Modifié

A partir du 1er janvier 2022, les cases postales seront payantes en Suisse

Une case postale coûtera désormais au minimum 120 francs par an. La Poste explique, dans un courrier envoyé mardi à ses clients, qu'elle s'adapte aux conditions cadres de l'évolution numérique.  [GAËL KLEIN  - RTS]
Les cases postales deviendront payantes dès 2022 / Le 12h30 / 1 min. / le 12 octobre 2021
Une case postale coûtera désormais au minimum 120 francs par an en Suisse. La Poste explique, dans un courrier envoyé au début du mois à ses clients, qu'elle s'adapte aux conditions cadres de l'évolution numérique.

"Afin de maintenir notre offre et de traiter la clientèle sur un pied d'égalité, nous vous facturerons un prix équitable pour l'utilisation de votre case postale à partir du 1er janvier 2022." C'est dans une lettre envoyée le 4 octobre que La Poste a informé ses clients de ce changement. Elle le justifie par le fait que le besoin dans ce domaine "est en recul dans toute la Suisse" et que, face à l'évolution numérique, elle continue à "optimiser" ses produits.

Ainsi, dès l'année prochaine, une case postale de base sera facturée 120 francs pour un an, alors qu'elle était gratuite jusqu'à présent. Un avantage sera toutefois donné à ceux qui reçoivent très peu de courrier, soit moins de cinq envois par jour. Ils paieront aussi 120 francs par an contre 240 francs actuellement.

Moins de 50% de cases postales utilisées

Par contre, les cases postales resteront gratuites pour les clients qui se sont vu imposer leur utilisation par La Poste, par exemple parce qu'ils habitent dans des endroits éloignés.

Aujourd'hui, seules 45% des 274'000 cases postales que compte la Suisse sont utilisées. L'objectif de La Poste est donc de couvrir leurs coûts. Car des cases postales, c'est aussi des mètres carrés de surface à payer. Leur nombre va donc diminuer.

La nouvelle tarification des cases postales avait été annoncée fin août en même temps que l'augmentation du tarif des lettres prévue début janvier.

>> Relire: Le tarif des lettres du courrier A et B va augmenter en janvier

Le diable se cache parfois dans les détails: la fin de la gratuité des cases postales était passée au second plan. De nombreux détenteurs de case postale l'ont découverte ces derniers jours. Ils ont jusqu'à la fin novembre pour décider s'ils veulent la conserver ou pas.   

Gaël Klein/vajo

Publié Modifié