Modifié

L'UDC veut abolir le masque pour les personnes vaccinées ou guéries du Covid

Une personne masquée près d'un panneau signalant une "zone à forte affluence", au centre-ville de Lausanne, le 10 novembre 2020. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
L’UDC veut dispenser les personnes vaccinées du port du masque / Le 12h30 / 1 min. / le 15 mai 2021
Alors que les Etats-Unis viennent de décider d'abolir les masques pour les personnes "immunisées" au Covid-19, l'UDC fait pression pour que la Suisse prenne la même décision. Le parti propose d'inclure un paragraphe en ce sens dans la loi Covid.

Va-t-on pouvoir tomber le masque en Suisse une fois vacciné? C'est en tout cas ce que souhaite l'UDC qui va proposer d'inclure un paragraphe en ce sens dans la loi Covid, révèle samedi le journal Schweiz Am Wochenende.

Les débats autour de la question auront lieu mardi prochain à la commission de l'économie du Conseil national, précise encore l'hebdomadaire alémanique.

Discussion en juin?

L'UDC désire la fin du masque pour toutes les personnes vaccinées ou guéries du Covid et cela dès le 21 juin prochain. Il s'agit d'une nécessité pour Céline Amaudruz, vice-présidente de l'UDC, interrogée dans le 12h30: "Enlever le masque, c'est le retour à la liberté. Evidemment, le symbole est fort, il est possible pour autant que nous puissions garantir que les personnes soient vaccinées ou ne puissent plus attraper le Covid".

Si cette proposition est validée en commission, le Parlement pourrait se prononcer sur l'idée lors de la prochaine session de juin.

Confusion aux Etats-Unis

Les autorités sanitaires américaines ont annoncé jeudi que les personnes vaccinées n'avaient plus besoin de porter de masque en intérieur. "Toute personne étant complètement vaccinée peut participer à des activités en intérieur et en extérieur, petites ou importantes, sans porter de masque ni respecter la distanciation physique", a indiqué le Centre de prévention et de lutte contre les maladies, qui recommande toutefois aux personnes vaccinées de continuer à porter un masque dans les transports (avions, bus, trains...) ainsi que dans les aéroports et les gares.

Le président Joe Biden a salué un "grand jour" dans la lutte contre la pandémie. "Si vous êtes pleinement vaccinés, vous n'avez plus besoin de porter un masque!", a-t-il lancé à la Maison Blanche. "Enlevez vos masques! Vous avez gagné le droit de faire une chose pour laquelle les Américains sont connus à travers le monde: saluer les autres avec un sourire".

Ces nouvelles règles ont toutefois créé une certaine confusion. Le masque reste en effet recommandé dans les moyens de transports ou dans les aéroports, alors que les magasins et les entreprises notamment sont libres d'appliquer ou non cette directive.

Résultat: certains patrons ne savent pas vraiment quelle attitude adopter. De plus, comment vérifier si les personnes désormais sans masque sont effectivement vaccinées? Et ce d'autant plus que l'idée d’un passeport sanitaire a déjà clairement été écartée aux Etats-Unis.

>> Les précisions du 12h45 sur les nouvelles règles aux Etats-Unis:

Covid: les autorités sanitaires américaines ont levé la recommandation du port du masque pour les personnes vaccinées. Polémique [RTS]
Covid: les autorités sanitaires américaines ont levé la recommandation du port du masque pour les personnes vaccinées. Polémique / 12h45 / 2 min. / le 15 mai 2021

lan avec Adrien Krause et les agences

Publié Modifié

Les cantons demandent un organe national de pilotage des crises

Les cantons souhaitent la mise en place d'un comité de pilotage paritaire permettant de coordonner les mesures de lutte contre la pandémie à un stade précoce. A leurs yeux, cantons et Confédération doivent gérer conjointement une telle crise.

Avec son plan de réouverture en trois phases, le Conseil fédéral offre pour la première fois une perspective sur plusieurs mois, a déclaré samedi le président de la Conférence des gouvernements cantonaux Christian Rathgeb, à la radio alémanique SRF. "A l'avenir, nous aimerions aussi en disposer d'une durant la phase aiguë", a-t-il ajouté.

Sur la base des expériences de la crise du coronavirus, les cantons entendent proposer un organe de pilotage national qui puisse évaluer la situation et réagir rapidement au niveau suisse. "Nous pensons que la Confédération et les cantons ont besoin" d'un tel organe conjoint "qui coordonne les mesures à un stade précoce", a souligné le ministre grison.