Modifié

Le certificat Covid sera le sésame indispensable pour voyager, danser ou courir les festivals

Un homme regarde le tableau des départ dans l'aéroport de Zurich le 1er avril 2021. [Alexandra Wey - Keystone]
Le certificat Covid sera le sésame indispensable pour voyager, danser ou courir les festivals / Forum / 2 min. / le 19 mai 2021
Le Conseil fédéral a esquissé mercredi les contours du certificat Covid, qui devrait apparaître dans le courant du mois de juin. Il permettra d'accéder aux grands événements, aux boîtes de nuit, et fera office de passeport Covid pour voyager. En revanche, il ne devrait pas être utilisé dans les transports publics, les entreprises ou les écoles.

"Le certificat n'est pas une contrainte, mais une solution. Il doit nous aider à sortir de la crise", a plaidé le ministre de la Santé Alain Berset devant les médias. Il permettra à certaines activités encore interdites de pouvoir redémarrer malgré la menace d'une reprise de l'épidémie. Sa forme exacte, elle, ne sera communiquée qu'ultérieurement.

Les lieux dans lesquels le document sera demandé ou non ont été classés en trois catégories. La première, dite "domaine rouge", regroupe les endroits où il sera obligatoire de montrer patte blanche. La deuxième, dite "domaine orange", rassemble ceux dans lesquels son utilisation n'est pas prévue pour le moment, mais où il pourrait devenir obligatoire si la situation épidémiologique se détériore à nouveau, afin d'éviter de nouvelles fermetures.

La troisième catégorie, le "domaine vert", comprend les endroits où le certificat Covid ne sera pas utilisé. Elle regroupe des lieux qui relèvent de tâches étatiques ou sont liés aux droits et libertés fondamentales.

Domaine rouge - Certificat Covid obligatoire

  • Transport international de voyageurs

  • Evénements et lieux rassemblant plus de 1000 personnes

  • Boîtes de nuit, clubs

Domaine orange - Certificat Covid pas prévu à l'heure actuelle

  • Restaurants, bars (lire aussi l'encadré)

  • Lieux culturels, sportifs et de loisirs (lire aussi l'encadré)

  • Evénements rassemblant moins de 1000 personnes (lire aussi l'encadré)

  • Visiteurs des hôpitaux et des EMS

Domaine vert - Certificat Covid exclu

  • Transports publics

  • Entreprises

  • Ecoles

  • Magasins

  • Services de l'Etat

  • Lieux et événements religieux

Qui pourra bénéficier d'un certificat Covid?

Le certificat est destiné aux personnes vaccinées, guéries ou testées négatives au Covid-19. Dans ce dernier cas, un test de détection récent permettra de bénéficier du certificat, mais de manière temporaire. Selon Alain Berset, aussi bien les tests PCR (qui sont gratuits sauf ceux effectués en vue d'un voyage à l'étranger) que les tests rapides faits par les professionnels (gratuits dans tous les cas) pourront être utilisés. En revanche, il ne devrait pas être possible de présenter le résultat d'un auto-test pour bénéficier d'un certificat Covid.

Les enfants de moins de 16 ans, eux, n'auront pas besoin du document, précise le Conseil fédéral.

Pendant combien de temps sera-t-il maintenu?

Le Conseil fédéral n’entend pas utiliser le certificat plus longtemps que nécessaire, mais il n'a pas articulé de calendrier précis. Il ne s'agit que d'une solution transitoire. "Son utilisation doit être limitée dans le temps et l'espace, seulement là où c'est nécessaire et justifié dans la lutte contre la pandémie", a promis Alain Berset.

Interviewé peu après dans l'émission Forum de la RTS, il a assuré qu'il n'était pas question que les Suisses passent toute leur vie avec un certificat Covid dans la poche. "J'espère aussi qu'on n'en aura pas besoin tous les jours non plus! Il faut vraiment voir ce certificat comme une possibilité, durant un certain temps qui ne va pas être très long, de quand même rouvrir les activités plutôt que de les laisser fermées", a complété Alain Berset.

Mais que signifie "pas plus longtemps que nécessaire?", s'est demandé sur le plateau de Forum le conseiller national vaudois PLR Olivier Feller. "Faudra-t-il attendre l'éradication complète du Covid-19, un peu comme la variole a été éradiquée, ou bien va-t-on un jour s'accommoder de la maladie comme on s'est accommodé de la grippe saisonnière, alors que chaque année des personnes en meurent? C'est la grande question qu'il faut se poser", analyse l'élu vaudois.

A partir de quand sera-t-il disponible?

Tout comme la forme du futur certificat, sa date de disponibilité est encore floue. Le Conseil fédéral envisage de délivrer le document par étapes à partir du 7 juin prochain. Le cadre précis et les adaptations correspondantes de la législation ne seront toutefois mis en consultation que le 11 juin et adoptés le 18 juin. La mise à disposition du certificat à toute la population devrait avoir lieu au plus tard fin juin, date à laquelle les premières mesures liées à son utilisation devraient entrer en vigueur.

>> Ecouter Alain Berset expliquer l'instauration du certificat Covid dans Forum:

Alain Berset lors d'une conférence de presse du Conseil fédéral. [Anthony Anex - Keystone]Anthony Anex - Keystone
Le certificat Covid, une solution, pas une contrainte: interview d’Alain Berset / Forum / 7 min. / le 19 mai 2021

Vincent Cherpillod

Publié Modifié

Pas de certificat au restaurant ou au cinéma, vraiment?

Dans les restaurants, les bars, les cinémas ou encore les salles de spectacle de moins de 1000 places, le Conseil fédéral ne prévoit pas l'utilisation du certificat Covid, sauf si la situation épidémiologique devait empirer. Dans un tel cas de figure, il serait introduit pour éviter de nouvelles fermetures des commerces ou des lieux culturels.

Les tenanciers de ces établissements pourront toutefois décider librement de rendre le certificat obligatoire. "Là, il s'agit de droit privé. Ce n'est pas l'affaire du Conseil fédéral ni de la politique de définir ce qui doit régir les contrats entre, par exemple, un restaurateur ou un coiffeur et ses clients. On ne va certainement pas interdire de l'utiliser", a clairement précisé Alain Berset au micro de Forum.

Mesures anti-Covid supprimées dans les lieux où le certificat est obligatoire?

Or, le Conseil fédéral envisage de permettre aux établissements qui ne laissent entrer que les clients en possession d'un certificat Covid ‒ et donc qui ont prouvé qu'ils ne sont pas contagieux ‒ d'assouplir, voire de supprimer les mesures de protection. Ils pourraient ainsi fonctionner à pleine capacité, supprimer le port du masque, ou encore servir des clients debout.

"On se demande un peu ce qu'il y a derrière ce côté Un client dans un restaurant lors de la réouverture temporaire en mai 2020. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]Un client dans un restaurant lors de la réouverture temporaire en mai 2020. [Salvatore Di Nolfi - Keystone]facultatif" du certificat Covid pour les lieux ouverts au public, a réagi le secrétaire général de l’Association romande de la production audiovisuelle Stéphane Morey dans Forum. "L'alternative n'est pas très intéressante: c'est appliquer les restrictions qu'on connaît aujourd'hui, qui mettent sous pression nos événements et nos lieux", constate-t-il.

"On est face à des réalités économiques. Avoir le choix entre remplir notre salle et s'en sortir financièrement en utilisant le certificat Covid ou ne pas l'utiliser et ne pas remplir la salle, c'est un choix cornélien, une sorte de prise d'otage".

Si les mesures de protection perdurent longtemps, il est ainsi possible qu'un grand nombre d'établissements décident d'imposer le certificat Covid pour retrouver une activité normale.

>> Ecouter Stéphane Morey dans Forum, qui débat du certificat Covid avec Olivier Feller (PLR/VD):

Le certificat Covid menace-t-il nos libertés? Débat entre Olivier Feller et Stéphane Morey. [RTS]RTS
Le certificat Covid menace-t-il nos libertés? Débat entre Olivier Feller et Stéphane Morey / Forum / 7 min. / le 19 mai 2021