Le suivi de la situation le 25 mai. [Keystone]
Publié Modifié

Moins de 2800 nouveaux cas durant les 96 heures du long week-end

- L'Office fédéral de la santé publique a annoncé mardi 2770 cas supplémentaires de Covid-19 en Suisse en 96 heures, compte tenu du long week-end de la Pentecôte. On déplore 13 décès supplémentaires et 80 malades hospitalisés. Le taux de reproduction est de 0,94.

- Les caisses de chômage ont versé environ onze milliards de francs aux entreprises à titre de chômage partiel au cours de la première année de pandémie, a fait savoir mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie.

- Les cantons et l'Union suisse des arts et métiers poussent pour des assouplissements des restrictions liées à la pandémie plus rapides qu'envisagé par le Conseil fédéral. L'idée de lier la fin de l'obligation du télétravail à des tests réguliers, les limites prévues pour les rassemblements et le port du masque dans les restaurants sont critiqués. Le Conseil fédéral doit se prononcer mercredi.

- L'OFSP recommande toujours de conserver une distance de 1,5 mètre avec les personnes qui ne sont pas du même ménage, de porter un masque dans le cas où cette distance ne peut être maintenue et de respecter les règles d'hygiène.

Suivi assuré par RTSinfo

17h40

L'assemblée du personnel du CHUV veut faire grève le 23 juin

L'assemblée générale du personnel du CHUV appelle à une journée de grève le 23 juin prochain à Lausanne, ainsi qu'à une manifestation en fin de journée. Elle reproche au canton de Vaud de ne pas vouloir augmenter les effectifs et de se montrer trop restrictif dans l'octroi de sa prime Covid.

Selon la résolution acceptée mardi par l'assemblée du personnel, "aucun effort budgétaire n'est fait par le Conseil d'Etat pour renforcer les effectifs au CHUV, notre revendication centrale". La question de la revalorisation salariale suscite aussi des critiques.

"Beaucoup de colère"

Quant à la prime Covid, un montant de 900 francs débloqué en février par le canton, son octroi est jugé "opaque" et "trop restrictif", a relevé David Gygax, secrétaire syndical au SSP Vaud. Il a notamment souligné que si la prime pouvait aller au personnel impliqué dans la deuxième vague du coronavirus, elle n'englobait pas la première vague, "excluant" ainsi de nombreuses soignantes et soignants.

"Le personnel est au bout du rouleau, avec des taux d'absence pouvant aller de 20 à 30% dans certains services au CHUV", a affirmé David Gygax. "On ressent aussi beaucoup de colère", a-t-il dit.

Pour mémoire, le personnel de la santé avait déjà mené plusieurs actions de protestations fin octobre dans le canton de Vaud. Une manifestation avait notamment réuni environ 600 personnes le 28 octobre dans les rues de Lausanne.

>> Lire: Dans l'attente d'une seconde vague, le personnel du CHUV clame sa colère

17h10

La Suisse vaccine plus lentement que ses voisins depuis début avril

Depuis le début de la campagne de vaccination contre le Covid-19 et jusqu'au 23 mai dernier, la Suisse a injecté 4'261'552 doses de vaccin, soit 49,52 doses pour 100 habitants.

Depuis quelques semaines, ce chiffre est légèrement inférieur à celui de la plupart des pays alentours. Ainsi, l'Allemagne compte 53,84 doses injectées pour 100 habitants, l'Espagne 52,47, la Belgique 52,17, l'Italie 51,88, l'Autriche 51,28 et le Portugal 50,57. Il faut se tourner du côté de la France (48,55), de la Slovénie (46,88) ou des Pays-Bas (44,36) pour trouver un taux de vaccination par habitant plus bas. Tous sont néanmoins très loin du pourcentage atteint par le Royaume-Uni (89,81 doses/100 hab.).

La Suisse a pourtant commencé à vacciner tôt et est restée assez nettement en avance sur ses quatre voisins jusqu'à ce que l'Autriche la dépasse, le 20 mars dernier. Deux semaines et demi plus tard, le 7 avril, elle passait même derrière la France, l'Allemagne et l'Italie.

Que s'est-il passé? Le retard pris par la Suisse à partir du mois d'avril s'explique par sa stratégie de vaccination, différente de celle de ses voisins, a répondu mardi l'Office fédéral de la santé publique à la RTS.

Première différence: la préférence donnée à l'injection des deux doses nécessaires dans le délai recommandé (3 à 6 semaines) plutôt que de la première seulement au plus grand nombre de personnes possibles. "Cela se voit très bien si l'on regarde la comparaison internationale des personnes entièrement vaccinées: ici, la Suisse (avec 17,4% au 23 mai) se situe au-dessus de la moyenne européenne", explique l'OFSP.

Raison numéro deux, l'utilisation de deux vaccins seulement, celui de Pfizer/BioNTech et celui de Moderna, tous deux à ARNm, tandis que certains pays voisins utilisent notamment, en plus, les vaccins à vecteur viral d'Oxford/AstraZeneca et de Johnson&Johnson. "Les vaccins à ARNm sont les plus efficaces et ils ont également montré d'excellentes résultats contre les variants du SARS-CoV-2", se défend l'OFSP.

16h55

Vaccination pour les grandes entreprises dans le canton de Fribourg

Le canton de Fribourg mène depuis lundi un projet-pilote de vaccination à large échelle dans les grandes entreprises. Il souligne que cette accélération du rythme de la vaccination va contribuer globalement au retour à un fonctionnement normal de l'économie.

Les entreprises ont un intérêt à ce que le plus grand nombre de collaborateurs et de collaboratrices soient vaccinés car cela réduit fortement les risques répétés de quarantaines et d'isolement, a relevé mardi l'Etat de Fribourg. Le groupe Migros Industrie et les Transports publics fribourgeois (TPF) participent à ce projet.

Le projet-pilote se déroule de lundi 24 mai à vendredi 28 mai avec l'injection de la première dose au personnel employé des entreprises qui le souhaitent. L'administration de la deuxième dose est assurée. Sur la base des résultats, le canton évaluera l'opportunité d'ouvrir des fenêtres de vaccination à d'autres entreprises, voire de grandes institutions comme l'Université.

16h45

Un restaurateur zurichois obtient gain de cause pour une baisse de loyer

Une décision de justice zurichoise pourrait faire des émules concernant le loyer des restaurants fermés pour cause de pandémie. Elle donne raison à un restaurateur dont la propriétaire immobilière réclamait des loyers non versés à l'office des poursuites. Il s'agit de la première du genre en Suisse depuis le début de la crise du coronavirus.

Le restaurateur exigeait une réduction de loyer de 90% pour la période de fermeture forcée du printemps 2020, liée aux mesures de protection contre le coronavirus. Pour les premiers mois de réouverture, il réclamait en outre une réduction de 60%, selon un jugement du Tribunal de district de Zurich, révélé mardi par le magazine Beobachter.

Conditions de location pas remplies

Durant la fermeture, le restaurateur n'a pas pu exploiter les lieux, a-t-il invoqué. Et plus tard, ces derniers n'ont pu être utilisés que de manière fortement réduite en raison des importantes restrictions liées aux mesures anti-pandémiques. La libre utilisation de l'objet immobilier n'était donc pas garantie, contrairement à ce que prévoyait le bail.

Cependant, la propriétaire ne l'entendait pas de cette oreille: elle a réclamé 80'000 francs de loyers non payés par l'entremise de l'office des poursuites. Le restaurateur a fait recours contre cette exigence. La propriétaire a aussitôt fait remonter l'affaire au tribunal de district dans le but d'écarter le recours de son locataire. La Cour a toutefois donné raison au restaurateur.

Arrêt du TF daté de 1922

Pour les juges, il n'est "pas exclu" que le restaurateur ait droit à une réduction de loyer. Ils se basent sur un arrêt du Tribunal fédéral, daté de 1922. A l'époque, les juges de Lausanne ont accordé à un restaurateur une réduction de loyer. Ce dernier gérait la restauration pour la compagnie de navigation sur le lac de Quatre-Cantons durant la Première Guerre mondiale. Pendant cette crise, les clientes et clients avaient fait défaut.

L'organisation de la branche GastoSuisse salue la décision de la justice zurichoise. Selon elle, ce jugement montre que les locataires et locatrices de locaux commerciaux peuvent faire écarter une procédure de poursuites. Il donne un nouvel élan à la controverse sur cette question.

16h05

Soleure ouvre trois centres de vaccination "drive-in"

En première suisse, le canton de Soleure ouvre la semaine prochaine des "drive-in" de vaccination contre le coronavirus. Cette pratique rappelle une méthode largement répandue aux Etats-Unis et entretemps aussi expérimentée dans plusieurs pays européens.

Les personnes souhaitant se faire vacciner directement à bord de leur voiture peuvent désormais s'inscrire en ligne, indiquent mardi les autorités soleuroises. Trois centres de vaccination de type "drive-in" s'ouvrent le 1er juin à Granges, le 4 juin à Zuchwil et le 8 juin à Lostorf. Ils seront ouverts entre 15h et 21h durant la semaine et de 10h à 18h le week-end.

Les formalités administratives et les questions médicales seront réglées à travers les vitres des voitures. Les "drive-in" pourront administrer 6000 doses de vaccin par semaine.

15h50

Des centaines de personnes se sont fait dépister à Moutier

Au total, 672 personnes domiciliées à Moutier (BE) et à Reconvilier (BE) ont répondu à l'appel des autorités sanitaires du canton de Berne à se faire dépister de samedi à lundi en raison des flambées de coronavirus qui se succèdent dans ces deux communes. Le dispositif permettait de tester jusqu'à 500 personnes par jour à Moutier.

"Nous sommes encore en attente des résultats de 114 personnes", a précisé mardi Gundekar Giebel, responsable de la communication de la Direction de la santé. A ce stade, le canton a enregistré 10 cas positifs au Covid-19. Le nombre définitif sera publié mercredi.

Moutier a affiché au cours des dernières semaines un nombre de cas positifs plus élevé que la moyenne cantonale. Les foyers d'infection s'étaient déclarés dans différents lieux, sans lien les uns avec les autres, avait indiqué vendredi la Direction de la santé, des affaires sociales et de l'intégration du canton de Berne.

14h50

L'interdiction des visites en prison jugée contraire au droit

Interdire les visites en prison en raison de la pandémie est "une restriction des droits fondamentaux" contraire au droit, estime la justice administrative zurichoise. Celle-ci a donné raison à un prisonnier qui avait fait recours contre l'interdiction prononcée par le canton au printemps 2020.

Selon le tribunal administratif, "des mesures de protection plus douces" auraient été suffisantes pour réduire le risque d'infection au coronavirus en prison. Ainsi, les centres de détention auraient pu limiter le nombre de visites ou celles-ci auraient pu avoir lieu dans des pièces munies de vitres de séparation, estime le tribunal.

Mais le recourant n'obtiendra pas de dédommagement. L'interdiction, elle, a été levée entretemps.

14h35

Facture de 31 millions pour le Réseau hospitalier neuchâtelois en 2020

Le Réseau hospitalier neuchâtelois (RHNe) a dégagé en 2020 un bénéfice de 24'000 francs. Ce résultat à l'équilibre a été possible grâce à un financement extraordinaire de l'Etat de Neuchâtel de 27,6 millions en raison de la pandémie de coronavirus.

Au total, la facture Covid du RHNe s'est élevée à 30,9 millions de francs, a indiqué mardi l'établissement. Elle se répartit en 15 millions de pertes de recettes liées à la suspension des interventions électives, 12 millions de charges de personnel supplémentaires et 4 millions de matériel et médicaments.

"On a perdu plus de 2000 journées d'hospitalisation, ce qui a eu une incidence sur les recettes", a détaillé Claire Charmet, présidente du collège des directions de l'institution. "Le RHNE a été en mesure d'absorber une partie de ces surcoûts grâce à une gestion rigoureuse malgré la crise", a ajouté le directeur financier Léonard Blatti.

13h50

Plus de 500'000 doses de vaccin en une semaine

Du 17 au 23 mai, 590'721 doses de vaccin contre le Covid-19 ont été administrées en Suisse, selon les données publiées mardi par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). C'est la première fois que plus de 500'000 doses ont été employées en une semaine.

En moyenne, 84'389 vaccinations ont été effectuées par jour. Comparé à la semaine précédente, le rythme des injections s'est accéléré de 32%.

Au total, 4'280'630 vaccinations ont été réalisées jusqu'à dimanche. Jusqu'ici, 1'504'464 personnes ont été vaccinées complètement. Cela signifie que 17,4% de la population a déjà obtenu deux doses de vaccin. 1'271'702 personnes n'ont reçu que la première piqûre.

Quelque 460'520 doses de vaccin ont été livrées aux cantons, mais n'ont pas encore été employées. Par ailleurs, 89'825 doses sont stockées par la Confédération.

13h35

Moins de 2800 nouveaux cas durant le long week-end

La Suisse compte mardi 2770 cas supplémentaires de coronavirus en 96 heures, selon les chiffres de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). On déplore 13 décès supplémentaires et 80 malades ont été hospitalisés.

Durant les dernières 96 heures, les résultats de 88'427 tests ont été transmis, indique l'OFSP. Le taux de positivité s'élève à 3,13%.

Sur les quatorze derniers jours, le nombre total d'infections est de 13'770, soit 159,29 nouvelles infections pour 100'000 habitants. Le taux de reproduction, qui a un délai d'une dizaine de jours, est lui de 0,94. Les patients Covid-19 occupent 17,90% des places disponibles en soins intensifs, dont le taux d'occupation est de 68,80%.

Quant aux variants du coronavirus, 17'754 cas ont été attribués au variant britannique (B.1.1.7), 247 au variant sud-africain (B.1.351) et 19 au variant brésilien (P.1).

Depuis le début de la pandémie, 690'123 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 7'549'270 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 10'239 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 28'490.

Le pays dénombre par ailleurs 10'406 personnes en isolement et 17'711 individus faisant partie de leurs contacts ont été mis en quarantaine. S'y ajoutent 3950 autres personnes revenant de voyage d'un pays à risque et qui ont dû aussi passer par la case de la quarantaine.

13h25

Assermentation sans cérémonie à Neuchâtel

Les nouvelles autorités neuchâteloises ont été assermentées au Château de Neuchâtel. Le début officiel de la 51e législature s'est toutefois effectué sans cérémonie solennelle et sans le traditionnel cortège, à cause de la pandémie.

Les cinq conseillers d'Etat ont aussi prêté serment, à savoir les sortants Alain Ribaux (PLR), Laurent Favre (PLR) et Laurent Kurth (PS), ainsi que les nouvelles élues le 9 mai, à savoir Florence Nater (PS) et Crystel Graf (PLR).

>> Lire aussi: Les nouvelles autorités neuchâteloises ont été assermentées au Château

13h05

Un décontamineur d'air qui élimine virus et bactéries

La start-up neuchâteloise ADD Swiss commercialise un décontamineur d'air qui éliminerait 99,99% des virus et bactéries dans l'air, y compris dans le cas du Covid-19. Plusieurs industries et institutions utilisent déjà cette technologie pour sécuriser leurs locaux.

Le produit, fabriqué par le finlandais Genano, fonctionne par ionisation de l'air et décharges électriques et détruit 99,99% des microbes jusqu’à une taille nanométrique, a indiqué mardi l'entreprise. Le processus a été breveté.

"Si le coronavirus est présent au travers des aérosols, mesurer le taux de CO2 dans l’air, aérer les espaces ou filtrer l’air ambiant n’est toutefois pas suffisant, ni efficace, notamment dans les endroits clos et très peuplés", précise ADD Swiss.

12h40

Un prix pour La Caravane Sans Frontières

L'organisation genevoise "La Caravane Sans Frontières" s'est vu décerner le prix spécial des droits l'homme de la section suisse de la Société internationale des droits humains (SIDH). Il récompense le travail accompli pendant la pandémie de Covid-19 en faveur des plus pauvres et des sans-abri à Genève.

Cette année, la distinction est exceptionnellement dotée d'une somme d'argent, car le lauréat "a un besoin urgent de moyens financiers pour pouvoir aider les personnes vulnérables pendant la crise du coronavirus", indique la SIDH. La Caravane Sans Frontières recevra un montant de 2000 francs.

12h15

Onze milliards versés pour le chômage partiel en un an

Au cours de la première année de pandémie, les caisses de chômage ont versé environ onze milliards de francs aux entreprises à titre de chômage partiel. C'est ce qu'a révélé mardi le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) sur les ondes de la radio SRF.

Environ un cinquième de l'argent est allé au secteur de la restauration: les restaurants, cafés et bars ont reçu plus de deux milliards de francs pour leurs employés.

Les entreprises ont également touché plus de deux milliards de francs, a précisé le Seco. Le secteur de l'habillement, qui a souffert de difficultés liées à la vente, mais aussi l'imprimerie et l'industrie horlogère, sont également en première ligne.

D'autres domaines ont moins souffert. L'agriculture, l'administration publique, les banques, les assurances, le secteur du logement ainsi que les entreprises d'approvisionnement en eau et en énergie ont reçu beaucoup moins d'argent.

11h35

Covid et anticorps, de bonnes nouvelles pour notre immunité

Une étude menée à Strasbourg révèle que les anticorps persistent treize mois après une infection par le SARS-CoV-2. Leur concentration dans l'organisme permet de neutraliser la forme initiale du virus ainsi que le variant britannique, mais pas le variant sud-africain.

L'étude souligne aussi que la vaccination, même à dose unique, renforce la protection contre les variants puisqu'elle permet d'augmenter la quantité dʹanticorps.

>> L'interview de Samira Fafi-Kremer (HUG) dans l'émission CQFD:

Des virus et des anticorps.
DariaRen
Depositphotos [DariaRen - Depositphotos]DariaRen - Depositphotos
Covid et anticorps, de bonnes nouvelles pour notre immunité / CQFD / 13 min. / le 25 mai 2021

11h15

La pandémie a marqué la première année de l’Hôpital Riviera-Chablais

L'Hôpital Riviera-Chablais (HRC), à Rennaz (VD), a soigné plus de 75'000 patients en 2020. Il a également reçu plus de 563'000 visites.

Cette première année de pleine exploitation, marquée par la pandémie, a démontré la capacité de l'HRC à remplir sa mission de service public, écrit l'établissement valdo-valaisan mardi à l'occasion de la parution de son rapport d'activité 2020.

Au cours de l'exercice, l'établissement a réalisé environ 13'600 tests de dépistage du Covid-19. Il a compté à Rennaz près de 900 hospitalisations présentant un diagnostic positif à la Covid-19, dont 200 passages en soins critiques, précise le communiqué.

Hors impact Covid-19 (perte de 24 millions), le résultat est conforme aux attentes et le plan de retour à l'équilibre en bonne voie, selon le HRC.

10h50

Le PS veut une meilleure sécurité sociale pour les indépendants

La crise du coronavirus a révélé de graves lacunes dans la sécurité sociale pour les indépendants, estime le Parti socialiste suisse. Se basant sur une étude dont il est le commanditaire, il demande une meilleure protection pour cette catégorie de travailleurs.

De nombreux indépendants oeuvrent dans des secteurs où les marges sont faibles et disposaient déjà d'une marge de manoeuvre financière réduite avant la crise, a expliqué Mattea Meyer, coprésidente du PS, mardi devant les médias. Le système est jonché d'obstacles et beaucoup de travailleurs n'ont pratiquement aucun accès à une aide en cas de perte de revenus, qu'ils soient salariés ou indépendants.

Leur protection est largement insuffisante, selon l'étude menée par la Scuola universitaria professionale della Svizzera italiana. Un indépendant sur quatre ne cotise en outre ni au 2e pilier ni au 3e pilier.

Le PS a donc déposé plusieurs initiatives parlementaires. Il exige notamment une assurance obligatoire d'indemnités journalières en cas de perte de gain pour cause de maladie ou d'accident pour tous les travailleurs, une assurance générale en cas de perte du revenu.

10h35

Vers davantage de vacances en Suisse

Les touristes suisses seront davantage enclins à passer leurs vacances d'été en Suisse qu'avant la crise pandémique, selon les prévisions du centre d'études conjoncturelles KOF. Mais la venue des voyageurs des autres continents ne retrouvera pas ses niveaux d'avant-crise avant 2023.

"Avec la campagne de vaccination lancée en début d'année, on peut s'attendre à une amélioration progressive de la situation dans le secteur du tourisme", juge le KOF. Les locaux répondront cet été à l'appel des professionnels, comme en 2020, tandis que les voyageurs internationaux resteront peu nombreux. Quant au tourisme d'affaires, un "bon nombre de rendez-vous" devraient continuer "à se dérouler virtuellement".

Le KOF s'attend donc à ce que les zones urbaines continuent de pâtir de la désertion des touristes, au profit des régions alpines et d'autres régions qui "accueilleront rapidement les touristes de Suisse et des pays voisins pour retrouver les niveaux d'avant la crise". Le nombre de nuitées des touristes suisses sera légèrement supérieur au niveau d'avant la crise, alors que le nombre de nuitées des Européens ne retrouvera son niveau d'avant la crise qu'en 2022. Le nombre de nuitées des voyageurs longue distance restera en berne jusqu'en 2023 inclus.

10h00

Le chômage vaudois en forte hausse en 2020

Le taux de chômage a augmenté d'un tiers dans le canton de Vaud en 2020, pour s'établir à 4,5%, indique Statistique Vaud mardi.

Cette progression a été provoquée par la pandémie mais l'addition aurait été plus salée si les entreprises n'avaient pas pu recourir au chômage partiel, souligne l'organisme dans un communiqué. Entre le printemps et l'été, quelque 150'000 travailleurs ont fait des demandes de RHT, soit près du tiers des emplois vaudois.

La montée du chômage a été forte et soudaine. L'essentiel de la hausse a eu lieu en mars (+20%) et avril (+11%), soit 5042 chômeurs supplémentaires enregistrés auprès des Offices régionaux de placement.

Ce taux annuel de 4,5% (+1,1 % par rapport à 2019), est le plus haut mesuré dans le canton depuis 2016, lorsqu'il atteignait 4,7%, lors de la crise du franc fort.

08h40

Le canton de Vaud à la traîne pour certaines aides Covid

Plusieurs restaurants, cafés ou discothèques vaudois, fermés et éligibles dans la catégorie des cas de rigueur, n'ont toujours pas reçu d'aides Covid malgré leurs demandes. Cette situation est notamment due à un processus propre au canton.

La situation de ces établissements va être portée mardi devant le Grand Conseil, via une interpellation du Parti socialiste. En attendant, le canton de Vaud vient de prolonger la durée de validité de ces aides et du délai pour les demandes.

>> Ecouter les témoignages recueillis par Julie Rausis:

Certains établissements vaudois attendent toujours les aides (image d'illustration). [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
Vaud à la traîne pour certaines aides Covid: témoignages de restaurateurs / La Matinale / 1 min. / le 25 mai 2021

08h00

Des assouplissements plus rapides sont réclamés

Au terme de la période de consultation, les cantons qui se sont prononcés soutiennent globalement le plan du gouvernement pour la quatrième étape d'assouplissements. L’évolution positive de la situation sanitaire et du taux de vaccination leur paraît toutefois justifier des pas plus rapides.

L'idée de lier la fin de l'obligation du télétravail à des tests réguliers, les limites prévues pour les rassemblements et le port du masque dans les restaurants sont notamment critiqués, alors que le Conseil fédéral doit annoncer sa décision mercredi prochain.

>> Ecouter aussi l'avis de Pierre Alain Schnegg, ministre bernois de la Santé:

Le conseiller d'Etat bernois Pierre Alain Schnegg. [Peter Klaunzer - Keystone]Peter Klaunzer - Keystone
Levée des mesures anti-Covid: quelle est la position des cantons? Interview de Pierre Alain Schnegg / Forum / 6 min. / le 23 mai 2021

>> Lire aussi: Les cantons souhaitent que les assouplissements soient plus rapides

07h45

Tourisme indigène, l'évasion est-elle possible?

Les vacances d'été approchent à grands pas et vous êtes probablement nombreux et nombreuses à vous poser une question: partir à l'étranger ou rester au pays?

Alors que le monde semble à nouveau de plus en plus accessible, les professionnels du tourisme suisse, eux, souhaiteraient capitaliser sur l'été dernier et continuer à attirer le chaland helvétique.

Mais la Suisse offre-t-elle vraiment un goût d'ailleurs? Qu'est-ce que le secteur, en difficulté depuis le début de la crise, a concrètement mis en place depuis la pandémie pour cette clientèle locale? Et pourquoi ressent-on d'ailleurs ce besoin d'évasion?

Emilie Moreau, membre de la direction de Jura Tourisme, Isaline Grichting, manager au marketing à Lucerne Tourisme, Stéphane Jayet, vice-président de la Fédération suisse du voyage, et Rafaël Matos-Wasem, géographe et enseignant en tourisme à la HES-SO Valais, en ont débattu dans Forum

>> Voir le débat complet:

Le débat - Tourisme indigène, l’évasion est-elle possible? [RTS]
Le débat - Tourisme indigène, l’évasion est-elle possible? / Forum / 22 min. / le 24 mai 2021

07h30

Un dépôt des coronavirus à Spiez (BE)

La Suisse soutient le scénario d'un traité international contre les pandémies. Le conseiller fédéral Alain Berset l'a annoncé lundi à Genève et il a signé avec l'OMS un accord pour abriter au laboratoire de Spiez (BE) un dépôt mondial des coronavirus.

>> Lire: Accord entre la Suisse et l'OMS pour un dépôt mondial des coronavirus à Spiez

07h15

Programme de vaccination pour les personnes précarisées

En Suisse, les plus précaires n'ont pas accès à la vaccination, car ils n'ont pour certains pas d'assurance maladie. A Genève, où l'on estime à 10'000 le nombre d'adultes sans assurance, un programme est mis en place pour leur venir en aide.

>> Voir les précisions du 19h30:

Partout en Suisse romande, des programmes donnent accès à la vaccination pour les personnes précaires. Reportage à Genève. [RTS]
Partout en Suisse romande, des programmes donnent accès à la vaccination pour les personnes précaires. Reportage à Genève. / 19h30 / 2 min. / le 23 mai 2021

07h00

Certificat Covid, retour à la vie normale?

Le certificat Covid, présenté mercredi, devrait être opérationnel à compter du 1er juillet. En Suisse, il permettra d'accéder aux grandes manifestations et de fréquenter discothèques et clubs. Seules les personnes vaccinées, guéries ou récemment testées négatives pourront en obtenir un. Est-ce la solution pour retrouver le monde d'avant la pandémie?

Philippe Bach, rédacteur en chef du Courrier, Christian Dorer, rédacteur en chef du Blick, et Anouch Seydtaghia, journaliste au Temps et spécialiste des nouvelles technologies, en ont débattu dans Forum

>> Ecouter le débat dans le Forum des médias:

Le certificat Covid, enjeux médicaux et éthiques [SYNEL - depositphotos]SYNEL - depositphotos
Forum des médias - Certificat Covid, retour à la vie normale? / Forum / 16 min. / le 23 mai 2021

06h45

Bienvenue au Selfie Hotel

Cette crise sanitaire, les hôteliers suisses aimeraient bien l'oublier. L'absence de voyageurs étrangers et de touristes d'affaires a quasiment vidé les hôtels urbains de leur clientèle traditionnelle. Certains ont tiré la prise en attentant des jours meilleurs, d'autres ont choisi de se réinventer.

C'est le cas du "Selfie hotel". Ici, les lits ont cédé leur place aux paillettes, les touristes aux fans d'instagram. Après avoir attiré 17'000 personnes en trois mois à Zurich, le concept cartonne en Lausanne.

>> Voir le reportage du 19h30:

Pour survivre, les hôtels urbains se reconvertissent. [RTS]
Pour survivre, les hôtels urbains se reconvertissent. / 19h30 / 2 min. / le 22 mai 2021

06h30

Manifestation à Neuchâtel samedi dernier

Une manifestation d'opposantes et opposants aux mesures anti-Covid-19 a réuni entre 4000 et 5000 participants samedi à Neuchâtel. Autorisé, le rassemblement était organisé par l'association Stiller Protest (Protestation silencieuse), dont c'était la première incursion romande.

>> Lire en détail: Des milliers de personnes manifestent contre les mesures Covid à Neuchâtel

>> Voir les images du 19h30:

Les manifestants contre les mesures anti-covid ont défilé à Neuchâtel [RTS]
Les manifestants contre les mesures anti-covid ont défilé à Neuchâtel / 19h30 / 2 min. / le 22 mai 2021

06h15

Tests de masse à Moutier et Reconvilier (BE)

Les habitantes et habitants de Moutier et de Reconvilier se sont fait tester en masse ce week-end. L’opération devait permettre de mieux comprendre la multiplication des cas dans la région depuis deux semaines.

>> Voir le reportage du 19h30:

A Moutier, les autorités organisent un dépistage en masse. [RTS]
A Moutier, les autorités organisent un dépistage en masse. / 19h30 / 1 min. / le 22 mai 2021

06h00

Le dossier

Retrouvez dans notre dossier toutes les informations, toutes les analyses et toutes les émissions consacrées au coronavirus.

Le dossier consacré à l'épidémie de coronavirus