Publié

Les procédures d'asile accélérées ont diminué à la suite de critiques sur leur mise en oeuvre

Des lits superposés dans le centre fédéral de renvois de requérants d'asile de la commune zurichoise d'Embrach. [Christian Beutler - KEYSTONE]
Le Secrétariat d'Etat aux migrations a réduit le nombre des procédures d'asile accélérées / Le Journal horaire / 28 sec. / jeudi à 15:00
Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a réduit le nombre des procédures d'asile accélérées suite à des arrêts du Tribunal administratif fédéral (TAF). La Cour a critiqué à deux reprises le fait que la clarification de cette procédure n'était pas assez approfondie.

Conséquence des arrêts du Tribunal administratif fédéral (TAF), le nombre de procédures longues a augmenté, a rapporté jeudi la radio alémanique SRF. Le Secrétariat d'Etat aux migrations (SEM) a confirmé qu'il a resserré et précisé ses critères d'attribution des procédures accélérées à partir de la fin 2019, en se basant sur la jurisprudence.

La nouvelle procédure d'asile est entrée en vigueur en mars 2019. Son objectif principal est d'accélérer le processus de traitement des demandes. La plupart d'entre elles devraient être réglées dans un délai de 140 jours.

>> Relire: Les procédures d'asile seront plus rapides dès vendredi en Suisse

Depuis son entrée en vigueur et jusqu'à la fin de 2019, 2523 procédures d'asile ont été réglées de manière accélérée. En 2020, il y en a eu 2629. Depuis le début de l'année en cours et jusqu'à fin juin, le nombre est de 1369.

Hausse des procédures prolongées

Le nombre de procédures prolongées a quant à lui de nouveau augmenté. Il y en a eu 453 entre mars et décembre 2019, 1575 en 2020 et 1535 durant l'année en cours, selon le SEM.

Dans le même temps, le nombre de demandes d'asile a diminué. L'année dernière, la baisse a été de 22,6% (11'041 demandes) en raison de la pandémie de Covid-19. En 2019, 14'269 personnes avaient demandé l'asile, soit un recul de 6,5% par rapport à l'année précédente.

ats/iar

Publié