Modifié

L'initiative en faveur d'une 13e rente AVS déposée avec 137'000 signatures

Des randonneurs profitent d'une vue splendide sur les Alpes bernoises, le 21 mai 2020. [Peter Klaunzer - Keystone]
Les signatures pour l'initiative en faveur d'une 13e rente AVS remises à la Chancellerie / Le Journal horaire / 27 sec. / le 28 mai 2021
Les 137'550 signatures en faveur de l’initiative pour une 13e rente AVS ont été remises vendredi après-midi à la Chancellerie fédérale par l'alliance qui soutient ce projet. Celui-ci a pour but d’améliorer le niveau des rentes AVS, qui ne suffisent pas pour vivre.

L’initiative populaire "Mieux vivre à la retraite" est la première initiative fédérale qui a réuni les signatures nécessaires en pleine période de pandémie, note dans un communiqué l'Union syndicale suisse (USS), qui figure parmi les initiants avec des organisations féminines et de retraités. Et cela, environ six mois avant l’expiration du délai de récolte, "ce qui montre bien à quel point ce projet est urgent".

>> Lire: L'initiative pour une 13e rente AVS a récolté ses 100'000 signatures

Les rentes AVS ne suffisent en effet pas pour vivre. La moitié des personnes parvenant aujourd’hui à la retraite doivent s’en sortir avec une rente mensuelle inférieure à 3439 francs.

Les femmes particulièrement lésées

Les femmes sont encore plus durement touchées: leurs rentes sont inférieures de plus d’un tiers à celles des hommes. Pour beaucoup d’entre elles, la pauvreté durant la vieillesse est un risque bien réel.

Et la situation ne fait qu’empirer: en raison des faibles taux d’intérêt, les rentes des caisses de pensions sont en constante baisse depuis plus de dix ans. Une fois réglés le loyer et les primes maladie, beaucoup de gens n’ont plus grand-chose pour vivre.

Le démantèlement sera combattu

Dans le même temps, les rentes du 2e pilier sont en chute libre. Et pourtant, relève l'USS, le Parlement n’hésite pas à présenter, avec AVS 21, "un véritable projet de démantèlement" du 1er pilier. Si le Parlement s’entête dans ce projet, l’USS le combattra par référendum, a-t-elle décidé vendredi lors de son assemblée des délégués.

L’initiative demande l’introduction d’un versement supplémentaire, chaque année, d’une rente mensuelle de l’AVS, à l’instar du 13e salaire que presque tout le monde touche aujourd’hui. Calculé sur une base mensuelle, cela correspond à une augmentation de 8,33% de la rente AVS.

Le caractère compensatoire de l’AVS fait que ce sont les personnes à bas et moyen revenus qui en bénéficieront le plus, souligne l'USS. Celle-ci exige également que l’AVS bénéficie d’une contribution financière tirée des bénéfices de la Banque nationale.

ats/kkub

Publié Modifié