Modifié

Les CFF commandent des nouvelles rames pour 2 milliards de francs à Stadler Rail

Stadler Rail remporte un gros contrat pour fournir des trains aux CFF [RTS]
Stadler Rail remporte un gros contrat pour fournir des trains aux CFF / 19h30 / 2 min. / le 5 octobre 2021
Stadler Rail livrera 286 nouvelles rames aux CFF et à deux de leurs filiales pour le trafic régional. Le fabricant de Bussnang (TG) l'a emporté sur le français Alstom et l'allemand Siemens lors de la mise au concours. Le contrat porte sur 2 milliards de francs.

Les premiers trains entreront en service dès 2026 en Suisse orientale et en Valais. La Suisse centrale suivra en 2028 et le reste de la Suisse d'ici 2034. "Nous avons commandé une grosse quantité de même matériel pour s'assurer une compatibilité de matériel", a déclaré mardi à Berne le directeur général des CFF Vincent Ducrot devant la presse.

Avec leurs filiales Thurbo en Suisse orientale et Regionalps en Valais, les CFF acquièrent du fabricant thurgovien 286 nouvelles rames automotrices à un étage. Les nouveaux trains remplaceront principalement des S-Bahn.

Plus de confort

Les nouvelles rames apporteront de nombreuses améliorations. Elles offriront davantage d'espace pour les vélos, les poussettes et les bagages volumineux. De plus, elles permettront une bonne réception pour la téléphonie mobile. Tous leurs compartiments seront munis de prises électriques. Chaque composition offrira deux places pour les personnes en fauteuil roulant, ainsi que des WC.

Ces nouvelles rames bénéficient en outre d'une meilleure motorisation, gage de ponctualité. Le nouveau train devra être homologué pour la Suisse, l'Allemagne et l'Autriche.

Cet investissement est un signal important pour le transport régional, a expliqué Vincent Ducrot. "Les nouveaux trains sont conçus sur des techniques éprouvées", a-t-il dit.

>> L'interview dans le 19h30 de Vincent Ducrot, directeur général des CFF:

Vincent Ducrot, le directeur général des CFF, revient sur le contrat historique signé avec Stadler Rail [RTS]
Vincent Ducrot, le directeur général des CFF, revient sur le contrat historique signé avec Stadler Rail / 19h30 / 2 min. / le 5 octobre 2021

Seul moyen de remplacement

Une rame "Domino" de la compagnie RegionAlps, en phase de test en 2009 en gare de Brigue. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - AFP]Une rame "Domino" de la compagnie RegionAlps, en phase de test en 2009 en gare de Brigue. [JEAN-CHRISTOPHE BOTT - AFP]A l'origine, l'appel d'offres portait sur 194 trains. Leur nombre a été porté à 286 lorsque les entreprises ferroviaires ont fixé leur zone d'exploitation de manière définitive, en accord avec la Confédération et les cantons. C'est la seule manière de remplacer tous les trains destinés à être réformés au terme de leur durée de vie.

Aux CFF, les nouveaux véhicules remplaceront des rames Domino et FLIRT de première génération ainsi que des trains-navettes tractés par une locomotive. Chez Thurbo, ils prendront la place des automotrices articulées et au RegionAlps, ils succéderont aux rames Domino et NINA.

Les rames se répartissent pour 155 aux CFF, 107 à Thurbo et 24 à RegionAlps. Les trois compagnies ont commandé 224 trains supplémentaires en option. Le train FLIRT de Stadler Rail convient à la fois pour le trafic local et longue distance. Le fabricant a vendu ce modèle plus de 2500 fois dans 20 pays à ce jour.Un train modèle FLIRT, à Bâle-Campagne, en 2008. [GAETAN BALLY - KEYSTONE]Un train modèle FLIRT, à Bâle-Campagne, en 2008. [GAETAN BALLY - KEYSTONE]

Ce contrat est une bonne nouvelle pour Stadler Rail. Le mois dernier, l'entreprise a perdu un contrat de 3 milliards d'euros en Autriche en raison d'un problème formel de signature numérique non reconnue dans ce pays. En avril, les CFF avaient annoncé une autre commande de 60 trains à Stadler Rail, pour un montant de plus d'un milliard de francs.

>> Lire: Les CFF commandent 60 nouveaux trains à Stadler pour plus d'un milliard

ats/ami

Publié Modifié