Modifié

Le gymnase en quatre ans, trois cantons romands s'y préparent

L'harmonisation de la durée du gymnase est en discussion en Suisse romande. [Laurent Gillieron - KEYSTONE]
Le gymnase en quatre ans, trois cantons romands s'y préparent / La Matinale / 1 min. / le 11 juin 2021
La durée du gymnase devrait bientôt être harmonisée en Suisse, passant sauf surprise de trois à quatre ans dans les cantons de Vaud, de Neuchâtel et du Jura. Le corps enseignant vaudois se dit favorable, notamment pour décongestionner la grille actuelle du gymnase en 3 ans, mais pas à n'importe quel prix.

Cette volonté d'harmoniser le nombre d'années de gymnase vient d'un consensus qui s'est formé au sein de la Conférence des directeurs de l'instruction publique (CDIP), après le résultat de plusieurs enquêtes.

Dans les cantons de Vaud, de Neuchâtel et du Jura, le nombre d'années nécessaires à l'obtention de la maturité devraient donc passer de trois à quatre.

Lettre ouverte envoyée à Cesla Amarelle

Les associations qui représentent les professeurs des collèges (écoles secondaires) et des gymnases vaudois viennent d'envoyer une lettre ouverte à Cesla Amarelle, conseillère d'Etat vaudoise en charge de la formation. Ils veulent mettre un petit coup de pression alors qu'une consultation interne est en cours jusqu'à mi-juillet au sein de la CDIP.

"Notre demande principale, c'est que le canton de Vaud ne tente pas d'organiser un gymnase en quatre ans qui coûterait le même prix qu'un gymnase en trois ans", note Gilles Pierrehumbert, président de la Société vaudoise des maîtres secondaires. Pour lui, il faut que le canton mette "les moyens tant en termes d'infrastructures que d'encadrement des élèves pour qu'on ait véritablement une maturité en quatre ans après les onze années obligatoires."

Comment cette année sera-t-elle rajoutée, ou plutôt à quel moment du cursus scolaire? Le Département vaudois de la formation précise que tous les scénarios sont sur la table et qu'il est en train d'y travailler avec les différents partenaires.

Pas pour tout de suite

Si on parle aujourd'hui du gymnase en quatre ans, ce n'est pas pour tout de suite. L'Assemblée plénière de la CDIP devra voter, probablement l'an prochain, ou en 2023.

Les cantons auraient ensuite droit à un délai de mise en oeuvre, qui devrait durer une dizaine d'années. Le Département vaudois de la formation estime que le gymnase en 4 ans pourrait être effectif à l'horizon 2033-2035.

Julie Liardet/fgn

Publié Modifié