Le suivi de la situation le 19 mai. [Keystone]
Publié Modifié

Aucun nouveau décès lié au coronavirus n'est à déplorer en Suisse

- La Suisse compte mercredi 717 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Aucun décès de plus n'a été enregistré et 22 malades ont été hospitalisés.

- Au total, 4'823'933 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche en Suisse. Jusqu'ici, 1'750'400 personnes ont été vaccinées complètement, soit 20,2% de la population. Et 1'323'133 personnes n'ont reçu que la première piqûre.

- A l'instar du Montreux Jazz Festival qui a dévoilé sa programmation mardi, de nombreux événements culturels tenteront d'exister malgré les contraintes sanitaires. Mais certains doivent s'adapter.

Suivi assuré par RTSinfo

16h55

Les EMS ont bien géré la crise, mais il reste des traces

La situation dans les établissements médico-sociaux (EMS) continue à se détendre et les institutions bénéficient d’une large reconnaissance de la part des proches pour le travail accompli durant la pandémie. Mais celle-ci a laissé des traces au niveau financier. Les communes sont appelées à agir.

Les enquêtes menées par Curaviva Suisse auprès de ses membres et une investigation récente commandée par l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) permettent pour la première fois d’évaluer de manière différenciée la gestion de la pandémie et ses conséquences pour les institutions, indique mercredi la faîtière des EMS.

Selon l’enquête de l’OFSP, 85% des proches sont satisfaits de la manière dont la pandémie a été gérée. Les EMS et leur personnel ont fait le maximum pour soigner et assister leurs résidents dans un environnement garantissant autant que possible la dignité et l’autonomie.

Les institutions et les personnes qu’elles accompagnent ont payé un lourd tribut à la pandémie. Quarante-neuf pour cent des victimes du Covid-19 ont passé la dernière période de leur vie dans un établissement pour personnes âgées. Durant une année ordinaire, la proportion de personnes résidant dans un EMS dans le nombre total des décès est de 44% en moyenne.

15h45

Plus de quarantaine après la rentrée de Croatie, Turquie ou Italie

Un mois avant les vacances d'été, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a retiré certaines destinations de voyage de la liste des pays à risque: toute personne venant de toute l'Italie, de la Côte-d'Azur, de la Croatie, de la Turquie et de Chypre n'a plus besoin de se mettre en quarantaine.

Les Länder allemands de Saxe et de Thuringe ont également été supprimés de la liste, peut-on lire sur le site de l'OFSP mercredi. Toute l'Allemagne est maintenant exempte de quarantaine pour les Suisses.

Outre les régions françaises de Provence-Alpes-Côtes d'Azur et d'Occitanie, l'OFSP a également retiré de la liste les régions italiennes des Pouilles et de Campanie ainsi que le Luxembourg et l'Iran.

Dans les pays voisins de la Suisse, il n'y a qu'une seule obligation de quarantaine pour les régions françaises d'Ile-de-France et Paris, la Normandie, le Centre-Val de Loire, les Hauts-de-France et les Pays de la Loire. La nouvelle liste est valable dès jeudi 3 juin.

15h40

Plus de sept mois depuis le dernier jour sans décès

Mercredi, aucun nouveau décès lié au Covid-19 n'a été enregistré par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), une première depuis des mois. Depuis le début de la deuxième vague, il a fallu attendre 221 jours pour connaître une journée sans victime du coronavirus en Suisse.

Pour le comprendre, il faut se plonger dans les données détaillées de l'OFSP. Contrairement aux annonces quotidiennes de l'Office, leurs données détaillées prennent en compte la date effective des décès, et non celles de leurs enregistrements, qui différent souvent de quelques jours.

D'après ces données, il faut remonter au 3 octobre 2020 pour trouver un jour sans victime. Par la suite, des personnes ont succombé au Covid-19 quotidiennement jusqu'au 12 mai dernier. Pour autant qu'il n'y ait pas d'annonce tardive pour le 12 mai, il s'est donc passé 221 jours consécutifs avec au moins un décès. Certains jours, ce chiffre a même dépassé les 100 victimes.

Au total, 8307 décès ont été enregistrés entre ces deux dates.

15h25

Le vaccin de Pfizer/BioNTech peut être conservé un mois au réfrigérateur

Le vaccin de Pfizer/BioNTech contre le Covid-19 peut être conservé jusqu'à un mois entre 2 et 8 degrés, soit nettement plus longtemps que précédemment recommandé. Cette nouvelle donne facilite sa manipulation dans le cadre de la campagne de vaccination en cours.

L'entreprise pharmaceutique Pfizer a soumis en mai à Swissmedic, l'Institut suisse des produits thérapeutiques, ces nouvelles données de stabilité concernant son vaccin. Après les avoir "soigneusement évaluées", Swissmedic a approuvé mardi ces modifications des conditions de stockage, indique-t-il mercredi.

Les flacons décongelés du vaccin non ouverts peuvent donc dès à présent être conservés jusqu’à un mois à une température de 2 à 8°C dans un réfrigérateur contrôlé. La durée de stockage après décongélation se trouve par conséquent prolongée de cinq jours à un mois. Jusqu'à présent, le vaccin devait être conservé entre -60 et -90 degrés. Cela permet aux établissements de santé un maniement plus aisé et une administration plus flexible du vaccin.

15h10

La Brocante du Landeron à nouveau annulée

La Brocante du Landeron (NE), plus importante foire suisse en plein air d'antiquités et de brocante, a été annulée pour la deuxième année consécutive en raison des mesures sanitaires liées au Covid-19. La manifestation aurait dû avoir lieu les 24, 25 et 26 septembre.

L'association de la vieille ville du Landeron a annoncé mercredi qu'il n'était pas raisonnable, dans le contexte actuel, d'organiser cette brocante qui draine généralement 60'000 personnes sur trois jours. Elle estime qu'il en va de la sécurité du public, des exposants, des bénévoles et des sociétés locales.

13h40

Aucun nouveau décès à déplorer

La Suisse compte mercredi 717 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Aucun décès de plus n'a été enregistré et 22 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 28'109 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,55%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 10'717, soit 123,97 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 14,80% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 71,80%.

Au total 4'823'933 doses de vaccin ont été administrées et 1'750'400 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 5'970'900 doses de vaccins.

>> Lire: Plus de 20% des Suisses et des Suissesses ont reçu deux doses de vaccin

Quant aux variants du coronavirus, 17'899 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 248 au variant sud-africain (B.1.351) et 20 au variant brésilien (P.1).

Depuis le début de la pandémie, 696'213 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'741'923 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'268 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'701.

13h00

Après la réouverture, la pénurie de personnel dans les restaurants

Avec la réouverture des restaurants, les offres d'emplois dans le secteur ont commencé à pulluler. Pourtant, plusieurs professionnels constatent qu'il n'est pas simple de trouver la perle rare. Le secteur de l'hôtellerie-restauration connaît une pénurie.

Pour Marie Forestier, elle-même directrice d'hôtel et membre du Comité exécutif d'Hotelleriesuisse, cette problématique a déjà plusieurs années, mais a clairement été accentuée par la crise sanitaire.

De son côté, André Roduit, président de GastroValais et membre du conseil de GastroSuisse a lui aussi connaissance de collègues restaurateurs en Valais qui sont à la recherches d'employés. Mais il précise qu'il est difficile à ce stade de chiffrer l'ampleur du phénomène.

>> Réécouter les explications du 12h30 :

Un restaurant à Porrentruy. [Laurent Gillieron - Keystone]Laurent Gillieron - Keystone
Les restaurants et hôtels rouvrent mais manquent de personnel / Le 12h30 / 2 min. / le 2 juin 2021

12h30

La vente de produits laitiers dopée par la pandémie

La vente de lait et de produits laitiers suisses, surtout les produits locaux, frais et bio, a nettement augmenté en 2020. Les producteurs y voient l'impact du télétravail, de la fermeture des restaurants et des frontières, qui a empêché le tourisme d'achat.

Avec une augmentation de 15% par rapport à 2019, les ventes de beurre du commerce de détail ont atteint un record, précisent mercredi les producteurs suisses de lait. Par comparaison, en 2019, la hausse par rapport à 2018 avait été de 2,2 %.

La situation sanitaire a joué un rôle déterminant dans l'évolution du comportement des consommateurs envers le lait frais, pense l'organisation. Alors qu'en janvier 2020, la consommation de ce produit accusait un recul de 1%, deux mois plus tard, pendant le premier semi-confinement, elle enregistrait une augmentation de 24% par rapport à mars 2019.

11h15

Loi Covid-19: nouvelle adaptation pour les indépendants et le sport

Les indépendants et les clubs sportifs devraient pouvoir bénéficier d'aides financières au-delà de l'été. Le Conseil des Etats a accepté mercredi des adaptations de la loi Covid-19 en ce sens.

La plupart des mesures visant à atténuer les conséquences économiques de la pandémie de Covid-19 sont limitées à la fin de l'année 2021. Il existe toutefois deux exceptions: le versement des allocations pour perte de gain limité à la fin de juin et les contributions pour les clubs sportifs professionnels et semi-professionnels, calculées sur la base de la saison 2020/2021

La Chambre des cantons a donc tacitement prolongé les allocations pour perte de gain (APG) pour ces bénéficiaires jusqu'au 31 décembre 2021. Jusqu'à présent, un tiers des 3 milliards prévus à cet effet cette année ont été utilisés.

Les sénateurs ont également supprimé le plafond de 115 millions de francs pour les contributions aux clubs sportifs.

11h10

Les mesures sanitaires ont réduit le trafic à Genève

Semi-confinement et télétravail: les mesures sanitaires liées à la pandémie due au Covid-19 ont bien eu un effet sur le trafic à Genève. Le nombre de passages quotidiens de véhicules a baissé dans la majorité des points de comptage automatiques du canton en 2020, par rapport à 2019.

Les grandes pénétrantes ont connu des baisses plus fortes que les axes situés dans le tissu urbain cantonal, indique mercredi l'Office cantonal de la statistique. Sur l'autoroute de contournement, à la hauteur d'Aigues-Vertes, 60'533 véhicules ont été comptabilisés en moyenne par jour, soit 21% de moins qu'en 2019. La baisse a été de 27% au tunnel de Ferney et de 19% à la douane de Thônex-Vallard, sur l'autoroute.

La diminution des passages journaliers a été moins marquée en ville. Elle a été de 5% au pont Sous-Terre, de 12% au pont de la Coulouvrenière, de 13% à celui de Saint-Georges et de 14% à celui des Acacias.

11h00

Un contrôle du marché du travail plus difficile

La pandémie de Covid-19 a eu un impact important sur l'activité de contrôle des mesures d'accompagnement et de lutte contre le travail au noir en 2020. Les taux d'infraction sont eux restés pratiquement inchangés sur un an.

En raison des restrictions sanitaires durant la première vague de coronavirus, la plupart des organes d'exécution se sont vus obligés de réduire, voire dans certains cas de suspendre leurs activités, indique mercredi le Secrétariat d'Etat à l'économie (SECO).

L'an dernier, ils ont toutefois contrôlé le respect des conditions de salaire et de travail auprès de 34'126 entreprises et de 132'922 personnes en Suisse. En 2019, ces chiffres s'élevaient respectivement à 41'305 et 165'969.

>> Ecouter les explications du 12h30

Un inspecteur cantonal de l'Emploi en visite sur un chantier. [Andrée-Noëlle Pot - Keystone]Andrée-Noëlle Pot - Keystone
Le travail au noir n'a pas augmenté à cause de la pandémie, constate le SECO / Le 12h30 / 1 min. / le 2 juin 2021

10h50

La dette due à la pandémie devrait atteindre 30 milliards

La Confédération a bouclé ses comptes l'année dernière sur un déficit record de 15,8 milliards de francs. Le Conseil des Etats a accepté mercredi sans opposition ce résultat, lourdement marqué par la crise du coronavirus.

L'impact de la pandémie se monte à 14,7 milliards de francs. Sans ces dépenses, le déficit aurait été de 1,2 milliard de francs, a expliqué Peter Heggelin (Centre/ZG) au nom de la commission. Le budget prévoyait un bénéfice de 344 millions. Les dépenses les plus importantes liées à la crise ont été attribuées au chômage partiel et aux allocations pour perte de gain.

La dette due à la pandémie devrait atteindre 30 milliards de francs et devra être remboursée sous une forme ou une autre, a averti le ministre des finances Ueli Maurer. Pas moins de sept motions ont été déposées pour la résorber. Le Conseil fédéral compte présenter sa solution au deuxième semestre. Ce sera alors au Parlement d'en décider, a-t-il souligné.

09h50

UBS relève ses prévisions de croissance

UBS a légèrement relevé ses prévisions de croissance de la Suisse pour l'année en cours et maintient inchangé son pronostic de 2022. Les mesures d'assouplissement liées à la pandémie de coronavirus récemment annoncées par la Confédération devraient porter l'économie.

La première banque helvétique s'attend désormais à ce que le produit intérieur brut (PIB) enregistre une progression de 3,4% contre 3,3% lors de son estimation de fin février. L'établissement maintient cependant inchangées ses estimations de croissance pour 2022 à 3,0%.

Les assouplissements des restrictions sanitaires mises en place pour endiguer la pandémie de coronavirus devraient soutenir l'économie en particulier à partir du troisième trimestre, grâce aux dépenses des ménages. Le deuxième partiel sera quant à lui porté par la demande en croissance des produits helvétiques à l'étranger.

09h40

Le Conseil des Etats donne son feu vert aux crédits supplémentaires

La Confédération devrait bénéficier de fonds supplémentaires pour assurer notamment sa stratégie de dépistage. Le Conseil des Etats a donné son aval mercredi sans opposition aux nouveaux crédits sollicités par le Conseil fédéral. Le National se prononcera lundi.

Le premier suppplément au budget se monte à 2,6 milliards de francs, principalement pour des mesures de lutte contre le coronavirus. Quelque 2,4 milliards sont destinés au financement des tests de dépistage du coronavirus. L'objectif est de mener rapidement l'offensive sur ce terrain, a expliqué Peter Hegglin (Centre/ZG) au nom de la commission.

L'extension de la stratégie de test nécessite environ 1,1 milliard supplémentaire. Le Parlement avait déjà approuvé un montant d'environ 1,3 milliard à cet effet. L'enveloppe totale de plus de 2,4 milliards doit être approuvée une nouvelle fois en raison du frein à l'endettement.

La stratégie de dépistage engendre des tâches supplémentaires pour les cantons. Il devrait leur être accordé 64 millions pour assurer la mise en place de l'infrastructure nécessaire. Des crédits, de respectivement 25 millions et 9 millions de francs, sont encore prévus pour le trafic touristique et les interventions de la protection civile.

09h30

Une nouvelle ligne de production aux Pays-Bas pour Lonza

Le sous-traitant de l'industrie pharmaceutique rhénan Lonza prévoit d'inaugurer d'ici la fin de l'année sur son site de Geleen aux Pays-Bas une nouvelle ligne de production de substance active pour le vaccin anti-Covid-19 de Moderna.

Les nouvelles infrastructures néerlandaises contribueront à l'adjonction de jusqu'à 300 millions de doses supplémentaires par année aux capacités déjà mises à disposition du laboratoire américain.

Lonza dispose pour l'heure de trois lignes de production en Valais et d'une à Portsmouth, aux Etats-Unis, rappelle le communiqué publié mercredi.

Le groupe rhénan avait annoncé fin avril la multiplication par deux des capacités dédiées à Moderna dans son usine valaisanne, pour l'heure équivalentes à 300 millions de doses, à compter du début de l'année prochaine.

09h20

Des conditions inédites pour les festivals

Si les récents assouplissements des mesures sanitaires permettront à de nombreux festivals d'avoir lieu cet été, les conditions restent toutefois inédites et contraignantes.

Les règles pour une manifestation changent en fonction de sa taille, de son lieu et de l'agenda, car plus tard a lieu l'événement, plus les mesures s'assouplissent.

Alors face à cette situation, comment se préparent ces manifestations?

>> Revoir le reportage de La Matinale sur l'organisation des festivals cet été:

La rappeuse Casey au Montreux Jazz Festival 2017. [Marc Ducrest - MJF 2017]Marc Ducrest - MJF 2017
Comment les festivals tentent de se réinventer malgré les restrictions / La Matinale / 1 min. / le 2 juin 2021

>> Ainsi que celui qui revient sur la situation pour les plus petits événements:

AGAPÉ Festival international de musique & d'art sacré - Plucked unplucked / Songs of Exile (image prétexte). [VitalikRadko - Depositphotos]VitalikRadko - Depositphotos
Avec les nouveaux assouplissements, quel avenir pour les petits festivals ? / La Matinale / 1 min. / le 2 juin 2021

07h40

Le Montreux Jazz dévoile sa version réduite

Même en version réduite, le Montreux Jazz Festival (MJF) va accueillir des grands noms de la musique cet été. Zucchero, Woodkid, Rag'n'Bone Man ou encore Ibrahim Maalouf font partie des artistes qui se produiront sur le Léman entre le 2 et le 17 juillet.

Le chanteur italien Zucchero sur la scène de l'Auditorium Stravinski au Montreux Jazz Festival en 2018. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Le chanteur italien Zucchero sur la scène de l'Auditorium Stravinski au Montreux Jazz Festival en 2018. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Ils y côtoieront de nouveaux talents et de nombreux artistes suisses dans une programmation "d'une grande mixité, fidèle à l'identité du festival", indique Mathieu Jaton, le directeur du MJF.

Ces artistes livreront pour la plupart des prestations adaptées à la configuration 2021 du MJF, repensée pour répondre aux normes sanitaires. "Nous aurons des concerts beaucoup plus intimistes, plus axés sur le jeu musical. C'est une sorte de retour aux sources", estime Mathieu Jaton.

>> Voir son interview dans le 19h30:

Mathieu Jaton commente les têtes d'affiche et les contraintes imposées à l'édition 2021 du Montreux Jazz Festival [RTS]
Mathieu Jaton commente les têtes d'affiche et les contraintes imposées à l'édition 2021 du Montreux Jazz Festival / 19h30 / 2 min. / le 1 juin 2021

Pour sa quatrième participation au festival, le chanteur italien Zucchero se produira par exemple en "trio rock" sur la scène érigée sur le lac, à 25 mètres du rivage et de gradins pouvant accueillir 500 spectateurs. Le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf sera lui accompagné d'un seul guitariste.

>> Lire aussi: Rag'n'Bone Man, Woodkid et Zucchero au Montreux Jazz Festival

07h20

"La situation reste favorable mais la pandémie n'est pas terminée"

La situation est toujours favorable sur le plan sanitaire, a indiqué mardi Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), devant les médias. Les chiffres liés à la pandémie de coronavirus continuent de baisser.

Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP. [Anthony Anex - Keystone]Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP. [Anthony Anex - Keystone]La Suisse enregistre un recul du nombre de cas confirmés en laboratoire. Les hospitalisations sont aussi en baisse et les décès restent bas. L'incidence est en repli dans tous les groupes, tout comme le taux de positivité. Enfin, les soins intensifs sont moins affectés, avec 15% des places actuellement occupées par des malades du Covid.

"Il ne faut toutefois pas oublier qu'on a ouvert de nombreuses activités. La pandémie n'est de loin pas terminée", a prévenu Virginie Masserey, qui appelle à la prudence. Si l'été s'annonce plus calme, l'épidémie pourrait repartir à l'automne. Il faut profiter de la période actuelle pour se faire vacciner, conseille-t-elle.

07h00

Plus de 20% des Suisses ont reçu deux doses de vaccin

La campagne de vaccination continue de manière soutenue en Suisse. Désormais, 20,2% de la population a déjà obtenu deux doses de vaccin, a annoncé mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Du 24 mai au 30 mai, 543'303 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées, selon les données publiées sur le site de l'OFSP. En moyenne, 77'615 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a néanmoins ralenti de 8%.

Au total, 4'823'933 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche. Jusqu'ici, 1'750'400 personnes ont été vaccinées complètement. Et 1'323'133 personnes ont déjà reçu une première piqûre.

Et les réserves de vaccins sont désormais importantes. Quelque 94'167 doses ont été livrées aux cantons mais n'ont pas encore été employées. Par ailleurs, 1'052'800 doses sont stockées par la Confédération.

06h40

Cinq choses à savoir sur les effets secondaires du vaccin Covid

Certains groupes de population, comme les jeunes ou les femmes, sont-ils plus à risque de faire des effets secondaires du vaccin Covid? Qu’est ce qui est normal comme réaction et quand doit-on s’inquiéter? Tous les vaccins créent-ils les mêmes effets secondaires?

Le professeur Blaise Genton, médecin-chef à Unisanté et responsable de la campagne vaudoise de vaccination, répond à ces questions.

Cinq choses à savoir sur les effets secondaires du vaccin Covid [RTS]
Cinq choses à savoir sur les effets secondaires du vaccin Covid / L'actu en vidéo / 4 min. / le 1 juin 2021

06h20

Retour sur la journée de mardi

L'Office fédéral de la santé publique a fait état mardi de 756 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore six décès supplémentaires et 27 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 21'067 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 3,59%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 11'346, soit 131,25 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 15,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,80%.

Depuis le début de la pandémie, 695'496 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'713'814 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'268 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'679.

Le pays dénombre par ailleurs 8295 personnes en isolement et 13'978 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3473 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

>> Lire: Plus de 20% des Suisses et des Suissesses ont reçu deux doses de vaccin

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus