Le suivi du 8 octobre. [Keystone]
Publié Modifié

Plus de 2000 nouveaux cas de Covid-19 ces trois derniers jours en Suisse

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 2366 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. On déplore quatre décès supplémentaires et 30 malades ont été hospitalisés.

- Les tests Covid en vue d'obtenir un QR-code sont payants depuis une semaine jour pour jour et les pharmaciens ont déjà constaté une nette diminution des demandes la semaine dernière. En revanche, l'affluence dans les restaurants ne semble pas avoir beaucoup changé.

- Des milliers de personnes ont à nouveau défilé contre les mesures anti-Covid samedi en Suisse, notamment à Lausanne, Baden (AG) et Rapperswil-Jona (SG).

Suivi assuré par RTSinfo

21h30

Vaccination de rappel bientôt possible en Suisse

Plusieurs pays proposent déjà une troisième dose de vaccin, comme Israël, les États-Unis et l'Autriche. En Suisse, l'Institut des produits thérapeutiques, Swissmedic, n'a pas encore décidé d'une date d'autorisation.

Claus Bolte, responsable des licences chez Swissmedic, a pour la première fois évoqué une échéance dans l'émission "10vor10" de la SRF lundi: "Je parle de quelques semaines, peut-être deux ou trois. Cela dépend maintenant essentiellement des entreprises et du moment où elles répondent à nos questions."

Claus Bolte espère même que l'approbation puisse être possible d'ici fin octobre si les entreprises jouent le jeu.

20h00

Le canton de Vaud privilégie désormais le vaccin Pfizer chez les jeunes

Plusieurs pays scandinaves ont suspendu les injections du vaccin Moderna pour les plus jeunes, en raison des effets secondaires. Et désormais en Suisse, le canton de Vaud décide de privilégier le vaccin Pfizer pour les moins de 18 ans.

Les cas d'inflammations cardiaques sont au coeur de l'inquiétude, après la publication des résultats d'une étude scandinave révélant un risque légèrement accru de myocardite  chez les plus jeunes après injection du vaccin Moderna.

"Ce risque est plus important à la suite du vaccin Moderna qu'à la suite du vaccin Pfizer", confirme Pierre-Alex Crisinel, médecin à l'unité pédiatrique et vaccinologie CHUV. "A partir du moment où l'on a suffisamment de doses de l'un et de l'autre, privilégier un vaccin dans une certaine tranche de la population est assez facile somme toute", poursuit-il. Ainsi, si ces données sont confirmées, "on aura anticipé une mesure importante pour la population".

Peu de conséquences graves

Contacté par e-mail, le président de la commission fédérale pour les vaccinations dit suivre de près la situation. Il rappelle néanmoins que les myocardites sont le plus souvent sans conséquences et guérissent très rapidement.

À ce jour, 170 cas de suspicion de myocardite ont été annoncés au total en Suisse. Et Pierre-Alex Crisinel dit ne pas avoir connaissance de cas sévères qui aient nécessité une hospitalisation au CHUV.

>> Les précisions du 19h30:

Plusieurs pays scandinaves suspendent l’injection chez les plus jeunes du vaccin Moderna en raison de cas d’inflammations cardiaques [RTS]
Plusieurs pays scandinaves suspendent l’injection chez les plus jeunes du vaccin Moderna en raison de cas d’inflammations cardiaques / 19h30 / 2 min. / le 18 octobre 2021

19h00

Le point complet sur les traitements en développement contre le Covid-19

Plusieurs découvertes récentes laissent entrevoir l'apparition de premiers remèdes efficaces pour éviter l'apparition de formes graves du Covid-19. Un anticorps a été découvert à Lausanne et une pilule pourrait être bientôt proposée par l'entreprise pharmaceutique allemande Merck.

La pilule de Merck est un antiviral à prendre rapidement chez soi dès les premiers symptômes, afin de bloquer la réplication du virus. Selon Merck, il aurait la vertu de diviser par deux les risques d'hospitalisation et de décès. Mais toutes les données n’ont pas encore publiées. Quant à cet anticorps identifié au CHUV le printemps dernier, il possède l'avantage d'avoir de grandes chances d’être aussi puissant contre les variants du coronavirus, contrairement au "Regeneron" déjà utilisé.

Ces deux traitements sont toutefois efficaces uniquement s'ils sont pris tôt. Si l’inflammation est déjà avancée, ils ne marchent plus. Dans ce cas, d'autres traitements sont déjà utilisés à l’hôpital, comme la dexa-méthasone.

>> Lire: La pilule de Merck contre le Covid-19 pourrait soulager les hôpitaux

>> Lire également: Le CHUV et l'EPFL ont découvert un super anticorps neutralisant contre le Covid-19

Ces traitements seraient intéressants pour les personnes immunodéprimées, qui répondent mal au vaccin, ou encore celles recevant des chimiothérapies ou des transplantations. Mais ils ne représentent, a priori, pas une alternative aussi efficace que les vaccins. En l'état actuel de la recherche, le vaccin conférerait toujours une meilleure protection. En outre, un vaccin coûte en moyenne 40 à 50 francs, tandis que les traitements peuvent atteindre 2000 francs.

"La difficulté de ces traitements, qu'ils soient médicamenteux ou à base d'anticorps, c'est de savoir à qui les donner", car on ne sait pas à l'avance qui sont les personnes qui vont faire une forme plus grave, même si des facteurs de risque peuvent être identifiés, explique le virologue de l'EPFL Didier Trono.

Par conséquent, pour que ces éventuels traitements puissent vraiment changer la donne, "il faut un système de santé qui permette de faire des tests pour savoir précocement si on est atteint ou pas du Covid-19. Donc il n'y a pas que la pastille qui compte, mais le système de santé qu'il y a autour", ajoute l'infectiologue des HUG Alexandra Calmy.

Ainsi, "quoi qu'il en soit, il est plus judicieux de se vacciner" que d'attendre les traitements, indique Didier Trono. En outre, "il ne faut pas opposer les traitements et la prévention", complète Alexandra Calmy. "Il y a besoin des deux."

>> Alexandra Calmy et Didier Trono répondent lundi soir aux questions des auditeurs et des auditrices dans Forum:

Le grand débat - Nouveaux traitements COVID: pourrait-on se passer du vaccin? (vidéo) [RTS]
Le grand débat - Nouveaux traitements COVID: pourrait-on se passer du vaccin? (vidéo) / Forum / 21 min. / le 18 octobre 2021

18h30

La pandémie pourrait avoir un effet sur la surpopulation de chats errants

La pandémie et le télétravail ont dopé les adoptions d'animaux de compagnie. Conséquence quelques mois plus tard, les refuges pour animaux de Neuchâtel et de Fribourg croulent sous les chatons. Car les chats qui sont mal pris en charge et qui n'ont pas été castrés, se reproduisent de façon inquiétante.

Actuellement, la société protectrice des animaux (SPA) fribourgeoise compte par exemple 94 chats au refuge, soit presque le double du nombre habituel. "On suppose que c'est l'effet de la pandémie, grâce à différents petits indices", explique sa directrice Nathalie Genilloud lundi soir dans Forum, qui atteste de l'existence d'une surpopulation de chats errants dans le canton de Fribourg.

"On a des chats qui nous sont apportés comme ayant été trouvés errants", mais qui présentent toutes les caractéristiques de chats qui ont des propriétaires, explique-t-elle. "Il y a quelqu'un qui s'est occupé d'eux et qui, à un moment donné, n'a plus voulu s'occuper d'eux. Et on n'arrive pas à retrouver le propriétaire, car ils ne sont pas identifiés."

>> L'interview de Nathalie Genilloud dans Forum:

Les SPA de Fribourg et Neuchâtel inondées par des chatons abandonnés: interview de Nathalie Genilloud (vidéo) [RTS]
Les SPA de Fribourg et Neuchâtel inondées par des chatons abandonnés: interview de Nathalie Genilloud (vidéo) / Forum / 3 min. / le 18 octobre 2021

16h30

Pass sanitaire pas obligatoire à la HEP-BEJUNE

Le certificat Covid ne sera finalement pas imposé aux étudiants de la HEP-BEJUNE. Le rectorat est revenu sur sa décision après avoir consulté le personnel et entendu la voix des étudiants. Le pass sanitaire devait entrer en vigueur le 25 octobre.

"La solution de poursuivre l’enseignement tel qu'il est dispensé actuellement a été défendue à une très large majorité", a déclaré lundi le recteur Maxime Zuber sur les ondes des radios locales du groupe BNJ. "Une majorité d'étudiants a néanmoins le certificat Covid".

Pour le recteur, "l'enseignement en présentiel pour tous est la seule manière d'assurer une égalité des chances". Si la situation s'aggrave ou si le port du masque n'est pas respecté, le rectorat prendra toutefois la décision d’imposer le pass Covid sans préavis et sans payer les tests. Certaines activités spécifiques, ne relevant pas de la formation en tant que telle, restent en revanche soumises à la détention d’un certificat.

Le dispositif de vaccination mis en place sur les sites d’études continuera d’être assuré pour les étudiants en attente de leur seconde dose. La HEP-BEJUNE est répartie sur les sites de Bienne (BE), Delémont et La Chaux-de-Fonds (NE).

13h45

62% de la population est entièrement vaccinée

Du 11 au 17 octobre, 170'189 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse. Au total, 62% de la population est donc entièrement vaccinée, selon les données publiées sur le site de l'Office fédéral de la santé publique.

Depuis le début de la campagne de vaccination, 10'881'521 doses de vaccin ont été administrées. 5'361'728 personnes ont reçu deux doses de sérum et 158'065 jusqu'à présent une seule piqûre.

En moyenne, 24'313 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections s'est accéléré de 1%.

13h30

2366 nouveaux cas en 3 jours

L'Office fédéral de la santé publique a fait état lundi de 2366 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures. On déplore quatre décès supplémentaires et 30 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 72 heures, les résultats de 63'205 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,74%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 12'394, soit 143,37 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 1,00. Les patients Covid-19 occupent 14,10% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 69,70%.

Depuis le début de la pandémie, 856'955 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 11'377'331 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'795 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 33'311.

Le pays dénombre par ailleurs 6598 personnes en isolement et 4881 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine.

12h00

Le Salon suisse des goûts et terroirs avec le pass Covid

La 21e édition du Salon suisse des goûts et terroirs aura lieu du 28 octobre au 1er novembre à Bulle (FR). Les visiteurs, qui devront être munis d'un pass Covid, pourront découvrir et déguster près de 6500 spécialités régionales auprès de 300 exposants et artisans.

Cette 21e édition sera "aussi complète que possible, mais aussi raisonnable que nécessaire", ont indiqué lundi les organisateurs.

Plus de 46'000 visiteurs s'étaient rendus à cette manifestation en 2019. L'an dernier, elle avait dû être annulée en raison du Covid. Le salon tourne avec un budget de près d'un million de francs.

10h00

Les nuitées hôtelières en hausse en septembre

Le nombre de nuitées hôtelières devrait avoir crû en septembre en Suisse, porté par le retour des touristes étrangers, selon les premières estimations publiées par l'Office fédéral de la statistique.

En septembre, le nombre de nuitées dans l'hôtellerie suisse devrait avoir grimpé de 22,9% sur un an, d'après les statistiques expérimentales Hesta rendues publiques lundi.

Douze mois auparavant, 2,66 millions de nuitées avaient été comptabilisées dans les établissements du pays, soit un recul de plus de 28% par rapport à septembre 2019.

Ce rebond de près de 23% sur un an serait avant tout à mettre sur le compte des voyageurs étrangers (+90,7%).

08h30

Faut-il assouplir les restrictions liées au pass sanitaire?

Faut-il assouplir les restriction liées au pass sanitaire? De plus en plus de parlementaires se questionnent à ce sujet, rappelait la SonntagsZeitung dimanche.

Au vu de la situation sanitaire actuelle, plusieurs élus du centre et de gauche rejoignent l'UDC et estiment qu'il n'y a plus forcément lieu d'exiger ce pass covid dans les restaurants, les fitness ou encore les cinémas, comme l'a expliqué dans La Matinale Martin Candinas, conseiller national grison du Centre.

Mais pour l'épidémiologiste Didier Pittet, médecin-chef du service de prévention et contrôle de l'infection des HUG, la question est encore bien trop prématurée.

>> Leurs interviews complètes dans La Matinale:

Le certificat Covid pourrait être abandonné avant les Fêtes. [Pierre Albouy - KEYSTONE]Pierre Albouy - KEYSTONE
Faut-il assouplir les restriction liées au pass sanitaire? / Le Journal horaire / 1 min. / le 18 octobre 2021

LUNDI 18 OCTOBRE

Bilan des tests payants

Cela fait une semaine, jour pour jour, que les tests Covid en l'absence de symptômes sont devenus payants. Pour boire un verre à l'intérieur d'un restaurant ou se faire une toile, les personnes non vaccinées doivent désormais débourser plusieurs dizaines de francs afin de se faire tester.

Dans les pharmacies

Du côté des pharmaciens, devoir mettre la main au portefeuille pour avoir un pass sanitaire semble en avoir refroidi certains alors que les restaurateurs semblent avoir été moins touchés.

Selon Pharma Suisse, il y a eu un pic des demandes la semaine avant que les tests ne soient payants. Mais depuis lundi dernier, la demande a diminué de 20 à 30%.

>> Les explications dans La Matinale:

Depuis ce lundi 11 octobre, toute personne qui passe un test Covid devra le payer de sa poche. Accès aux tests de dépistage et tarifs, RTSinfo répond aux principales questions.  [LAURENT GILLIERON - KEYSTONE]LAURENT GILLIERON - KEYSTONE
Depuis une semaine, les tests de dépistage contre le Covid-19 sont payants / La Matinale / 53 sec. / le 18 octobre 2021

Les pharmaciens notent également que beaucoup de personnes se renseignent sur la vaccination, car à la longue les tests payants risquent de grever leur budget. Rappelons qu'actuellement il faut débourser près de 150 francs pour un test PCR.

La fourchette de prix pour un test antigénique rapide oscille entre 11 et 57 francs, suivant les cantons, les lieux de tests ou la technologie utilisée.

Pour diminuer ces coûts, certaines officines proposent des offres d'abonnement: 5 tests pour le prix de 4 par exemple. Pharmacien à Rolle (VD), Matthieu Goldschmidt confirme la démarche mais peine à être convaincu.

>> Son interview dans La Matinale:

Un test rapide mené dans une pharmacie. [Gaetan Bally - Keystone]Gaetan Bally - Keystone
Depuis une semaine, les tests de dépistage contre le Covid-19 sont payants / Interview de Matthieu Goldschmidt / La Matinale / 54 sec. / le 18 octobre 2021

Dans les restaurants

La fin de la gratuité des tests antigéniques ne semble pas avoir vidé les cafés et les cinés. Plusieurs établissements contactés dimanche affichaient complet. Et certains bistrots n'étaient même pas au courant du nouveau régime, en vigueur depuis sept jours. Les tests payants freineraient une petite minorité de la clientèle, à en croire Michael Egloff, patron d'un bar-restaurant à Chamoson, en Valais.

>> Tous les détails dans La Matinale:

Une cliente présente son certificat Covid à l'entrée d'un restaurant du centre-ville de Genève. [Pierre Albouy - Keystone]Pierre Albouy - Keystone
La fin de la gratuité des tests de dépistage contre le Covid-19 semble moins dramatique qu'annoncée pour les restaurants / La Matinale / 1 min. / le 18 octobre 2021

22h30

Reportage dans des communes au faible taux de vaccination

A la Côte aux Fées (NE) seul un gros tiers des habitants est vacciné. Dans le canton de Vaud, une dizaine de communes entre Orbe et Vallorbe ne dépasse pas les 50%. L’émission Mise au Point s’est rendue dans ces deux régions pour essayer de comprendre.

A la Côte aux Fées, seuls 31% des habitants sont doublement vaccinés et 40% ont reçu au moins une dose. Le caractère très rural de la commune de 450 habitants expliquerait en partie ce faible taux, selon Yvan Perrin, ancien conseiller national UDC et natif des lieux.

>> Tous les détails: Ces communes romandes qui résistent au vaccin

Dans le canton de Vaud, plusieurs communes allant d’Orbe à Vallorbe affichent aussi de faibles taux de vaccination. Notamment les villages du Vallon du Nozon. A Bretonnières, seuls 126 des 267 habitants sont vaccinés, soit 47%.

>> Le reportage de Mise au point

Les communes romandes les moins vaccinées [RTS]
Les communes romandes les moins vaccinées / Mise au point / 13 min. / le 17 octobre 2021

21h00

Les ados en situation de handicap retrouvent les camps de vacances

Les activités et camps de vacances ont pu reprendre pour les jeunes en situation de handicap. Cette reprise représente un vrai soulagement autant pour les enfants que pour leurs parents, qui en profitent pour souffler.

En Valais, l'association insieme a dû annuler toutes ses activités durant huit mois. Un véritable manque pour les enfants, selon Elisabete Amherd, une des éducatrices.

"Pour les enfants, c'est un moment de loisir, c'est un moment convivial avec des jeunes de leur âge, qui ont aussi un handicap comme eux. Donc ils ne se sentent pas à part. Parfois, en intégration, certains se sentent un peu différents, et là ils sont tous logés à la même enseigne", explique Elisabete Amherd dans le 19h30.

>> Voir le reportage du 19h30 :

Isolés durant la pandémie, de nombreux enfants en situation de handicap retrouvent leurs activités. [RTS]
Isolés durant la pandémie, de nombreux enfants en situation de handicap retrouvent leurs activités. / 19h30 / 2 min. / le 17 octobre 2021

19h20

Le Conseil fédéral a-t-il encore une stratégie vaccinale?

Une semaine nationale de vaccination, des bus qui sillonneront le pays pour administrer la piqûre ou encore des conseillers pour répondre aux questions des indécis. Voilà les trois mesures de l'offensive décidée cette semaine par le Conseil fédéral pour faire augmenter la couverture vaccinale.

Avec un taux de vaccination qui stagne à environ 61%, la Suisse est à la traîne en comparaison européenne, loin derrière des pays comme l'Italie ou le Portugal. Le gouvernement vise-t-il encore juste ou navigue-t-il à vue?

Trois journalistes ont tenté de répondre à ces question dimanche dans le Forum des médias: Lise Bailat, correspondante au Palais fédéral pour Tamedia, son homologue Michel Guillaume pour Le Temps et Christian Dorer, rédacteur en chef du Blick.

>> Le débat entre Lise Bailat, Michel Guillaume et Christian Dorer dans Forum:

Forum des médias (vidéo) - Vaccination: le Conseil fédéral a-t-il (encore) une stratégie? [RTS]
Forum des médias (vidéo) - Vaccination: le Conseil fédéral a-t-il (encore) une stratégie? / Forum / 17 min. / le 17 octobre 2021

19h00

Moins 30% de tests depuis une semaine dans les pharmacies vaudoises

En Suisse, les tests Covid en vue d'obtenir un QR-code sont payants depuis le lundi 11 octobre. Dans le canton de Vaud, le président de la Société Vaudoise de Pharmacie (SVPh), Christophe Berger, a constaté une diminution de la demande sur ces tests de 30% en moyenne cette dernière semaine.

Les jeudis, vendredis et samedis restent les jours où le plus de personnes affluent pour se faire dépister, en prévision du week-end et des festivités. Il s'agit principalement d'une "population jeune", remarque Christophe Berger.

Interrogé sur les pratiques de certains établissements proposant des tests à des prix concurrentiels, le président estime que "chaque entreprise est libre de faire ce qu'elle a envie".

>> L'interview complète de Christophe Berger dans Forum:

Le bilan de la première semaine après la fin de la gratuité des tests Covid (vidéo) [RTS]
Le bilan de la première semaine après la fin de la gratuité des tests Covid (vidéo) / Forum / 5 min. / le 17 octobre 2021

Dans les pharmacies vaudoises, les prix se situent "dans une moyenne de 45 et 47 francs pour un test antigénique et 130 à 140 francs pour les tests PCR", indique Christophe Berger. Il ne se dit toutefois pas favorable à la mise en place d'une carte fidélité dans sa pharmacie car cela empêche selon lui une plus grande couverture vaccinale.

Au niveau national, le nombre de tests effectués est en recul, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) depuis la fin de leur prise en charge par la Confédération. Mardi 12 octobre, l’OFSP avait annoncé les résultats de 23'882 tests, alors que ce nombre atteignait 31'142 une semaine plus tôt.

Du mercredi au vendredi, on a ensuite dénombré entre 25'000 et 27'000 tests environ, alors que la jauge dépassait chaque fois la barre des 30'000 la semaine précédente (entre 32'000 et 36'000 environ).

17h45

Milliers de tests sur place à la foire de l'Olma

L'Olma, la plus grande foire agricole de Suisse, a fermé ses portes dimanche à St-Gall. La 78e édition a vu près de 220'000 personnes visiter les lieux, après l'annulation de l'édition 2020 pour cause de pandémie.

Les responsables de l'Olma avaient annoncé à l'ouverture le 7 octobre qu'au vu des restrictions sanitaires, ils s'attendaient à atteindre deux tiers du nombre habituel de visiteurs, soit quelque 240'000. Au final, ce sont donc 220'000 personnes qui ont fréquenté l'événement, contre 360'000 en 2019.

L'entrée était possible uniquement avec un certificat Covid. Chaque jour, quelque 1000 personnes se sont fait tester sur place pour pouvoir entrer.

17h30

Les clubs de sport mis à contribution

Les clubs du pays sont au centre de la semaine de vaccination de la Confédération, explique le SonntagsBlick. Le message autour de la vaccination doit être transmis à la population par l'intermédiaire des clubs de football, de hockey, de gymnastique ou de tirs.

Concrètement, un expert pourra par exemple faire un petit exposé sur le sujet avant l'entraînement ou les entraîneurs pourront recommander la vaccination à leurs protégés.

Selon le SonntagsBlick, les associations culturelles et les mosquées sont également au premier plan. Dans ce cas, les fonds mis à disposition par Berne - 100 millions en tout - pourront par exemple être utilisés pour des traductions. Les différents cantons sont responsables des projets concrets.

17h15

Les certificats Covid resteront valables à l'étranger

En cas de "non" à la loi Covid-19 le 28 novembre, le certificat Covid serait toujours utilisable à l'étranger. Dans la NZZ am Sonntag, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) relativise la déclaration du Conseil fédéral selon laquelle le certificat ne pourrait plus être utilisé après le 20 mars en cas de refus.

Ce n'est le cas qu'au niveau national. Les certificats déjà délivrés, par exemple sous forme papier ou au moyen d'une application de vérification alternative, resteront lisibles et pourront toujours être utilisés comme preuve de vaccination ou de guérison si un autre Etat l'accepte, explique l'OFSP. La raison en est que les clés utilisées pour vérifier que les certificats sont publics et fonctionnent même sans connexion avec le système fédéral.

Les certificats expirent cependant au bout d'un an. Ensuite, en l'absence d'une nouvelle solution, des difficultés risquent d'apparaître lors des déplacements

17h00

La ville de Berne veut faire payer les manifestants

La ville de Berne vit au rythme de manifestations contre le certificat Covid. Jeudi dernier, une nouvelle manifestation a impliqué un important engagement de la police cantonale jusque tard dans la nuit. Une situation qui agace les autorités de la ville qui envisagent de faire payer les manifestants pour les dégâts causés.

>> Voir le reportage du 19h30

Covid: la Ville de Berne souhaite qu'en cas de manifestations non autorisées, les participants paient les dégâts causés. [RTS]
Covid: la Ville de Berne souhaite qu'en cas de manifestations non autorisées, les participants paient les dégâts causés. / 19h30 / 2 min. / le 16 octobre 2021

16h50

Nouvelles manifestations samedi

Des milliers de personnes ont à nouveau défilé contre les mesures anti-Covid samedi en Suisse, notamment à Lausanne, Baden (AG) et Rapperswil-Jona (SG). A Berne, une contre-manifestation de gauche était au programme. Les rassemblements se sont déroulés sans heurt.

Entre 800 et 1000 personnes ont défilé à Lausanne pour dire "non au pass sanitaire et à la restriction de nos libertés".

A Lugano, à l'appel de l'association "Amis de la Constitution", environ 400 personnes ont défilé. La protestation avait aussi pour but de dire non à la loi Covid 19 en votation le 28 novembre prochain.

En Suisse alémanique, à Rapperswil-Jona, près de 3000 personnes ont défilé. A Baden, elles étaient 1500, selon la police.

Contre-manifestation à Berne

Dans la capitale fédérale, ce sont quelque 300 personnes de la nouvellement créée Alliance solidaire de Berne qui ont battu le pavé samedi après-midi sous le slogan "Solidaires pour sortir de la crise - solidaires contre la droite".

Le groupement de gauche entendait lancer un signal contre les manifestations du mois passé, marquées à leurs yeux par l'extrême droite.

>> Lire aussi: Plusieurs milliers de manifestants contre les mesures anti-Covid en Suisse

16h40

Des manifestants devant la RTS à Genève

Une centaine de personnes ont manifesté ce vendredi soir devant la Tour de la RTS à Genève. Elles répondaient à l'appel de l'organisation anti-pass Actions Suisse.

Durant plus d'une heure, les protestataires ont clamé que la RTS diffusait de la propagande depuis le début de la pandémie de Covid-19. Ils ont exhorté les journalistes à dire la vérité et à rejoindre ce qui est, selon eux, le "bon côté de l'Histoire".

>> Voir le reportage du 12h45

Environ 120 personnes ont manifesté hier soir devant la RTS qui serait "partiale" dans le traitement de la pandémie. [RTS]
Environ 120 personnes ont manifesté hier soir devant la RTS qui serait "partiale" dans le traitement de la pandémie. / 12h45 / 1 min. / le 16 octobre 2021

16h35

L'application du certificat Covid en panne vendredi

L'application du passeport Covid est brièvement tombée en panne vendredi soir. Pendant une heure, le certificat ne pouvait pas être actualisé et indiquait une "signature non valable".

La panne a duré de 19h30 à 20h30 et est due à des travaux de maintenance.

La panne a d'abord été signalée sur Twitter par 20 Minuten et le Blick. Contacté par l'agence Keystone-ATS, l'Office fédéral de la santé publique a renvoyé à l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication (OFIT), qui a développé l'application.

Selon l'OFIT, les applications suisses n'ont pas pu valider les certificats Covid suite à des travaux de maintenance sur la passerelle européenne. Ces derniers ont rendu toutes les clés de la liste temporairement indisponibles, a indiqué l'office dans un communiqué en fin de soirée.

L'OFIT a pu rétablir les clés suisses et les certificats Covid émis en Suisse fonctionnent à nouveau. Mais la panne a aussi affecté le fonctionnement en Suisse des certificats émis dans l'UE. Ceux-ci ne fonctionnent pas encore sur le territoire helvétique. L'OFIT a dit travailler d'arrache-pied pour les rétablir.

>> Voir le reportage du 12h45

L'application du certificat covid est tombée en panne pendant environ une heure hier soir. En cause: un problème technique. [RTS]
L'application du certificat covid est tombée en panne pendant environ une heure hier soir. En cause: un problème technique. / 12h45 / 1 min. / le 16 octobre 2021

16h10

Retour sur la journée de vendredi

La Suisse reste sous la barre des 1000 contaminations quotidiennes, avec vendredi 952 cas de plus de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore sept décès supplémentaires et 22 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 27'545 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,46%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 12'416, soit 143,62 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,89. Les patients Covid-19 occupent 14,9% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 74%.

Au total 10'825'881 doses de vaccin ont été administrées et 61,52% des personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 12'517'425 doses de vaccins.

>> Retour sur la journée de vendredi: L'application du certificat Covid est brièvement tombée en panne vendredi soir

DIMANCHE 17 OCTOBRE

Le dossier

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au Covid-19.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus