Banner pour la Grève pour le futur. [Keystone]
Publié Modifié

Plusieurs milliers de personnes dans les rues romandes pour la Grève de l'Avenir

- La Grève pour l'Avenir a réuni jusqu'à 8000 personnes dans les rues de Lausanne, selon la police, et 1500 à Genève. Des rassemblements se sont également tenus dans les principales villes du pays, pour un total estimé de 30'000 participantes et participants.

- Plus de 180 actions se sont déroulées dans toute la Suisse vendredi à l'occasion de ce mouvement qui réunit diverses associations, syndicats et ONG autour de la grève du climat et de la grève féministe.

- Les thèmes abordés vont du réchauffement climatique, aux inégalités sociales, en passant par les violences faites aux femmes et l'accueil des réfugiés. Le mouvement réclame aussi un service public fort.

Météo capricieuse

Un bilan optimiste malgré tout

La Grève pour l’Avenir ne sera pas passée entre les gouttes. Elle a totalisé près de 180 actions à travers la Suisse, mais a enregistré une fréquentation plutôt mitigée alors que l'organisation espérait une mobilisation nationale sans précédent. Dans un communiqué, la Grève du climat évoque tout de même la participation de quelque 30'000 personnes au total.

L’enthousiasme restait de mise pourtant, chez celles et ceux qui ont bravé une météo capricieuse. Dans les grandes villes lémaniques, les cortèges et rassemblements ont tout de même réuni entre 1500 personnes (à Genève) et 8000 personnes (à Lausanne, selon la police). Une nouvelle journée de mobilisation est prévue à l’automne.

>> Voir le reportage du 19h30:

La Grève pour l'avenir a organisé des actions dans toute la Suisse pour alerter sur l'urgence climatique [RTS]
La Grève pour l'avenir a organisé des actions dans toute la Suisse pour alerter sur l'urgence climatique / 19h30 / 2 min. / le 21 mai 2021

Deux ans après les grèves de 2019

"La pandémie a un peu freiné la lutte"

Deux ans après les premières grèves pour le climat en 2019, la mobilisation a évolué. "Ce qui a changé, c'est la longue pause forcée par les diverses semi-confinements que nous avons vécus et qui ont un peu freiné la lutte", a analysé Jasmine Lorenzini, chercheuse à l'Institut de la citoyenneté de l'Université de Genève, dans l'émission Forum.

"Ils contribuent probablement aussi au fait qu'il y a moins de monde dans la rue aujourd'hui", a-t-elle souligné. "Une autre différence, c'est la collaboration avec les syndicats dans l'organisation de cette grève pour toucher d'autres groupes sociaux: dans nos analyses, on avait vu que les grèves de 2019 étaient principalement composées de personnes à haut niveau d'éducation et des classes moyennes supérieures".

Cette Grève de l'Avenir est aussi un exemple de convergence des luttes, entre écologie, féminisme ou anticapitalisme. Au risque de diluer un peu ce qui fait la force de chaque mouvement? "Je pense que c'est tout le contraire", note Jasmine Lorenzini. "Cette tentative de convergence des luttes montre que les changements demandés sont au niveau du système politique, économique".

>> L'interview de Jasmine Lorenzini dans Forum:

Grève pour l’Avenir: Interview de Jasmine Lorenzini [RTS]
Grève pour l’Avenir: Interview de Jasmine Lorenzini / Forum / 6 min. / le 21 mai 2021

Genève

Environ 1500 personnes dans les rues

La Grève pour l'Avenir a réuni environ 1500 personnes dans les rues de Genève vendredi en fin de journée. Le cortège, formé en grande partie de jeunes gens, s'est déplacé dans le calme d'une rive à l'autre. Aucun incident n'a été signalé, selon la police genevoise.

La manifestation avait commencé sous un ciel menaçant. La pluie a fini par arriver, poussant les "grévistes" à ne pas trop s'attarder et à se disperser rapidement à l'issue du rassemblement. Le mouvement a été initié par le collectif Grève pour l'Avenir, qui regroupe associations, partis politiques et syndicats.

Avant que le cortège ne s'ébranle, des orateurs ont dénoncé la mauvaise volonté des autorités à l'égard de cette grève. La mobilisation des jeunes a été, selon eux, rendue difficile à cause du Conseil d'Etat qui n'a fait preuve d'aucune souplesse vis-à-vis des élèves qui voulaient participer à cette grève.

"Nous n'avons reçu de la police que jeudi le feu vert pour manifester", a en outre déploré un des intervenants. Le défilé était encadré par d'importantes forces de police. Au passage devant le siège des grandes banques, les manifestants n'ont pas manqué d'accuser ces établissements de complicité dans le dérèglement climatique.

Lausanne

Défilé scolaire et grande manifestation

A Lausanne, la manifestation de la Grève pour l'Avenir a été précédée par un cortège scolaire et estudiantin vendredi en début d'après-midi. Malgré quelques éclaircies de courte durée, il n'a rassemblé guère plus de 200 à 250 personnes, selon les estimations de la police.

Les jeunes manifestants lausannois à la place de la Gare, vendredi après-midi. [Cyril Zingaro - Keystone]Les jeunes manifestants lausannois à la place de la Gare, vendredi après-midi. [Cyril Zingaro - Keystone]Partis de la gare, les manifestants se sont arrêtés devant le Tribunal de Montbenon pour dénoncer les pressions de la justice sur les militants de la ZAD du Mormont. Ils ont également fait un sitting devant UBS, accusant les banques de financer des projets nuisibles.

Interrogé sur le faible nombre de participants, Steven Tamburini, militant de la Grève pour le climat Vaud, a souligné que la machine devait redémarrer et que certaines écoles avaient leur propre programme d'action.

Plusieurs milliers de personnes

A Lausanne, la grande manifestation a démarré à 17h30 à la Riponne, au centre-ville. Rien à voir avec les vagues de jeunes des premières grèves pour le climat en 2019, mais la place était à moitié remplie vers 18h00 malgré la pluie.

On y voyait beaucoup d'étudiantes et d'étudiants, venus parfois d'ailleurs en Suisse romande, mais aussi des familles ou des aînés.

Réunissant au départ 2500 participants, le cortège aurait atteint près de 8000 personnes au plus fort de la manifestation, selon les estimations de la police.

>> Voir les images à La Riponne:

Rassemblement sur la place de la Riponne à Lausanne [RTS]
Rassemblement sur la place de la Riponne à Lausanne / L'actu en vidéo / 1 min. / le 21 mai 2021

Syndicats associés

Les syndicats avaient également été associés à cette journée, comme celui du personnel des transports (SEV) qui a fait siffler les locomotives à la mi-journée ou le Réseau vaudois des enseignants et enseignantes pour l'environnement qui a remis un manifeste aux autorités cantonales.

Les collectifs de la Grève des femmes étaient aussi de la partie au sein d'une convergence des luttes réunissant des revendications très diverses.

>> Le compte-rendu de Thomas Epitaux-Fallot dans le 19h30:

Thomas Epitaux-Fallot: "Lausanne devait faire figure de place forte, mais la participation était en dessous des attentes" [RTS]
Thomas Epitaux-Fallot: "Lausanne devait faire figure de place forte, mais la participation était en dessous des attentes" / 19h30 / 1 min. / le 21 mai 2021

>> L'intervention de Julie Rausis dans Forum:

La Grève pour l’Avenir placée sous le signe de la convergence des luttes [RTS]
La Grève pour l’Avenir placée sous le signe de la convergence des luttes / Forum / 1 min. / le 21 mai 2021

Delémont

Une centaine de personnes défilent

A Delémont, une centaine de personnes se sont réunies et ont défilé sous la pluie. "C'est les mains dans la terre que je prends mon pied" ou "Pas de retour à la normale, transformation écologique et sociale" figuraient parmi les pancartes des manifestantes et manifestants.

>> Voir les images du cortège à Delémont:

Défilé pour l'avenir à Delémont [RTS]
Défilé pour l'avenir à Delémont / L'actu en vidéo / 55 sec. / le 21 mai 2021

Associations écolos et syndicats réunis

Le reportage à Neuchâtel

A l'appel des associations militantes et des syndicats, des mobilisations sont prévues tout au long de la journée, sous le signe d'une meilleure justice climatique et sociale.

Le 12h45 a assisté à Neuchâtel à la "sonnerie" de l'alarme climatique, à 11h59 très exactement.

>> Le reportage du 12h45 dans la manifestation de Neuchâtel:

Associations écologistes et syndicats se mobilisent pour la Grève pour l'Avenir. Les explications de Léa Jelmini à Neuchâtel [RTS]
Associations écologistes et syndicats se mobilisent pour la Grève pour l'Avenir. Les explications de Léa Jelmini à Neuchâtel / 12h45 / 2 min. / le 21 mai 2021

Alarme climatique sonnée dans plusieurs villes

Le reportage à Fribourg

Des tambours, des casseroles, des cloches, des sifflets: l'alarme climatique a retenti dans plusieurs villes de Suisse à 11h59 pile, à l'occasion de la Grève pour l'avenir.

La grève est organisée par plusieurs associations, syndicats et mouvements, dont la Grève du climat. Plus de 75 actions sont prévues dans toute la Suisse.

>> Le reportage du 12h30 dans la manifestation de Fribourg:

Des personnes sonnent l'"alarme climatique" à l'occasion de la Grève pour l'avenir, le 21 mai 2021 à Lausanne. [Cyril Zingaro - Keystone]Cyril Zingaro - Keystone
Grève pour l’Avenir : plus de 75 actions prévues dans toute la Suisse aujourd’hui / Le 12h30 / 2 min. / le 21 mai 2021

Mesures Covid

Appel à respecter les geste barrières

Les collectifs actifs dans l'organisation des différents événements n'ont pas manqué de rappeler aux manifestantes et manifestants les consignes sanitaires anti-Covid en vigueur.

Ainsi, le groupe de Fribourg appelle les personnes participant aux activités à porter le masque et à respecter la distance de 1,5 mètre, et recommande un auto-test avec la manifestation.

 

Mobilisation dans toute la Suisse

La carte des manifestations

La carte des manifestations.La carte des manifestations.

>> Le lien vers la carte interactive se trouve ici.

Se mobiliser en temps de pandémie

Quels effets ont eu les restrictions sur le mouvement?

Sous le nom de Grève pour l’Avenir, différents mouvements climatiques appellent tous les citoyens et mouvement sociaux à se mobiliser pour le climat, mais aussi à renforcer les luttes sociales et sanitaires en lien avec celui-ci. Différentes actions vont avoir lieu dans toute la Suisse, avec comme point d’orgue l’alarme pour l’urgence climatique qui sonnera partout à 11h59.

La mobilisation découle directement de la Grève du Climat, dont les actions sont principalement basées sur les manifestations

La venue de Greta Thunberg, à l’origine de la Grève du climat, en janvier 2020 à Lausanne devant plusieurs milliers de personnes, avait eu un impact médiatique énorme.

Mais comment la Grève du climat a-t-elle vécu la crise et ses mesures sanitaires qui empêchent de se rassembler? C'est le reportage de Ici la Suisse.

>> Ecouter le reportage de Ici la Suisse

Ici la Suisse.
Ici la Suisse - Le vacarme de la grève du climat / La Matinale / 5 min. / le 21 mai 2021

La mobilisation en question

Tous les cantons ne libèrent pas leurs élèves

Des dizaines de milliers de personnes avaient défilé dans les rues de Suisse en 2020, lors des premières grèves pour le climat. Essentiellement des jeunes et des étudiants.

Difficile de prévoir combien ils seront vendredi à l'occasion de la Grève pour l'Avenir. D'autant que tous les cantons ne font pas preuve des mêmes largesses envers les élèves et qu'aucun canton n'autorise ses fonctionnaires à faire grève.

>> Ecouter le sujet de la Matinale:

Les thèmes abordés vont par la Grève pour l'Avenir vont du réchauffement climatique, aux inégalités sociales, en passant par les violences faites aux femmes et l'accueil des réfugiés. [InkDropCreative - Depositphotos]InkDropCreative - Depositphotos
Climat: grève et actions pour un avenir solidaire et durable / La Matinale / 1 min. / le 21 mai 2021