Modifié

Les Verts aspirent à un conseil de citoyens pour relancer la cause climatique

À l'occasion de son assemblée, le parti des Verts a répondu aux attaques de l'UDC dans le débat ville-campagne [RTS]
À l'occasion de son assemblée, le parti des Verts a répondu aux attaques de l'UDC dans le débat ville-campagne / 19h30 / 1 min. / le 21 août 2021
Le président des Verts Balthasar Glättli a estimé samedi devant les délégués que la Suisse peut relever le défi du changement climatique en développant la démocratie sans créer de fractures sociales. L'assemblée a aussi fixé comme mot d'ordre deux oui - au mariage pour tous et à l'initiative 99% - lors des votations du 26 septembre.

Devant l'assemblée des délégués samedi à Fribourg, Balthasar Glättli a prôné l'instauration d'un conseil des citoyennes et citoyens tirés au sort et représentatif de l'ensemble de la société. Le président des Verts estime que cet organe pourrait apporter des solutions démocratiques à la fois plus rapides et plus courageuses dans l'élaboration de la politique climatique.

Ce conseil serait doté de compétences contraignantes, en tant que 3e Conseil aux côtés du National et des Etats. "Un tel Conseil citoyen tiré au sort fonctionnerait comme une Suisse miniature", a comparé Balthasar Glättli. Une procédure aléatoire veillerait à une représentation équilibrée.

Démocratie plus courageuse

"Nous sommes la première génération à ressentir les effets du dérèglement climatique dans sa propre chair. Et la dernière à pouvoir encore y remédier". Balthasar Glättli invite donc à intégrer au sein de la démocratie un tel Conseil de citoyennes et citoyens pour donner un coup d'accélérateur à la politique climatique.

"Notre démocratie est probablement trop lente pour maîtriser le défi de ce siècle qu'est le réchauffement climatique. Nous devons la rendre plus courageuse", estime Balthasar Glättli. Evoquant le rapport alarmiste du GIEC, le président des Verts insiste sur l'urgence de la situation.

Parole à la société

Mais pour agir, il faut aussi selon le conseiller national zurichois élargir la démocratie. Il plaide donc pour l'abaissement durant cette législature du droit de vote à 16 ans. "Les 16 et 17 ans vont nous aider à faire preuve de davantage de courage et de célérité dans nos actions".

Mais le président des Verts va plus loin en demandant que toutes les personnes qui vivent en Suisse doivent obtiennent le droit de vote, et cela indépendamment de la couleur de leur passeport. Dénonçant à mots couverts la politique migratoire de l'UDC, il estime qu'il faut inclure tout le monde et ne pas restreindre la démocratie.

Deux autres axes

Faire participer plus largement la population au processus de délibération politique n'est que la dernière étape du "plan en trois étapes" des Verts après l'échec de la révision de la loi sur le CO2, rejetée en juin par près de 51% des votants. La première est de "sauver ce qui n'était pas contesté dans cette loi", un travail qui incombe au Parlement après sa ratification de l'Accord de Paris.

>> Relire: La forte mobilisation le 13 juin a été fatale à la loi sur le CO2

"Je pense là notamment aux objectifs de réduction des émissions moyennes de la flotte des voitures importées", précise Balthasar Glättli. La 2e étape est de "saisir l'occasion du traitement par le Parlement de l'initiative populaire pour les glaciers afin de construire un contre-projet ambitieux et pouvoir ainsi agir rapidement".

Oui au mariage pour tous

Les Verts ont également appelé samedi à soutenir le principe du "mariage pour tous". Cet objet soumis au peuple le 26 septembre a été approuvé "sans équivoque" par l'assemblée des délégués.

Ces derniers ont suivi la proposition de la direction du parti, indique les Verts sur Twitter. Ce projet combattu par référendum doit permettre aux couples de même sexe de se marier et aux couples de lesbiennes d'accéder au don de sperme.

Pour les Verts, il est grand temps que le mariage soit possible pour tous les couples peu importe leur sexe. Ils constatent que la Suisse est l'un des derniers pays européens à ne pas reconnaître ce droit et qu'il est donc temps qu'elle suive le mouvement en permettant à tous les couples de se marier.

Le parti écologiste qualifie le partenariat enregistré de modèle de substitution au mariage à la fois obsolète et discriminatoire qui doit être remplacé. Il estime qu'il prive les couples de même sexe de certains droits liés au mariage comme la naturalisation ou l'adoption.

Les Verts ont également indiqué samedi sur Twitter recommander le oui à l'"initiative 99%". Cette initiative de la Jeunesse socialiste sera également soumise au peuple le 26 septembre.

ats/vajo/kkub

Publié Modifié

Soutien à l'initiative contre l'achat des F-35

Les Verts apportent leur soutien à l'initiative populaire "Stopp-F35", a indiqué le parti sur Twitter. Réunie samedi à Fribourg, l'assemblée des délégués estime que la Suisse n'a pas besoin d'une flotte d'avions de combat et se prononce donc contre le principe même d'en acquérir.

Les Verts ont aussi annoncé leur soutien à deux autres initiatives. Celle pour une imposition individuelle indépendante de l'état civil et celle sur la responsabilité environnementale. Lancée par les Jeunes Verts Suisse, cette dernière demande que la Suisse produise et importe de manière à ne pas détruire les ressources vitales.