Modifié

Un long parcours pour sensibiliser à la violence subie par les femmes

Le club-service Zonta Sainte-Croix Val-de-Travers organise une marche de Neuchâtel à Zermatt pour sensibiliser contre les violences faites aux femmes. [RTS]
Le club-service Zonta Sainte-Croix Val-de-Travers organise une marche de Neuchâtel à Zermatt pour sensibiliser contre les violences faites aux femmes / 12h45 / 1 min. / le 21 septembre 2021
En Suisse, tous les quinze jours, une femme meurt sous les coups d'un proche. Une vingtaine de femmes faisant partie de Zonta International a décidé de parcourir à pied ou à vélo les 280 kilomètres séparant Neuchâtel de Zermatt pour sensibiliser la population à ce thème et récolter des dons.

L'objectif principal du club-service Zonta est l'amélioration du statut de la femme grâce à la lutte contre les violences ou l'accès à la formation. Zonta International est un réseau de femmes fondé en 1919 à Buffalo, aux Etats-Unis: il compte 29'000 membres dans le monde aujourd'hui et s'est implanté en Suisse en 1950.

La lutte contre la violence envers les femmes est plus que jamais nécessaire: "ONU-femmes a mis ce problème en avant en 2012. On le voit aujourd'hui, la violence faite aux femmes est encore en augmentation en Suisse", regrette Patricia Louvrier Favre, Présidente, Zonta Club de Sainte-Croix Val-de-Travers. "C'est un thème d'actualité, que le Zonta soutient, qui nous tient à cœur et que nous voulons porter", explique-t-elle devant la caméra du 12h45.

Avant le départ en direction de Zermatt, les membres du club ont fait un don de 3000 francs au service neuchâtelois d'aide aux victimes de violence: un service qui propose notamment un foyer d'accueil d'urgence. En 2020, cinquante femmes et quarante-six enfants y ont été accueillis.

"Ce don est très important pour nous, parce qu'il permettra de consolider notre action dans le cadre de l'accompagnement des femmes victimes de violence, au sein de notre foyer", souligne Steve Rufenacht, directeur de la Fondation pour la Coordination de l'action sociale. "Potentiellement, nous pourrons aussi financer quelques actions de prévention dans le domaine de la violence domestique. Un domaine également très important à prendre en compte".

Eduquer très tôt

En effet, dans notre pays, une femme meurt tous les quinze jours sous les coups de son mari ou compagnon: "C'est le chiffre qu'on a, parce que c'est la pointe de l'iceberg. Quand la femme est morte, on ne peut pas nier qu'elle est morte: donc elle est morte de violence domestique", note Nicole Baur, conseillère communale de la Ville de Neuchâtel.

"On ne connaît pas tout ce qui est en dessous et on ne connaît pas toutes les violences qui sont faites aux femmes. Il faut en parler encore et encore. Et, par l'éducation, apprendre aux garçons qu'on ne dispose pas des filles, des femmes, et, aux petites filles, à ne pas se laisser dominer ou contraindre à un certain nombre de choses par les garçons. Et ça, il faut le faire très tôt", conclut-elle au micro du 12h30.

Après Neuchâtel, il y aura deux étapes à Lausanne et Martigny où ces femmes engagées feront aussi un don qui permettra de financer une exposition itinérante de prévention contre la violence domestique.

Et, ce week-end, des Zontiennes venues de huit pays seront réunies à Zermatt pour leur conférence bisanuelle.

>> Ecouter le sujet du 12h30:

Le Zonta Club entame une campagne de sensibilisation aux violences faites aux femmes (image prétexte). [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Le Zonta Club entame une campagne de sensibilisation aux violences faites aux femmes / Le 12h30 / 2 min. / le 21 septembre 2021

Sujet radio: Deborah Sohlbank

Sujet TV: Elodie Botteron

Version web: Stéphanie Jaquet

Publié Modifié