Modifié

Podcast - Pourquoi "ça coince" avec le mariage pour toutes et tous?

"Non au mariage pour tous". C'est le nom du référendum lancé par l'Union démocratique fédérale (UDF) qui a abouti le 27 avril avec plus de 61'000 signatures. Pourquoi la Suisse n'a-t-elle pas de mariage pour toutes et tous? Et comment les luttes homosexuelles ont-elles évolué?

"Le total des voix récoltées correspond à tous les référendums lancés contre tous les droits pour les homosexuels jusqu'à maintenant", commence par expliquer Thierry Delessert, historien et chercheur à l'Université de Lausanne qui a travaillé sur l'histoire de l'homosexualité en Suisse.

Si les couples de même sexe ne peuvent pas se marier en Suisse, ils peuvent toutefois conclure un partenariat enregistré. Un droit qui a été difficile à obtenir, à un moment où le mariage ne faisait pas partie des priorités des mobilisations homosexuelles. "À l'intérieur des collectifs, nourris par les théories féministes radicales de la critique du partenariat, s'enfermer dans le mariage hétérosexuel était vu comme quelque chose qui n'était pas du tout libérateur", souligne le chercheur.

La question de l'homoparentalité sera portée par les collectifs lesbiens, d'abord par rapport à l’adoption puis par rapport au mariage pour toutes et tous

Thierry Delessert, historien de l'homosexualité en Suisse

C'est dans un second temps que le mariage pour toutes et tous sera revendiqué, notamment grâce aux collectifs lesbiens plus présents dans l'espace public et plus revendicatifs. "La question de l'homoparentalité sera portée par les collectifs lesbiens, d'abord par rapport à l'adoption puis par rapport au mariage pour toutes et tous."

>> Écouter l'épisode en entier:

Logo Le point J [RTS]RTS
Pourquoi "ça coince" avec le mariage pour toutes et tous? / Le Point J / 11 min. / le 4 mai 2021

Gabriela Cabré et l'équipe du Point J

Publié Modifié