Modifié

Mariage pour tous et initiative 99%, la Suisse aux urnes ce dimanche

Bureau de vote à Fribourg. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Bureau de vote à Fribourg. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Deux votations fédérales sont au centre de l'attention ce dimanche. Les Suissesses et les Suisses doivent donner leur avis sur le mariage pour tous, combattu par un référendum des milieux conservateurs, et sur l'initiative 99% des Jeunes socialistes, qui entend réduire les inégalités en taxant les plus riches.

Le mariage pour tous

Alors que gays et lesbiennes de Suisse luttent pour leurs droits depuis plus de quarante ans, le mariage pour tous serait une nouvelle étape vers plus d'égalité et renforcerait l'acceptation sociale des personnes LGBT.

Les homosexuels peuvent déjà s'unir en Suisse, mais seulement dans le cadre d'un partenariat enregistré. Ils ne bénéficient pas des mêmes droits que les couples mariés. Le projet soumis au peuple veut mettre fin à plusieurs inégalités.

>> Lire aussi: Olga Baranova: "On ne doit plus traiter différemment deux personnes du même sexe qui s'aiment"

Outre l'ouverture du mariage à tous, il prévoit l'accès à la procréation médicalement assistée pour les lesbiennes, l'adoption conjointe ou encore la naturalisation facilitée. Les dons de sperme anonymes et d'ovules, ainsi que la gestion pour autrui, resteront interdits, pour les couples homosexuels comme pour les couples hétérosexuels.

>> Le débat d'Infrarouge sur le mariage pour tous:

Mariage pour tous, pour le meilleur ou pour le pire? [RTS]
Mariage pour tous, pour le meilleur ou pour le pire? / Infrarouge / 63 min. / le 8 septembre 2021

Sans surprise, le référendum a été saisi par les milieux conservateurs. Mais leur campagne est restée discrète, à l'exception de quelques affiches qui ont fait polémique. Seule l'UDC s'oppose officiellement au projet. Ses élus sont les plus nombreux au sein des comités référendaires, qui comptent aussi des représentants de l'UDF, du Centre et du PEV.

Autoriser les couples homosexuels à se marier reviendrait, d'après eux, à "ouvrir une brèche sociale et politique qui évacue la définition historique du mariage, compris comme l'union durable d'un homme et d'une femme".

>> Lire aussi: Lucie Rochat: "Le mariage pour tous ne supprime pas une discrimination, mais instaure des privilèges"

Les homosexuels ne font actuellement pas face à des discriminations, estiment-ils. Le mariage est un "privilège" qui repose entre autres sur la biologie, une opinion partagée par la Conférence des évêques suisses. L'accès au don de sperme fait aussi tiquer les détracteurs de la réforme. Il est contraire à la Constitution et se ferait au détriment des enfants, assurent-ils.

>> Lire aussi: Le mariage pour tous vise à mettre fin à plusieurs inégalités et Tout savoir sur le mariage pour toutes et tous en quelques questions

L'initiative 99%

Avec son initiative Alléger les impôts sur les salaires, imposer équitablement le capital, ou initiative 99%, la Jeunesse socialiste veut que les plus fortunés paient plus d'impôts sur les revenus de leur capital afin de redistribuer cet argent au reste de la population.

Concrètement, le texte demande une imposition à 150% des parts du revenu du capital (intérêts, dividendes, bénéfices réalisés sur les actions, gains en capital ou les loyers) supérieures à un certain montant.

>> Lire aussi: Cédric Wermuth: "Si vous avez 3 millions de fortune, vous pouvez payer un peu plus d'impôts"

A partir de ce montant, chaque franc supplémentaire de revenu du capital serait taxé comme 1,50 franc. L'initiative ne mentionne pas de chiffre, mais les Jeunes socialistes proposent un seuil de 100'000 francs pour éviter de toucher les petits épargnants. Ainsi, les 100'000 premiers francs de revenus du capital seraient imposés à 100% et le reste une fois et demie.

>> Le débat d'Infrarouge sur l'initiative 99%:

Initiative 99%, la roue de la fortune doit-elle tourner? [RTS]
Initiative 99%, la roue de la fortune doit-elle tourner? / Infrarouge / 59 min. / le 1 septembre 2021

Le Conseil fédéral et le Parlement ne croient pas aux recettes de la Jeunesse socialiste. Pour le ministre des Finances Ueli Maurer, le système actuel de répartition des revenus en Suisse est équilibré et plus équitable que dans la plupart des autres pays de l'OCDE. La progressivité de l'impôt sur la fortune et de l'impôt sur le revenu contribue à cette redistribution.

Plusieurs comités économiques d'opposants, menés par les représentants des organisations faîtières et des politiciens du centre et de la droite, se sont constitués. Ils s'inquiètent notamment pour l'avenir des entreprises helvétiques et des start-up.

>> Lire aussi: L'initiative 99% des Jeunes socialistes est trompeuse, pour Christian Lüscher

Pour eux, la gauche vise une fois de plus l'imposition partielle des dividendes, alors qu'avec l'impôt sur la fortune, les revenus du capital sont déjà fortement imposés en Suisse. Comparée à d'autres pays, la charge fiscale est importante en Suisse. L'augmenter affaiblirait la place économique helvétique, menaçant emplois et productivité.

>> Lire aussi: L'initiative 99% veut réduire les inégalités en taxant les plus riches, Initiative 99%: qui devrait payer davantage d'impôts et qui non? et Qui soutient l'initiative 99% et qui la rejette? Et surtout, pourquoi?

boi avec ats

Publié Modifié

Le dernier sondage

Selon le dernier sondage SSR, une majorité de la population serait désormais opposée à l'initiative 99% de la Jeunesse socialiste. Le mariage civil pour toutes et tous serait quant à lui accepté, même si le soutien au projet a quelque peu reculé au fil de la campagne.

>> Lire aussi: Le oui au mariage pour tous recule, mais reste largement devant, selon le 2e sondage SSR

Un duel pour la succession de Christian Levrat

Outre les votations fédérales, les regards se tourneront surtout vers Fribourg, avec la votation communale sur le Grand Fribourg et surtout l'élection du remplaçant ou de la remplaçante de Christian Levrat au Conseil des Etats.

>> Lire aussi: Un vote consultatif le 26 septembre sur la constitution d'un Grand Fribourg

L'élection, plus ouverte qu'il n'y paraît, oppose le candidat socialiste Carl-Alex Ridoré, préfet de la Sarine, et la centriste Isabelle Chassot, directrice de l'Office fédéral de la culture.

L'élection complémentaire se résumera à un duel gauche-droite entre deux poids lourds de la politique cantonale pour déterminer qui siégera au côté de la PLR Johanna Gapany, première femme fribourgeoise élue au Conseil des Etats en 2019. Elle se jouera donc au terme du premier tour, même si le mode de scrutin est majoritaire.

>> Le sujet du 19h30 consacré à ce vote:

Isabelle Chassot et Carl-Alex Ridoré s'affrontent le 26 septembre pour décrocher le siège laissé vacant par Christian Levrat. [RTS]
Isabelle Chassot et Carl-Alex Ridoré s'affrontent le 26 septembre pour décrocher le siège laissé vacant par Christian Levrat. / 19h30 / 2 min. / le 16 septembre 2021

Le Parti socialiste fribourgeois ne part pas seul dans la bataille, Carl-Alex Ridoré, un avocat de formation âgé de 49 ans, préfet depuis 2008, bénéficiant du soutien des partis de l'Alliance de gauche. Il entend défendre l'équilibre traditionnel voulant que la députation s'appuie sur un représentant de la gauche et un de la droite.

Encore frustré d'avoir perdu le siège de Beat Vonlanthen lors des élections fédérales de 2019, en faveur de Johanna Gapany, le Centre a saisi l'occasion pour le regagner, cette fois avec le soutien du PLR. Il estime avoir trouvé la perle rare avec une personnalité qui a marqué la vie politique du canton de Fribourg depuis 20 ans.

Avec Isabelle Chassot, 56 ans, les centristes mettent en avant non seulement la directrice de l'OFC depuis huit ans, mais une candidate qui a été conseillère d'Etat durant près de 12 ans, à la tête de l'instruction publique. Avocate de formation également, elle jouit d'une grande popularité, qui reste toutefois à confirmer.

>> Le débat de Forum entre Carl-Alex Ridoré et Isabelle Chassot:

Le grand débat - Qui remplacera le Fribourgeois Christian Levrat au Conseil des Etats? [RTS]
Le grand débat - Qui remplacera le Fribourgeois Christian Levrat au Conseil des Etats? / Forum / 23 min. / le 15 septembre 2021

>> Lire aussi: A Fribourg, la succession de Christian Levrat est plus serrée que prévu