Modifié

Vaccinés, guéris: l’entrée en Suisse facilitée, mais pas pour tout le monde

Personnes guéries ou vaccinées: pas facile de s'y retrouver sur les conditions d'entrée en Suisse. [Anna Shvets - Pexels ]
Personnes guéries ou vaccinées: pas facile de s'y retrouver sur les conditions d'entrée en Suisse. [Anna Shvets - Pexels ]
Si le Conseil fédéral a assoupli les conditions d’entrée en Suisse pour les personnes guéries ou vaccinées, il demeure difficile de s'y retrouver, car ces allègements, qui ont pris effet lundi, ne concernent pas tout le monde ou tous les pays.

Premier point sensible: qui considérer comme "entièrement vacciné"? Jusqu’à fin mai, l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) estimait qu’on était pleinement vacciné 14 jours après la seconde dose. L’office a toutefois mis de l’eau dans son vin, considérant désormais qu’on était "entièrement vacciné" directement après la seconde dose, voire même après la première si on peut attester qu'on a eu la maladie.

Ces assouplissements sont pour l'instant valables six mois après la vaccination mais ils pourraient être allongés avec l'évolution des connaissances scientifiques, a indiqué cette semaine Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle de l’infection à l’OFSP.

Trois organes pour les vaccins

Toujours en ce qui concerne les vaccins, les autorités suisses reconnaissent les vaccins qui ont été autorisés par Swissmedic, par l’Agence européenne des médicaments (EMA) ou encore ceux qui sont inscrits sur la liste d’urgence de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 

Le vaccin d’AstraZeneca, par exemple, n’est pas autorisé en Suisse mais a été approuvé par l’EMA et l’OMS. Il permet donc d’entrer en Suisse sans test négatif et sans quarantaine. Par contre, si l’on a été vacciné avec le Sputnik V, Sinovax ou CureVac, pour l’instant, on ne peut prétendre à aucun assouplissement à l’entrée en Suisse.

Pas de test positif, pas de guérison

Deuxième définition contentieuse: les personnes guéries. Là, la détermination est étroite: il faut un test positif qui date d’au moins 11 jours. Sans cela et même si l’on a eu tous les symptômes du Covid-19, impossible de lever la quarantaine-voyage ou d’échapper au test. Même un test sérologique n’est pas pris en compte par les autorités sanitaires.

Comme pour la vaccination, la guérison permet pour l’instant des assouplissements pendant 6 mois.

Les zones à variant "préoccupant" exclues

Tous les pays ne sont par ailleurs pas concernés par ces assouplissements. Les voyageurs et voyageuses provenant de zones où sévissent des variants que l’OFSP juge "préoccupants" restent soumis à un test et à la quarantaine, l’idée étant d’éviter d’importer un variant qui pourrait résister à la vaccination. Pour l’heure, l’Afrique du Sud, le Brésil, le Canada, l’Inde, le Népal et le Royaume-Uni sont concernés.

Enfin, les personnes des pays dits "tiers" (soit hors de l'UE ou de l'AELE) qui n'ont pas de permis de séjour en Suisse ne peuvent toujours pas entrer sur le territoire, rappelle le Secrétariat d’Etat aux migrations. Cette restriction s’applique surtout aux touristes et comprend de nombreuses exceptions.

Michael Maccabez/jpr

Publié Modifié

Les enfants, un cas à part

Si l'on vient d’une zone sans risque: pas de test, pas de quarantaine en arrivant par la route ou le rail. Test dès 16 ans si on est avion.

Si l'on vient d’une zone "à risque": moins de 16 ans, pas de test, pas de quarantaine; dès 16 ans, test + quarantaine si l'on n’est pas vacciné ou guéri.

Si l'on vient d’une zone "à variant préoccupant": moins de 12 ans, pas de test mais quarantaine; dès 12 ans: test + quarantaine.

Vérifier avant de partir

Les modalités qui permettront d’attester une vaccination ou une guérison devraient être standardisées avec l’arrivée du certificat sanitaire.

Les listes des vaccins agréés et des zones à variant préoccupant changent fréquemment. Vérifiez les conditions avant de partir sur le site de l’OFSP.

Les compagnies aériennes peuvent avoir des règles plus restrictives. Renseignez-vous auprès de votre compagnie avant le départ.

Enfin, chaque pays établit ses propres règles. Renseignez-vous sur les conditions d’entrée de votre destination.