Modifié

Le prix des crèches peut varier fortement d'un canton à l'autre

Les parents ne sont pas tous logés à la même enseigne pour le prix des crèches. [Gaël Klein - RTS]
Le coût de l’accueil extrascolaire diffère fortement entre les régions de Suisse / Le 12h30 / 2 min. / le 18 mai 2021
Les parents genevois et schwytzois ne déboursent pas les mêmes sommes pour faire garder leurs enfants. Constatant une grande disparité d'un canton à l'autre, le surveillant des Prix espère qu'une meilleure transparence permettra de stimuler la concurrence intercantonale.

Une famille monoparentale souhaitant mettre son enfant à la crèche a dû payer au minimum 80 francs par jour à Schwyz en 2020. Bellinzone ou Coire n'avaient en revanche aucune limite inférieure, note mardi Stefan Meierhans dans sa newsletter. La médiane s'établissait elle à 15 francs. Parmi les chefs-lieux romands, seul Fribourg se situait au-dessus, à près de 20 francs.

>> L'interview de Stefan Meierhans dans Forum:

La disparité des frais de garde des enfants en Suisse: interview de Stefan Meierhans [RTS]
La disparité des frais de garde des enfants en Suisse: interview de Stefan Meierhans / Forum (vidéo) / 4 min. / le 18 mai 2021

A l'inverse, Zoug arrivait en tête des contributions maximales requises avec 140 francs par jour. Et Appenzell est en queue de peloton. La commune facturait un peu plus de 80 francs au maximum. La médiane supérieure se situait à 110 francs. Les chefs-lieux romands offraient un accueil meilleur marché, à l'exception de Lausanne qui affichait, comme Berne, des tarifs de près de 120 francs.

Fribourg onéreuse

Des disparités analogues ont pu être observées pour l'accueil extrascolaire ou l'accueil familial de jour. Les communes romandes ne figuraient alors pas toujours parmi les meilleurs élèves. Fribourg affichait la contribution parentale maximale la plus élevée pour l'accueil extrascolaire. Elle s'élevait à plus de 140 francs, alors que la médiane pointait à 65,80 francs.

Lausanne dépassait quant à elle la médiane maximale (10,60 francs) pour l'accueil familial de jour. Exigeant près de 12 francs par heure, elle n'était cependant pas la commune la plus onéreuse. C'est Frauenfeld qui a décroché ce titre. Delémont et Sion se sont elles distinguées par des tarifs plafond particulièrement bas, demandant respectivement 6,35 et 6,20 francs.

"Concurrence fédérale"

Face à ces résultats, M. Prix a établi des limites minimales et maximales à ne pas dépasser sans raison. Pour l'accueil préscolaire, elles ont été fixées à 20 francs et 110 francs par jour. Pas plus de 10 ou 60 francs par jour devraient être demandés pour l'accueil extrascolaire selon les catégories. Et les parents devraient débourser au maximum deux, respectivement onze francs, par heure pour l'accueil familial de jour.

En affichant les fortes disparités d'un chef-lieu cantonal à l'autre, Stefan Meierhans espère encourager la "concurrence fédérale". Il se réserve également le droit de faire des recommandations formelles à certains cantons ou communes. Des plafonds nationaux sont aussi envisageables.

ats/gma

Publié Modifié