Modifié

Vigilance dans les Alpes, le danger d'avalanche est toujours important

En montagne le risque d'avalanches existe toujours malgré le temps estival [RTS]
En montagne le risque d'avalanches existe toujours malgré le temps estival / 19h30 / 2 min. / le 18 juin 2021
Les randonneurs devront être prudents ce week-end dans les Alpes. Malgré la chaleur de ces derniers jours, les quantités de neige sont encore conséquentes en altitude et le danger d'avalanches est toujours important.

Alors que la saison des randonnées commence, la montagne vit un début d'été très particulier. Les quantités de neige sont exceptionnelles en altitude à pareille époque, comme l'explique dans le 19h30 Robert Bolognesi, nivologue.

"Ces conditions, on les voit peut-être tous les vingt ou trente ans. Et puis, ce qui est très particulier, c'est qu'on a des conditions de printemps pour ce qui est de l'enneigement, en tout cas sur les versants nord et au-dessus de 2500 mètres. Mais pour la météo, on a des conditions d'été, c'est-à-dire des températures qui sont vraiment élevées sur les pentes bien ensoleillées. Ces conditions peuvent amener des déstabilisations qui sont un peu inattendues et inhabituelles pour la période."

>> Lire aussi : Danger d'avalanche marqué en montagne malgré la saison

Avalanches meurtrières

Dimanche dernier, une coulée s’est déclenchée dans la vallée de Bagnes emportant une personne. Les recherches n’ont toujours pas permis de la localiser.

"Lorsqu'une avalanche se déclenche, ce n'est pas tout à fait une avalanche de pierres, mais (...) ça fait des dépôts qui sont très compacts, très durs, dans lesquels il est très difficile de trouver des victimes, (...) de creuser, et donc ces avalanches sont quand même très meurtrières", avertit Robert Bolognesi.

"Sans équipement, il faut renoncer"

Environ 15% des avalanches mortelles ont lieu durant la saison estivale. En cette période de fonte, il convient donc de bien préparer ses sorties.

Pierre Mathey, secrétaire général de l'Association suisse des guides de montagne, rappelle que le danger est réellement présent, que ce soit à cause des avalanches ou des glissades. "Sans un équipement adéquat, il faut malheureusement renoncer. Il faut choisir des itinéraires non enneigés, par exemple sur les pentes sud ou à une altitude plus basse".

Préparation et vigilance sont donc les maîtres mots de ce début d’été en montagne. Depuis octobre dernier, la mort blanche a déjà frappé à 30 reprises.

Erwan Jagut et Cédric Jordan/asch

Publié Modifié