Le suivi du 1er juin. [Keystone]
Publié Modifié

Plus de 20% des Suisses et des Suissesses ont reçu deux doses de vaccin

- L'Office fédéral de la santé publique a fait état mardi de 756 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore six décès supplémentaires et 27 malades ont été hospitalisés.

- Au total, 4'823'933 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche en Suisse. Jusqu'ici, 1'750'400 personnes ont été vaccinées complètement, soit 20,2% de la population. Et 1'323'133 personnes n'ont reçu que la première piqûre.

- Enregistrant une augmentation des réservations pour l'été, notamment vers la région méditerranéenne, Swiss annonce qu'une quarantaine de liaisons seront ajoutées ou reprises au départ de Zurich et de Genève.

- Depuis lundi, le télétravail n’est plus obligatoire, mais recommandé en Suisse. Mais entre patrons et syndicats, on peine encore à s'accorder sur certaines règles pour conserver une part de travail à la maison à l'avenir.

- Restauration, sport en groupe et culture ont recommencé à respirer lundi avec l'entrée en vigueur des assouplissements décidés par le Conseil fédéral, un peu plus généreux que prévu au vu de la situation épidémiologique favorable.

Suivi assuré par RTSinfo

20h00

Le Montreux Jazz dévoile sa version réduite

Même en version réduite, le Montreux Jazz Festival (MJF) va accueillir des grands noms de la musique cet été. Zucchero, Woodkid, Rag'n'Bone Man ou encore Ibrahim Maalouf font partie des artistes qui se produiront sur le Léman entre le 2 et le 17 juillet.

Le chanteur italien Zucchero sur la scène de l'Auditorium Stravinski au Montreux Jazz Festival en 2018. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Le chanteur italien Zucchero sur la scène de l'Auditorium Stravinski au Montreux Jazz Festival en 2018. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Ils y côtoieront de nouveaux talents et de nombreux artistes suisses dans une programmation "d'une grande mixité, fidèle à l'identité du festival", indique Mathieu Jaton, le directeur du MJF.

Ces artistes livreront pour la plupart des prestations adaptées à la configuration 2021 du MJF, repensée pour répondre aux normes sanitaires. "Nous aurons des concerts beaucoup plus intimistes, plus axés sur le jeu musical. C'est une sorte de retour aux sources", estime Mathieu Jaton.

>> Voir son interview dans le 19h30:

Mathieu Jaton commente les têtes d'affiche et les contraintes imposées à l'édition 2021 du Montreux Jazz Festival [RTS]
Mathieu Jaton commente les têtes d'affiche et les contraintes imposées à l'édition 2021 du Montreux Jazz Festival / 19h30 / 2 min. / le 1 juin 2021

Pour sa quatrième participation au festival, le chanteur italien Zucchero se produira par exemple en "trio rock" sur la scène érigée sur le lac, à 25 mètres du rivage et de gradins pouvant accueillir 500 spectateurs. Le trompettiste franco-libanais Ibrahim Maalouf sera lui accompagné d'un seul guitariste.

>> Lire aussi: Rag'n'Bone Man, Woodkid et Zucchero au Montreux Jazz Festival

17h00

Cinq choses à savoir sur les effets secondaires du vaccin Covid

Certains groupes de population, comme les jeunes ou les femmes, sont-ils plus à risque de faire des effets secondaires du vaccin Covid? Qu’est ce qui est normal comme réaction et quand doit-on s’inquiéter? Tous les vaccins créent-ils les mêmes effets secondaires?

Le professeur Blaise Genton, médecin-chef à Unisanté et responsable de la campagne vaudoise de vaccination, répond à ces questions.

Cinq choses à savoir sur les effets secondaires du vaccin Covid [RTS]
Cinq choses à savoir sur les effets secondaires du vaccin Covid / L'actu en vidéo / 4 min. / le 1 juin 2021

16h00

La "task force" scientifique observe un recul de la pandémie

Tous les indicateurs montrent un recul de la pandémie de coronavirus en Suisse: c'est la conclusion à laquelle parvient le groupe de travail scientifique Covid-19 dans son dernier rapport de situation. La tendance à la baisse est confirmée non seulement par le nombre de cas et les tests, mais aussi par les analyses des eaux usées de six sites.

Le taux de reproduction moyen sur sept jours était de 0,85 entre le 15 et le 21 mai. Le nombre de cas confirmé a diminué de 31% par semaine. Les hospitalisations ont diminué de 22% et les décès de 16%. Dans tous les groupes d'âge, une diminution statistiquement significative du nombre de cas a été observée. Il en va de même pour le nombre d'hospitalisations dans les groupes d'âge entre 45 et 64 ans.

Un à neuf décès par jour

Le nombre de cas confirmés au cours des deux dernières semaines était de 151 pour 100'000 habitants, avec un taux de positivité de 2,8% au 28 mai. Le nombre de patients Covid-19 dans les unités de soins intensifs a oscillé entre 135 et 185 au cours des deux dernières semaines, et entre un à neuf décès liés au Covid-19 ont été enregistrés par jour.

Dans le cas du variant britannique du coronavirus B.1.1.7, qui est dominant en Suisse, les scientifiques estiment que le taux de transmission est d'environ 50% plus élevé. Il entraîne par ailleurs une évolution plus grave de la maladie.

Une personne âgée de 50 à 59 ans et testée positive a ainsi un risque de 4,1% de se retrouver à l'hôpital. Pour un autre variant ce risque est de seulement 1,7%.

Les autres variants détectés au cours du premier trimestre sont présents dans moins de 2% des cas. Le variant indien B.1.617 a jusqu'à présent infecté 69 personnes en Suisse. Il a probablement un taux de transmission plus élevé, selon le groupe de travail. Il est en train de supplanter le variant britannique B.1.1.7 dans de nombreuses villes du Royaume-Uni.

15h30

La mise en place du certificat Covid fait encore face à des défis

L'avancée de la vaccination et les assouplissements, notamment l'exemption de la quarantaine pour les personnes vaccinées et guéries, font que les conditions sont réunies pour la mise en place du certificat Covid, selon Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux. Mais des difficultés subsistent encore, au niveau technique entre autres.

Les cantons travaillent à trouver les bonnes personnes pour assumer la responsabilité de produire ce certificat, a-t-il indiqué mardi devant la presse. La question de la vitesse entre aussi en ligne de compte car un certificat doit pouvoir être délivré rapidement. Rudolf Hauri précise que les cantons sont en contact avec l'Office fédéral de la santé publique et l'Office fédéral de l'informatique et de la télécommunication.

Le médecin cantonal de Zoug espère que cela ne devienne pas "une sorte de concours" entre cantons. "Tous les cantons font de grands efforts." Et de concéder que les cantons à plus forte démographie devront avoir un niveau d'organisation différent par rapport aux plus petits et cela dépendra aussi de la technologie: "Si ce sera très automatisé, la taille du canton sera moins importante. Mais si ce sera à faire à la main, elle sera importante".

Assouplissements possibles

Quant aux situation épidémiologiques locales, Rudolf Hauri prône des mesures différenciées pour y faire face. Il insiste encore sur le rôle de la vaccination.

Vu la situation actuelle, d'autres assouplissements seront possibles suivant le calendrier du Conseil fédéral, d'après lui. "Selon les cantons, les perspectives sont très bonnes." Même s'il indique ne pas pouvoir anticiper, avec les assouplissements de cette semaine. "Les grandes manifestations tests et les rassemblements spontanés dans l'espace public nous montreront si cela mène à une situation problématique."

14h45

Les camps d'été pourront avoir lieu

Au vu de la situation épidémiologique qui s'améliore, les camps d'été pourront avoir lieu. Les concepts de protection devront prévaloir et les règles du canton où a lieu le camp devront être respectées, a indiqué mardi devant la presse Rudolf Hauri, président de l'Association des médecins cantonaux.

La vie en camp présente des risques de propagation, car les personnes passent beaucoup de temps ensemble et participent aux mêmes activités, concède-t-il. Mais l'activité virale est en fort recul par rapport à l'automne.

En outre, il a été montré que le taux de positivité se situe bien en dessous de 1 pour 1000 dans les écoles. Et avec les capacités de tests renforcées, nous pourrions très vite agir si nécessaire, note Rudolf Hauri.

De manière générale, il rappelle encore que les règles d'hygiène et de distance doivent continuer à être respectées.

14h40

L'adhésion à la vaccination se renforce

La vaccination progresse selon les plans, a expliqué mardi en conférence de presse la responsable de l'OFSP Virginie Masserey. Quelque 4,8 millions de doses ont été administrées jusqu'à présent. Environ un quart des adultes sont entièrement vaccinés.

L'adhésion à la vaccination, qui fluctue entre 50 et 75%, tend également à augmenter, a-t-elle ajouté. Cette dernière part du principe que d'ici à la fin du mois d'août, tous les adultes qui le souhaitent auront été vaccinés.

14h35

"La situation reste favorable mais la pandémie n'est pas terminée"

La situation est toujours favorable sur le plan sanitaire, a indiqué mardi Virginie Masserey, cheffe de la section contrôle des infections de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), devant les médias. Les chiffres liés à la pandémie de coronavirus continuent de baisser.

Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP. [Anthony Anex - Keystone]Virginie Masserey, cheffe de la section Contrôle de l’infection et programme de vaccination à l'OFSP. [Anthony Anex - Keystone]La Suisse enregistre un recul du nombre de cas confirmés en laboratoire. Les hospitalisations sont aussi en baisse et les décès restent bas. L'incidence est en repli dans tous les groupes, tout comme le taux de positivité. Enfin, les soins intensifs sont moins affectés, avec 15% des places actuellement occupées par des malades du Covid.

"Il ne faut toutefois pas oublier qu'on a ouvert de nombreuses activités. La pandémie n'est de loin pas terminée", a prévenu Virginie Masserey, qui appelle à la prudence. Si l'été s'annonce plus calme, l'épidémie pourrait repartir à l'automne. Il faut profiter de la période actuelle pour se faire vacciner, conseille-t-elle.

13h45

Plus de 20% des Suisses ont reçu deux doses de vaccin

La campagne de vaccination continue de manière soutenue en Suisse. Désormais, 20,2% de la population a déjà obtenu deux doses de vaccin, a annoncé mardi l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Du 24 mai au 30 mai, 543'303 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées, selon les données publiées sur le site de l'OFSP. En moyenne, 77'615 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections a néanmoins ralenti de 8%.

Au total, 4'823'933 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche. Jusqu'ici, 1'750'400 personnes ont été vaccinées complètement. Et 1'323'133 personnes ont déjà reçu une première piqûre.

Et les réserves de vaccins sont désormais importantes. Quelque 94'167 doses ont été livrées aux cantons mais n'ont pas encore été employées. Par ailleurs, 1'052'800 doses sont stockées par la Confédération.

13h40

Les parlementaires vaudois de retour à Lausanne

Les parlementaires vaudois ont retrouvé mardi leur salle habituelle à côté du château Saint-Maire, dans le quartier de la Cité à Lausanne. Le Grand Conseil siégeait depuis novembre au SwissTech Convention Center de l'EPFL en raison de la pandémie du coronavirus.

La stabilité de la situation sanitaire, le degré d'immunité des députés, un plan de protection adapté et un préavis positif du médecin cantonal expliquent ce retour à la Cité. "Je vous souhaite un bon retour dans notre salle (...) Je suis très contente de ce retour après six mois d'exil", a déclaré la présidente du Grand Conseil, Sonya Butera, en début de séance mardi après-midi.

Les élus s'étaient délocalisés une première fois en mai 2020 dans la salle de la Marive à Yverdon. Ils avaient retrouvé la Cité à la fin de l'été, mais avaient ensuite à nouveau été contraints de s'exiler durant l'automne, à l'EPFL cette fois-ci, en pleine deuxième vague du Covid-19.

13h35

756 nouveaux cas et 6 décès en 24 heures

L'Office fédéral de la santé publique a fait état mardi de 756 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures. On déplore six décès supplémentaires et 27 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 24 heures, les résultats de 21'067 tests ont été transmis. Le taux de positivité s'élève à 3,59%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 11'346, soit 131,25 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 15,30% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 67,80%.

Depuis le début de la pandémie, 695'496 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'713'814 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'268 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'679.

Le pays dénombre par ailleurs 8295 personnes en isolement et 13'978 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3473 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

13h15

Des activités supplémentaires pour les enfants genevois

En raison des incertitudes que la situation sanitaire fait planer sur les déplacements à l'étranger,  le canton de Genève a décidé d'étoffer son offre estivale d'activités loisirs pour les enfants. Au total, 500 places supplémentaires sont proposées cet été.

En collaboration avec le Groupe de liaison genevois des associations de jeunesse (GLAJ-GE), un appel à projet a été lancé, ont indiqué les départements de la cohésion sociale et de l'instruction publique. Neuf structures ont répondu positivement à l'appel, offrant des activités pour des jeunes de 4 à 16 ans.

"Il était impératif de proposer une solution d'activités de loisirs de qualité et en suffisance aux familles genevoises durant l'été 2021", a relevé dans un communiqué le conseiller d'Etat Thierry Apothéloz. Cette offre supplémentaire coûtera au canton 102'000 francs.

12h30

La Loterie romande accroît ses aides

La Loterie romande a dégagé en 2020 un chiffre d'affaires de 374 millions de francs et elle va en distribuer 224,7 millions pour soutenir l'action sociale, le sport et la culture, indique-t-elle mardi.

"Pour maintenir le niveau élevé du soutien" en cette période de pandémie, la Loterie romande va utiliser une partie des réserves, soit 8,3 millions de francs, précise-t-elle.

Ce sont surtout les domaines de l'action sociale, de la culture, de l'éducation, de la recherche du patrimoine et de l'environnement qui seront soutenus, à hauteur de 179,7 millions de francs. Ceux-ci "subissent les conséquences de la crise sanitaire", note la Loterie romande.

Les organisations de sport national, comme Swiss Olympic, l'Association suisse de football et les Ligues nationales suisses de football et de hockey sur glace, recevront 11,1 millions de francs, tandis que la Fédération suisse de course de chevaux touchera trois millions. Quant au sport amateur et populaire, il bénéficiera de 30,9 millions.

Toujours face à la situation pandémique, la Loterie romande a octroyé une aide exceptionnelle fin mai à plus de 800 cafés et restaurants qui proposent ses jeux, d'un montant de 3,5 millions de francs. Elle a aussi versé 70,1 millions de commissions pour la distribution des jeux à ses 2400 points de vente en 2020.

>> Lire aussi: La Loterie romande puise dans ses réserves pour redistribuer 224 millions

12h10

Swiss enregistre une hausse des réservations estivales

Swiss enregistre depuis peu une augmentation des réservations pour l'été, alors que la vaccination contre le coronavirus progresse et que les restrictions de déplacement se lèvent. En juin et juillet, 49 liaisons aériennes seront ajoutées ou reprises au départ de Zurich et de Genève.

"Au milieu de l'été, le nombre de liaisons passera à 125, dont 85 au départ de Zurich et 40 au départ de Genève", précise la compagnie. L'offre, avant tout de loisirs, ne représentera qu'entre 50 et 55% de celle de 2019.

Les voyageurs s'intéressent à la région méditerranéenne, notamment la péninsule ibérique, la Grèce et l'Italie. Sur le segment intercontinental, la demande la plus forte porte sur les vols vers l'Amérique du Nord et les Émirats arabes unis.

Swiss s'attend "à ce que les réservations augmentent encore au cours de l'été", a fait savoir Tamur Goudarzi, son directeur commercial. Les niveaux de réservation "sont toutefois encore bien inférieurs à ceux d'avant la pandémie et il n'y a malheureusement aucun signe de reprise structurelle du transport aérien à l'heure actuelle".

11h50

Trois musées gratuits à Vevey un week-end par mois

La Ville de Vevey a décidé d'offrir la gratuité de ses trois musées communaux chaque premier week-end du mois à partir de ce mois de juin. Cette initiative fait suite à l'expérience positive menée l'été dernier, augmentant de plus de 50% la fréquentation moyenne cumulée des trois musées, écrivent les autorités veveysannes.

"Consécutivement aux fermetures temporaires des institutions durant la crise liée au Covid-19, il est aujourd'hui plus que jamais essentiel pour le public de renouer avec les pratiques culturelles in situ", affirme la Municipalité dans un communiqué. Les trois musées communaux concernés sont le Musée historique de Vevey, le Musée suisse de l'appareil photographique et le Musée Jenisch.

11h20

Dure année pour le Musée des transports

La pandémie a lourdement pesé sur le bilan 2020 du Musée suisse des transports, à Lucerne. L'institution a bouclé dans les chiffres rouges. Ses recettes nettes ont baissé de 35% pour des entrées en recul de 39%.

En raison du coronavirus, le Musée des transports a dû fermer durant plus de deux mois l'an dernier, de la mi-mars à la mi-mai, ainsi qu'à partir du 11 décembre. Cette seconde fermeture a duré jusqu'au mois de mai de l'année en cours. Pour 2020, il accuse une perte de 386'763 francs par rapport à l'année précédente. Ses recettes nettes ont atteint 12,6 millions de francs.

Le nombre de visiteurs du musée a reculé de plus d'un tiers, à 340'629 entrées. La venue de classes d'école a même baissé de 68%, à 889 visites pour 15'242 élèves. Le musée a aussi perdu 2000 adhérents en raison des incertitudes liées au Covid-19.

10h45

Année positive pour Ballenberg

Malgré des horaires d'ouverture réduits pour cause de pandémie, le Musée en plein air Ballenberg a pu accueillir plus de 195'000 visiteurs et visiteuses l'an dernier.

Le musée a également enregistré une hausse des recettes issues des dons au cours de l'année écoulée. Les comptes annuels 2020 se soldent ainsi par un excédent de recettes de 7700 francs.

10h30

Le moral des PME reste bon

Le moral des petites et moyennes entreprises (PME) a poursuivi son escalade en mai, selon le rapport périodique de Raiffeisen. L'indice PMI des PME correspondant a bondi de 6,8 points sur un mois pour établir une nouvelle marque de référence à 65,2 points, inédite depuis la première édition de l'étude en mars 2018 et bien au-delà du seuil de croissance fixé à 50 points.

Le regain de confiance chez les entrepreneurs sondés repose sur la reprise de la demande mondiale pour les produits d'exportation helvétiques d'une part, ainsi que sur l'accalmie observée sur le front de la pandémie d'autre part.

Parmi les rares nuages à obscurcir ce radieux tableau, figurent toutefois les difficultés d'approvisionnement et l'inflation du prix des matériaux. Trahissant ces difficultés, le niveau des stocks constitue un frein au redémarrage de la production. Les délais de livraisons aux clients finaux ont aussi pris l'ascenseur.

09h15

Recul du PIB au premier trimestre

L'économie helvétique a enregistré un recul de son PIB de 0,5% au premier trimestre par comparaison avec celui de 2020, alors que les feux clignotaient encore au vert au quatrième trimestre de l'année dernière (+0,1%), indique le Secrétariat d'Etat à l'économie.

Ce chiffre correspond à la fourchette des attentes des analystes qui tablaient sur une baisse comprise entre 0,7% et 0,4%.

Les économistes du Seco expliquent que le durcissement des mesures prises par les autorités pour endiguer la crise pandémique ont eu raison de l'embellie de la croissance fin 2020, ce qui a généré une chute abrupte de la consommation des ménages.

Par contre, la reprise bien ancrée de l'industrie a permis de limiter une contraction du produit intérieur brut qui aurait été encore plus forte. Et surtout, la croissance ne s'est pas effondrée comme ce fut le cas il y a douze mois.

La baisse a été particulièrement sévère dans l'hôtellerie et la restauration (-30,4%).

08h50

Chiffres contrastés pour le commerce de détail

Les chiffres d'affaires du commerce de détail en Suisse ont bondi en avril sur un an, la consommation ayant été freinée l'an dernier par le semi-confinement lié à la pandémie de coronavirus. Sur un mois, au contraire, les recettes ont flanché.

Après correction de l'effet des jours ouvrables et des jours fériés, les chiffres d'affaires du commerce de détail en Suisse ont augmenté de 34,8% en termes nominaux en avril sur un an. Il s'agit de la plus forte augmentation depuis le début de la série chronologique en janvier 2000, selon les résultats provisoires établis par l'Office fédéral de la statistique.

Cette évolution bénéficie d'une base de comparaison particulièrement favorable. Un an plus tôt, le pays était en semi-confinement et les magasins jugés non essentiels étaient fermés. Le bond s'élève à 35,7% en termes réels.

En revanche, les chiffres d'affaires nominaux ont baissé de 4,3% sur un mois, corrigés des variations saisonnières. En termes réels, le recul atteint 4,4%.

En comparant les recettes d'avril 2021 à celles d'avril 2019, stations-service mises à part, il en ressort une hausse de 10,7% en termes nominaux (+12,4% en termes réels). Celles des stations-service ont baissé dans le même temps de 8,8% en termes nominaux (-9,9% en termes réels).

08h15

Quelle forme de télétravail à l'avenir?

Depuis lundi, le télétravail n’est plus obligatoire, mais recommandé. A terme toutefois, beaucoup de travailleurs et travailleuses souhaiteraient continuer à oeuvrer depuis la maison régulièrement.

De nombreuses études s’accordent à dire que le plus bénéfique serait deux à trois jours de télétravail par semaine. Mais les entreprises se préparent-elles déjà à cette option? Syndicats et patrons peinent encore à accorder leurs violons.

Dans le secteur informatique et des télécommunications, les syndicats négocient en ce moment pour inclure le télétravail dans les conventions collectives. Les entreprises sans CCT établissent elles leurs propres règles pour encadrer durablement le télétravail.

De son côté, l'Union patronale suisse a établi pour ses membres une convention qui règle notamment la question des frais de matériel ou de la protection des données. Ce document existe depuis quelques mois et il a déjà été repris par plusieurs chambres de commerce romandes.

La loi sur le travail, elle, ne devrait pas être remaniée, sauf peut-être sur un seul point qui fait l'objet d'une intervention parlementaire récente, précise Marco Taddei, responsable romand de l’Union patronale suisse interrogé dans La Matinale. Il s'agit de permettre aux personnes qui effectuent du télétravail de répondre à un mail tard le soir, alors qu'aujourd'hui la base légale ne le permet pas.

Pour Benoît Gaillard, de l’Union syndicale suisse, il n'est pas question de toucher aux horaires dans la loi. En revanche, certaines lacunes méritent d’être précisées, comme l'obligation de l'employeur d'assurer la protection de la santé ou l'ergonomie du poste de travail. Il s'agit également d'appuyer l'accès de l'inspection du travail lors qu'il y a des problèmes.

>> Les précisions de La Matinale:

La pandémie a entraîné une hausse du télétravail. [Peter Schneider - Keystone]Peter Schneider - Keystone
Plusieurs entreprises se préparent déjà à l'option d'un télétravail partiel et pérenne / La Matinale / 1 min. / le 1 juin 2021

07h30

L’UDC met la pression pour une réouverture plus rapide

La situation s'améliore rapidement en Suisse. Une phrase du conseiller fédéral en charge de la Santé Alain Berset a suscité beaucoup d'espoir: c’est peut-être "dès le début du mois d'août" que l’on pourra lever les dernières restrictions, déclarait-t-il dans le 19h30 dimanche soir.

>> Lire: Alain Berset: "En fonction de la vaccination, les mesures pourraient être levées en août"

Le retour à une certaine normalité pourrait aller plus vite que prévu, et c’est d'ailleurs l'exigence d'une partie de la droite du Parlement fédéral. Lundi, des parlementaires UDC ont demandé par voie de motion que le retour à la normale ait lieu encore plus vite, tout de suite même.

A gauche en revanche, on n’y croit pas. "On verra comment évolue la situation d'ici quelques semaines, mais il faut donner du temps au temps", fait valoir la conseillère nationale Brigitte Crottaz (VD/PS).

Des restaurants à nouveau ouverts, du soleil: beaucoup y ont goûté lundi, de quoi atténuer peut-être les moments difficiles de l’année écoulée. Faut-il pour autant mettre la pression sur le Conseil fédéral? "Il ne faut pas ouvrir à tout prix, mais il faut davantage de souplesse", relativise le conseiller national Benjamin Roduit (Centre/VS).

>> Les précisions dans le 19h30:

Alors qu'Alain Berset évoque pour août un retour à la normalité, l'UDC réclame une accélération. [RTS]
Alors qu'Alain Berset évoque pour août un retour à la normalité, l'UDC réclame une accélération. / 19h30 / 2 min. / le 31 mai 2021

07h00

Le Préposé à la protection des données critique "SocialPass"

Les autorités sanitaires ont un accès direct à la base de données centralisée de l'application "SocialPass", alors qu'il devrait y avoir des limitations. Le Préposé à la protection des données (PFPDT) a émis des recommandations aux exploitants privés de l'application, dans le cadre d'un rapport final remis vendredi.

L'application, utilisée par le secteur de la restauration dans toute la Suisse, sert à faciliter le traçage des contacts dans le cadre de la lutte contre le coronavirus. "SocialPass" permet aux clients d'enregistrer leurs coordonnées et "SocialScan" est destinée aux restaurateurs. Les données collectées des deux côtés sont envoyées et stockées dans une base de données centralisée.

L'établissement des faits a permis d'identifier des déficiences organisationnelles et techniques, notamment en termes de sécurité. Il a surtout révélé que les exploitants ont accordé aux autorités sanitaires vaudoises et valaisannes un accès direct à la base de données centralisée, pour presque un nombre quelconque d'options de recherches ciblées. Cette absence de limitations juridiques et techniques viole le principe de proportionnalité, note le responsable.

>> Lire aussi: Le Préposé à la protection des données critique l'application "SocialPass"

06h40

Test public de sécurité pour le certificat Covid

Le certificat Covid sera introduit dans toute la Suisse d'ici à la fin du mois de juin. Avant cela, il va faire l'objet d'un test public de sécurité.

"Outre les analyses de sécurité accompagnées par le Centre national pour la cybersécurité (NCSC), le système sera désormais mis à l'épreuve par d'autres professionnels et des personnes intéressées dans le cadre d'un test public de sécurité", a indiqué l'Office fédéral de l’informatique et de la télécommunication (OFIT). Le code source du certificat Covid est mis à disposition du public dès à présent.

Lacunes prises en compte

Les lacunes de sécurité découvertes pendant ces tests seront prises en compte dans les travaux de développement. Le NCSC réceptionnera les résultats, examinera leur contenu, placera les priorités en fonction du degré de gravité et demandera les adaptations nécessaires aux équipes de l'OFIT.L'architecture globale du système établissant le certificat Covid suisse.L'architecture globale du système établissant le certificat Covid suisse.

Tous les participants peuvent saisir les résultats de leurs tests dans un formulaire sur le site du NCSC. Dans un souci de transparence, ce dernier rendra ces retours accessibles au grand public et les mettra à jour sur son site.

Durant une phase pilote, les premiers certificats, réalisés avec la solution de l'OFIT, seront émis progressivement dans les cantons à partir du 7 juin prochain.

06h20

Retour sur la journée de lundi

La Suisse comptait lundi 1717 cas supplémentaires de coronavirus en 72 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique. On déplorait neuf décès supplémentaires et 45 malades ont été hospitalisés.

Durant le week-end, les résultats de 62'213 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 2,76%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 12'268, soit 141,91 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,84. Les patients Covid-19 occupent 15,10% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 69,00%.

Au total 4'541'724 doses de vaccin ont été administrées et 1'622'505 personnes ont déjà reçu deux doses. La Suisse a reçu jusqu'à présent 4'950'900 doses de vaccins

Depuis le début de la pandémie, 694'740 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'692'747 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'262 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'652.

En outre, la Suisse fait lundi un grand pas vers le retour à une vie normale lundi. Les restaurants, la culture et le sport en particulier bénéficieront de l'assouplissement des mesures anti-Covid décidé mercredi par le Conseil fédéral. Un allégement plus généreux que prévu.

>> En lire plus: Le détail des assouplissements annoncés par le Conseil fédéral

06h00

Le dossier complet

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus