Modifié

De nombreux châteaux attendent des acquéreurs en Suisse romande

Une dizaine de châteaux sur La Côte sont à vendre, en toute discrétion [RTS]
Une dizaine de châteaux sur La Côte sont à vendre, en toute discrétion / 19h30 / 2 min. / le 24 octobre 2021
De nombreux châteaux cherchent des acquéreurs en Suisse romande. Une dizaine de manoirs sont à vendre actuellement rien que dans le canton de Vaud et trouver des acheteurs est un vrai défi.

Une dizaine de châteaux sont actuellement à céder dans la région de la Côte, dans le canton de Vaud. Un exemple avec le château de Gingins: en vente depuis 2013, le manoir a récemment trouvé un acquéreur, pour une somme s’élevant à plus de 30 millions de francs.

Hormis le prix, ces biens mettent parfois du temps à trouver un preneur, car leur mise en vente est souvent gardée secrète.

"On tombe sur des dossiers qui sont très discrets et où les gens ne veulent pas que la vente se sache. Il faut vendre ça de particuliers à particuliers. On ne peut pas envoyer de dossier par internet. Cela m’est déjà arrivé de prendre l’avion pour présenter un dossier à des clients, leur montrer la version papier pour qu'il n'y ait pas de fuites", explique Alexandre Gallina, responsable des ventes chez Omnia Immobilier, dimanche dans le 19h30.

>> Lire aussi : La croissance des hypothèques des particuliers pour les biens de rendement inquiète la BNS

Vente aux enchères

Le processus de vente parfois long de ces biens peut pousser les propriétaires à communiquer via des agences. La mise en vente du château Le Rosey, situé à Bursins, devait rester confidentielle au début. Mais après deux ans de recherches infructueuses, le propriétaire s’est décidé à passer via le groupe américain Concierge Auctions, qui a mis le bien aux enchères sur internet.

"Notre métier consiste à trouver les personnes qui peuvent s’offrir ce type de biens immobiliers. Le château Le Rosey n'est accessible qu'aux personnes résidentes en Suisse. Il faut donc tout mettre en œuvre pour trouver ceux qui pourront aimer cette propriété et se l’offrir", précise Christina Chalk, cheffe de projet commercial chez Concierge Auctions.

Mais cela ne fonctionne pas toujours. Les enchères pour le château Le Rosey ont été ouvertes le 7 octobre et devaient se terminer ce lundi 25 octobre à 18h. La dernière offre, à hauteur de 14 millions de francs, reste insuffisante pour ce bien évalué à près de 35 millions.

Marché spécifique

Pourquoi est-il si difficile de trouver des acquéreurs? Alexandre Baechler, associé et directeur de région Cardis Sotheby’s, a son explication: "Nous sommes sur un type de marché spécifique. Nous avons d’ailleurs certains clients qui ont acheté deux à trois châteaux au cours des cinq dernières années. Il y a donc une demande pour ce type de biens mais évidemment il faut s’adresser à une clientèle particulière. Et la dernière difficulté dans ce style de transaction, c’est que les propriétaires souhaitent rester discrets quant à la commercialisation de leurs biens."

Entre nécessité de communiquer pour attirer de nouveaux acquéreurs et volonté de discrétion, l’équilibre est difficile à trouver. Aucun des propriétaires de château contactés par la RTS n’a voulu témoigner.

Claude-Olivier Volluz/saje

Publié Modifié