Modifié

À la tête du Musée national, Denise Tonella veut promouvoir l'héritage immatériel suisse

Denise Tonella, la nouvelle directrice du musée national Suisse.  [Gaetan Bally - Keystone]
Une nouvelle directrice à la tête du Musée national suisse / Le 12h30 / 1 min. / le 24 juillet 2021
À 41 ans, la Tessinoise Denise Tonella est devenue cette année la nouvelle directrice du Musée national suisse. Dans les premiers mois, en l'absence du public international, elle a dû trouver de nouvelles idées pour promouvoir l'institution.

Denise Tonella est depuis 100 jours à la tête de cette institution nationale, qu'elle connaît bien. Avant d'en prendre la tête, elle y a travaillé à Zurich pendant 10 ans.

Le Musée national suisse regroupe trois musées: le Landesmuseum de Zurich, le Château de Prangins (VD) et le Forum de l'histoire suisse à Schwyz.

La Tessinoise a commencé son mandat en pleine pandémie, avec les difficultés que cela implique. Sans le public international, c'est un tiers de visiteurs et de visiteuses qui manquaient à l'appel. Mais cela a aussi représenté une chance pour la nouvelle directrice de promouvoir le musée autrement.

Héritage immatériel

Ainsi, grâce à des vidéos sur les réseaux sociaux, des évènements en streaming ou encore la mise en ligne des collections d'objets historiques, "si le public n'allait pas au musée, c'est le musée qui allait à lui".

Parmi ses priorités, Denise Tonella souhaite aussi mettre l'accent, dans le cadre de ses expositions temporaires, sur l'héritage immatériel de la Suisse comme le multilinguisme ou la diversité des identités. Une façon aussi de parler aux publics tessinois et romand.

Delphine Gendre/jop

Publié Modifié