Modifié

Guy Parmelin: "Je reste confiant dans le sens civique de la population"

Guy Parmelin: la grande interview du président de la Confédération à l'occasion du 1er août [RTS]
Guy Parmelin: la grande interview du président de la Confédération à l'occasion du 1er août / 19h30 / 3 min. / le 31 juillet 2021
Une Suisse de retour à la normale: c’est ce dont il rêvait en enfilant le costume de président en début d’année. Guy Parmelin est rapidement retombé les pieds sur terre. A l’occasion de la fête nationale, il a accepté de revenir sur les mois qui viennent de s’écouler.

Parmi ses premières décisions dans son nouveau costume, le chef du Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche avait dû annoncer en début d'année le retour à un semi-confinement, contre l'avis de son parti, l'UDC, et des milieux économiques.

Début d'année sous tension

"Il est certain que l'on préfère commencer une année présidentielle avec des bonnes nouvelles. Il a fallu assumer. Il n'y avait pas d'autre solution. Rétrospectivement, je crois que nous avons pris la bonne décision avec le Conseil fédéral", analyse Guy Parmelin dans une interview accordée au 19h30.

Le Vaudois avait placé cette année présidentielle sous le signe de la cohésion nationale. Il a pourtant dû intervenir plusieurs fois pour calmer le jeu, notamment avant la votation sur les pesticides, ou lorsque le ministre de la Santé, Alain Berset, était sous le feu des critiques en février 2021.

"Le ton était très dur à un moment donné. On a atteint certaines limites. Il y a eu des dérapages. Il faut les dénoncer, car c'est notre système qui est en danger à ce moment-là. Mais je reste confiant dans le sens civique de notre population. Dans la plupart des cas, tout se passe très bien", explique-t-il.

>> Relire aussi: Karin Keller-Sutter et Guy Parmelin rejettent les accusations de "dictature"

Un sommet révélateur

Autre fait saillant de ce début de présidence: l'accueil à Genève mi-juin du sommet américano-russe entre Joe Biden et Vladimir Poutine. Cette rencontre a donné un coup de projecteur à la Suisse et a aussi révélé Guy Parmelin, lequel s'est retrouvé encensé.

Il se remémore cet événement historique: "J'étais tellement concentré et pris par le dossier, sa préparation. Je ne me suis peut-être pas rendu compte de l'importance qui était donnée à ceci dans la population, dans les milieux politiques et économiques."

"Sur le moment, je me disais: 'Attention, il y a l'image du pays. On va avoir la possibilité d'avoir trente minutes avec chacun. Il ne faut pas se rater'. C'est après que j'ai réalisé que pour le pays, c'était extraordinaire", développe-t-il.

Je suis frappé par le nombre de personnes qui me disent: 'ne changez pas'

Guy Parmelin, Conseiller fédéral UDC, dans son village de Bursins (VD) [Keystone]
Guy Parmelin, président de la Confédération

De l'ombre à la lumière, il n'y a qu'un pas. A présent encensé, le président de la Confédération était encore critiqué et moqué il y a quelques mois. On lui reprochait son manque de charisme et de relief.

"J'ai le cuir épais, ça fait longtemps que je fais de la politique. Mais je suis toujours frappé par le nombre de personnes qui me disent: 'ne changez pas, restez comme vous êtes'. J'ai l'impression que beaucoup de gens se sentent représentés par moi, car je viens d'un milieu modeste. J'ai une maturité, mais je n'ai pas fait d'études universitaires. Une grande partie de la population se retrouve dans cette image", estime le vigneron.

"On sent un retour à la normalité"

A la veille d'un 1er Août une nouvelle fois marqué par la pandémie, Guy Parmelin estime que la situation est meilleure que l'année passée. "On sent un semblant de retour à la normalité, grâce à la vaccination. Je crois que notre fête nationale vaut bien qu'on y participe pleinement".

Le président de la Confédération Guy Parmelin s'exprimera samedi déjà à Villars-sur-Ollon (VD) et Herzogenbuchsee (BE). Il enchaînera dimanche soir, en tant qu'invité d'honneur à Lausanne. Plus tôt dans la journée, il participera également au brunch à la ferme à Bouloz (FR).

>> Relire aussi: La pandémie vient encore jouer les trouble-fête... nationale pour le 1er Août

>> Voir l'interview intégrale de Guy Parmelin:

L'interview du président de la Confédération Guy Parmelin. [RTS]
L'interview du président de la Confédération Guy Parmelin à l'occasion du 1er Août / L'actu en vidéo / 13 min. / le 30 juillet 2021

Propos recueillis par Valérie Gillioz

Adaptation web: Jérémie Favre

Publié Modifié