Modifié

Isabelle Moret: "Le passeport sanitaire doit être disponible le plus rapidement possible"

Invitée : Isabelle Moret [RTS]
Invitée : Isabelle Moret / Mise au point / 6 min. / le 16 mai 2021
La conseillère nationale Isabelle Moret souhaite que le passeport sanitaire pour le Covid-19 soit délivré le plus rapidement possible à la population. "Il est annoncé pour fin juin, mais il va falloir du temps pour que tout le monde puisse l'obtenir", indique-t-elle dimanche dans l'émission Mise au point.

Isabelle Moret est membre de la commission de la santé publique du Parlement, qui va interpeller prochainement le Conseil fédéral sur la question du passeport sanitaire.

"Nous allons demander un peu plus de clarté. Dans six semaines, les vacances scolaires débuteront. Les Suisses veulent savoir comment ce certificat sanitaire sera utilisé, tout comme le secteur du tourisme", explique la Vaudoise.

Par étapes

L'élue du PLR ajoute que la commission demandera "de la rapidité". Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), le sésame pour les voyages sera disponible fin juin. Le document concernera à terme toutes les personnes vaccinées, guéries ou ayant reçu récemment un résultat de test négatif.

"On nous a annoncé fin juin, mais le certificat va être introduit par étapes. D'abord pour les personnes vaccinées et ensuite pour les autres catégories. On ne va pas pouvoir en deux jours donner ce certificat à toutes les personnes qui ont déjà été vaccinées", craint Isabelle Moret.

>> Lire également: Dans un premier temps, seules les personnes vaccinées pourront obtenir un certificat Covid

"Un retard phénoménal"

En comparaison européenne, la Suisse semble avoir pris du retard pour l'élaboration du passeport sanitaire. "De manière globale, on l'a vu tout au long de cette crise, nous avons un retard phénoménal en matière de numérisation. On le paye à nouveau au moment de l'introduction de ce certificat. Il y a aussi eu un manque d'anticipation", estime la conseillère nationale.

Selon elle, le temps presse car le certificat Covid permettrait d'ouvrir plus rapidement, dans une phase transitoire, certains secteurs d'activités. "Mais à moyen terme, ce certificat ne devrait d'après moi être utilisé que de manière internationale, on ne devrait plus avoir à l'utiliser en Suisse du moment qu'il y a moins de cas de contaminations", conclut Isabelle Moret.

Propos recueillis par Nathalie Ducommun

Adaptation web: Guillaume Martinez

Publié Modifié