Modifié

Niveau des lacs en baisse, sauf à Neuchâtel où il monte toujours

Les trois-lacs: la sécurité publique patrouille pour s'assurer que les interdictions de baignade sont bien respectées [RTS]
Les trois-lacs: la sécurité publique patrouille pour s'assurer que les interdictions de baignade sont bien respectées / 19h30 / 1 min. / le 18 juillet 2021
La situation autour des lacs et cours d'eau a continué à se détendre en Suisse pendant la nuit de samedi à dimanche. Le niveau des lacs a encore baissé, sauf à Neuchâtel, où la hausse s'est toutefois ralentie. Le niveau du lac devrait bientôt se stabiliser.

Le lac de Neuchâtel continue de monter dimanche, mais à un rythme plus faible. Si aucun incident majeur n'a été signalé, la situation reste délicate dans plusieurs secteurs.

Le lac de Neuchâtel se situait dimanche vers midi à 430,71 mètres d'altitude, dépassant de 21 centimètres son niveau de crue et battant un nouveau record.

Stabilisation attendue

Le niveau du lac devrait "en théorie se stabiliser", sachant qu'il a atteint la même hauteur que ceux de Bienne et Morat, explique Jean-Christophe Sauterel, responsable de la communication de l'Etat-major cantonal de conduite (EMCC) du canton de Vaud.

"Nous entrons dans une phase d'équilibre", indique-t-il, précisant toutefois qu'il faudra attendre plusieurs heures pour voir si la situation s'améliore véritablement.

>> Relire notre suivi de la situation de samedi, canton par canton: Le lac de Neuchâtel atteint un niveau record et suscite des inquiétudes à Yverdon

Plusieurs zones restent inondées, tant sur les rives vaudoises, neuchâteloises que fribourgeoises. Des campings ont dû être évacués et l'électricité a été coupée dans certains secteurs. Quelques routes communales ont aussi été fermées par précaution, comme par exemple entre Bevaix et Cortaillod (NE).

>> Reportage à Cheseaux-Noréaz (VD) dans le 19h30

Lac de Neuchâtel: la situation reste toujours tendue. Le camping de Cheseaux-Noréaz a dû être évacué [RTS]
Lac de Neuchâtel: la situation reste toujours tendue. Le camping de Cheseaux-Noréaz a dû être évacué / 19h30 / 2 min. / le 18 juillet 2021

Les inquiétudes concernent également certaines stations d'épuration en train de déborder. Des eaux usées sont ainsi susceptibles de se jeter directement dans le lac, prévient l'Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (Orccan). Des analyses d'eau du lac seront prochainement effectuées.

Situation sous contrôle

"Globalement la situation est sous contrôle et il n'y a pas d'incident majeur à signaler", indique l'Organisation de gestion de crise et de catastrophe du canton de Neuchâtel (Orccan). Elle précise qu'il faudra attendre un retour au niveau d'alerte 3, contre 4 actuellement, "pour connaître l'ampleur des dégâts et une détente de la situation pour les infrastructures."

Les autorités continuent d'appeler la population à la prudence en restant à distance des rives. La navigation de plaisance et touristique sur le lac de Neuchâtel est toujours interdite, tandis que la baignade est vivement déconseillée, voire interdite à certains endroits.

Les vagues provoquées par la bise rendent la situation encore plus dangereuse. Plusieurs lacs sont concernés. Et notamment le Léman, où les sauveteurs ont dû intervenir à plusieurs reprises samedi, rapporte Jean-Christophe Sauterel. Les embarcations, surtout les plus légères comme les planches à voile ou les paddles, sont priées de ne pas sortir sur le lac ces prochains jours.

Dangers aux abords du lac de Neuchâtel

A Neuchâtel, le chef de la section de la protection de la population Cédric Jaccoud met en garde contre le risque sanitaire provoqué par la montée des eaux. "Il y a des éléments dont on ne peut pas maîtriser l'écoulement qui se déversent dans le lac. Nous interdisons la baignade afin que les gens ne prennent aucun risque dans les eaux du littoral."

La navigation est également compromise par la crue. Les embarcations pourraient créer des accidents et davantage de dégâts sur les rives, souligne Cédric Jaccoud. Ces interdictions devraient durer encore quelques jours.

>> Revoir l'interview de Cédric Jaccoud dans le 19h30: 

Cédric Jaccoud "Le risque sanitaire est constaté depuis la montée des eaux et il y a des risques de blessures évidents" [RTS]
Cédric Jaccoud "Le risque sanitaire est constaté depuis la montée des eaux et il y a des risques de blessures évidents" / 19h30 / 3 min. / le 18 juillet 2021

La ville d'Yverdon-les-Bains est, elle aussi, encore en partie sous l'eau. Le risque de chute d'arbres aux abords du lac n'est pas à exclure.

La situation est "sous contrôle dans la limite de nos moyens", a indiqué Brenda Tuosto, municipale en charge des travaux, de l'environnement et de la mobilité. Des équipes de piquet sont notamment déployées sur le terrain.

>> Revoir l'interview dans Forum de Brenda Tuosto, municipale à Yverdon:

Yverdon-les-Bains sous l’eau et balayée par la bise : interview de Brenda Tuosto (vidéo) [RTS]
Yverdon-les-Bains sous l’eau et balayée par la bise : interview de Brenda Tuosto (vidéo) / Forum / 3 min. / le 18 juillet 2021

Les coûts de la remise en état n'ont pas encore été estimés. Selon la municipale, cette crue record ne remet pas en cause les aménagements lacustres, "mais cela pose des questions sur les modalités de construction".

Moins 21 centimètres à Bienne

Le niveau du lac de Morat continue également de monter. Il atteignait 430,69 mètres à 10h00. Classé en niveau de danger 3, il reste cependant 16 centimètres en dessous du niveau de crue.

En revanche, dans le canton de Berne et en Suisse centrale, la situation a continué à s'améliorer pendant la nuit. Bien que le degré de danger maximal 5 soit toujours en vigueur pour les lacs de Bienne et des Quatre-Cantons, leur niveau a baissé. Le danger a été abaissé à 4 pour le lac de Thoune.

>> La carte de vigilance crues pour les cours d'eau et lacs d'intérêt national:

Celui de Bienne a perdu 21 centimètres en un jour. En milieu de matinée, son niveau atteignait 430,67 mètres, soit 32 centimètres au-dessus de son niveau de crue. A Thoune, le lac a reculé de 10 cm, mais se trouve encore 32 centimètres au-dessus du niveau de crue (558,30 mètres). La tendance à la baisse se poursuit.

L'Aar à Berne a aussi amorcé son recul dès samedi. Dimanche après-midi, le débit atteignait les 481 m3/s alors que vendredi il s'élevait à 562 m3/s, inondant partiellement certains quartiers comme ceux du Marzili et de la Matte.

Débit toujours important de la Reuss

Le niveau du lac des Quatre-Cantons se stabilise en légère baisse. A 16h00, il se trouvait encore à 40 centimètres de son niveau de crue. Il a toutefois reflué de 9 cm depuis la nuit de vendredi à samedi où il avait atteint son niveau maximum (434,94 mètres). Le débit de la Reuss a perdu en intensité (456 m3/s) par rapport à vendredi (480 m3/s), mais reste très élevé par rapport à son débit normal (390 m3/s).

Quelques pluies locales sont tombées tôt dimanche matin dans les montagnes du centre et de l'est de la Suisse, selon SRF Meteo. Le temps devrait essentiellement être sec durant la journée avec des températures estivales.

ats/jfe

Publié Modifié

Plusieurs jours avant un retour à la normale

Frédéric Jordan, hydrologue et guide de montagne, expliquait samedi dans Forum qu'il faudra plusieurs jours pour que les niveaux des lacs reviennent à la normale. L'écoulement du lac de Neuchâtel ne pourra en effet se faire qu'une fois seulement que le lac de Bienne, situé en aval, aura atteint un niveau plus bas.

Selon le spécialiste, l'effet du vent risque d'accentuer les problèmes: "Pour le lac de Neuchâtel, qui est sur des niveaux record, les vagues provoquent une surélévation du plan d'eau, mais aussi en raison de la pression du vent. Conséquences: cela va accentuer la hauteur réelle du lac, qu'on imaginerait plat, et accentuer les problèmes."

>> Ecouter l'interview de Frédéric Jordan dans l'émission Forum:

Le niveau du Rhin au Mittleren-Brücke est de 865 cm. Bâle, le 14 juillet 2021. [Patrick Straub - Keystone]Patrick Straub - Keystone
La Suisse sous l'eau: interview de Frédéric Jordan / Forum / 6 min. / le 17 juillet 2021