Modifié

L'Union suisse des paysans se prépare déjà contre l'initiative sur l’élevage intensif

L'Union suisse des paysans se prépare déjà contre l'initiative sur l’élevage intensif. [Peter Klaunzer - Keystone]
L'Union suisse des paysans se prépare déjà contre l'initiative sur l’élevage intensif / Le Journal horaire / 19 sec. / le 18 novembre 2021
L’initiative sur l’élevage intensif, sur laquelle les Suisses et les Suissesses devraient se prononcer l'an prochain, mobilise déjà l’Union suisse des paysans. Et de nombreux autres textes touchant l'agriculture suisse sont déjà dans le pipeline.

Les votations fédérales ont occupé une bonne partie de l’Assemblée des délégués (AD) de l’Union suisse des paysans (USP) jeudi à Berne, car elles s’enchaînent. Après les initiatives sur l’eau potable et sur les pesticides, c’est bientôt au tour de celle sur l’élevage intensif, de l’initiative paysage et de l’initiative biodiversité d’être soumises au vote.

Une acceptation de l’initiative sur l’élevage intensif en particulier aurait des conséquences graves pour les exploitations qui gardent des animaux de rente, estime la faîtière. Toutes devraient se conformer au cahier des charges de Bio Suisse en matière d’élevage. Cette réorientation ferait exploser les coûts de production et, partant, les prix à la consommation, tout en restreignant l’offre de manière radicale, estime-t-elle.

Initiative "inutile"

La faîtière prépare déjà sa campagne de votation contre cette initiative qu'elle juge "inutile". Le texte devrait être soumis au peuple l’automne prochain.

"Nous sommes prêts", a déclaré le directeur de l'USP Martin Rufer. Cette fois-ci, il n'y aura pas de belles photos d'animaux, mais une "campagne dure pour le non". Les jeunes seront particulièrement visés avec l'utilisation d'emojis sur les affiches et les autocollants.

ats/asch

Publié Modifié