Brigue, Sion et Collombey. Il sera aussi possible de se faire vacciner à l’Hôpital de Sierre dès le 6 décembre jusqu’à Noël et un nouveau centre ouvrira ses portes à Martigny dès le 9 décembre prochain. Le Valais sollicite également un renfort de l’armée pour la création d’un centre de vaccination supplémentaire.

Des équipes de vaccination mobile seront présentes ponctuellement à Evionnaz, Savièse, Conthey et à Zermatt, précise encore le canton.

  • Neuchâtel: toute la population

L'inscription pour la dose de rappel s'est faite en trois temps: depuis le 15 novembre pour les plus de 75 ans et depuis le 22 novembre pour les plus de 65 ans. Les personnes de moins de 65 ans peuvent s'inscrire en ligne dès le 1er décembre.

  • Jura: toute la population

Depuis le 17 novembre, toutes les personnes de plus de 65 ans ayant reçu leur deuxième dose de vaccin il y a plus de 6 mois pouvaient obtenir une dose de rappel. Idem pour les personnes vulnérables et le personnel travaillant dans le secteur médical. Ces trois catégories demeurent prioritaires pour le canton. Depuis le 15 décembre, la 3e dose est disponible pour tous les Jurassiens qui ont reçu leur deuxième dose il y a au moins six mois.

Le canton a annoncé le 9 décembre que toutes les personnes vaccinées avant la fin du mois de mai sont désormais éligibles pour recevoir la troisième dose. Les personnes vaccinées au mois de juin pourront ensuite s’inscrire, normalement dès le mois de janvier.

Le canton du Jura a sollicité l'armée suisse pour qu'elle lui apporte de l'aide pour augmenter ses capacités d’administration de la troisième dose. Et elle a reçu début décembre l'appui de plusieurs soldats.

  • Berne: toute la population

Les inscriptions pour la dose de rappel sont ouvertes depuis le 8 novembre et quelque 7000 "boosters" sont injectés chaque jour à l'heure actuelle aux personnes de plus de 65 ans et aux personnes à risque. La 3e dose a ensuite été élargie au personnel soignant.

Depuis le 6 décembre, chacune et chacun peut prendre rendez-vous ou recevra progressivement une lettre pour le faire. Les rendez-vous s'étaleront ainsi progressivement durant les mois de décembre et janvier dans un premier temps. Pour les personnes qui souhaitent obtenir plus rapidement une troisième dose, il est possible de passer par les équipes de vaccination mobile, notamment dans les centres commerciaux, et ce sans limite d'âge.

>> Les précisions dans le 19h30 du ministre de la Santé jurassien Jacques Gerber:

  

La troisième dose de vaccin pour tous dès 16 ans est désormais recommandée par les autorités sanitaires fédérales. Entretien avec Jacques Gerber, ministre jurassien en charge de la santé [RTS]
La troisième dose de vaccin recommandée pour toute la population. Entretien avec Jacques Gerber, ministre jurassien en charge de la santé / 19h30 / 3 min. / le 26 novembre 2021

Cette page est amenée à évoluer quotidiennement en fonction des différentes annonces de la part des cantons.

Frédéric Boillat

Publié Modifié

La carte de la vaccination en Suisse