Modifié

L'administration fédérale songe à interdire la publicité sur la viande à prix réduit

Barquettes de viande en action à la Migros. [Gaetan Bally - KEYSTONE]
Interdire la publicité sur la viande au rabais, une proposition de l'administration fédérale / La Matinale / 1 min. / le 16 août 2021
Le vice-directeur de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG), Adrian Aebi, a confirmé dimanche à la NZZ qu'il songeait à interdire la publicité sur la viande à prix réduit. Selon lui, les rabais ne sont pas favorables à une consommation durable et ne correspondent pas à la valeur des produits carnés.

"Les rabais sur la viande ne sont pas propices à la consommation durable", a déclaré le vice-directeur de l'Office fédéral de l'agriculture (OFAG) Adrian Aebi dans les colonnes de la NZZ. Il envisage d'interdire la communication sur les actions en lien avec les produits carnés.

Pour lui, les promotions ne correspondent pas à la réelle valeur de la viande et servent surtout à attirer les consommateurs et consommatrices dans les grandes surfaces.

Ce type d'actions pour une denrée responsable, avec le poisson, de 6% de la pollution suisse passe mal.

Proviande s'indigne

La Fédération romande des consommateurs (FRC) ne voit pas d'objection à ce qu'on restreigne la publicité sur la viande tant que des garde-fous permettent d'éviter de jeter de la marchandise, les actions pouvant parfois servir à écouler des stocks.

"Si l'OFAG propose de supprimer les rabais sur la viande, c'est dans l'optique d'éviter que celle-ci ne devienne un produit d'appel", analyse la secrétaire générale de la FRC et conseillère nationale verte Sophie Michaud Gigon, qui juge ce point positif.

L'annonce de l'OFAG a en revanche provoqué un tollé chez la faîtière Proviande, qui estime que l'Etat n'a pas à s'immiscer dans le panier du consommateur.

Le débat ne fait que commencer et rappelle déjà celui des restrictions publicitaires pour l'alcool ou le tabac.

Romain Carrupt/iar

Publié Modifié