Modifié

Un contrat d'apprentissage sur cinq est rompu en cours de formation

Le domaine de la restauration est particulièrement touché par les résiliations de contrat d'apprentissage. [Salvatore Di Nolfi - KEYSTONE]
Un contrat d'apprentissage sur cinq est rompu en cours de formation / Le Journal horaire / 34 sec. / le 28 octobre 2021
Plus de 21% des apprentissages sont interrompus en cours de formation, révèle jeudi une enquête de l'Office fédéral de la statistique, qui a analysé le parcours de la cohorte qui a effectué sa rentrée en 2016.

Quelque 53'600 apprentis ont commencé une formation professionnelle initiale duale - communément appelée "apprentissage" - en 2016.

Et près de 14'000 résiliations de contrat d'apprentissage (RCA) ont été enregistrées, selon l'enquête. Un taux de rupture anticipée qui atteint les 26% en moyenne et qui épargne légèrement les jeunes (21%).

Soins de beauté, sports et restauration

Les domaines de la sylviculture, du commerce ou des sciences vétérinaires figurent parmi les moins touchés. À l'inverse, les domaines des soins de beauté et de coiffure, des sports ou de la restauration dépassent les 30% de RCA, précise l'OFS jeudi.

Moment de la première résiliation du contrat d'apprentissage. [OFS]Moment de la première résiliation du contrat d'apprentissage. [OFS]

Entre l'été 2016 et fin 2020, près de quatre apprentis sur cinq ont terminé leur formation sans afficher une résiliation de contrat. Environ 17% ont vu leur contrat résilié et 4% ont en même vu plusieurs. Un cinquième des abandons d'apprentissage n'a pas été suivi d'une nouvelle tentative. Les jeunes femmes sont légèrement plus susceptibles de "persévérer" ou de se réinscrire plus souvent dans un nouvel apprentissage.

La probabilité d'entrer à nouveau en formation après une RCA diffère largement selon le domaine de formation choisi initialement. Le taux est le plus élevé dans le domaine de la culture et de l'élevage (89%) et le plus bas dans la santé et la protection sociale (67%).

Plusieurs facteurs d'influence

Autre facteur d'influence: le statut migratoire. Les apprentis suisses font face à un taux de résiliation de 20%, contre 25% pour les étrangers nés en Suisse et 29% pour ceux nés en dehors du pays. La réentrée en formation, quant à elle, a été choisie par 83% des Suisses, 78% des apprentis étrangers nés en Suisse et 68% des immigrants nés à l'étranger.

La région de résidence a également eu un impact sur le déroulement de l'apprentissage. Dans la région lémanique et au Tessin, 30% d'abandons ont été enregistrés. Les apprentis de Suisse orientale ont eux été 16% à résilier leur contrat.

jfe avec ats

Publié Modifié