Modifié

Magali Jenny: "Les guérisseurs tiennent beaucoup à préciser qu'ils ne guérissent pas du Covid-19"

L'invitée de La Matinale (vidéo) - Magali Jenny, ethnologue [RTS]
L'invitée de La Matinale (vidéo) - Magali Jenny, ethnologue / L'invité-e de La Matinale (en vidéo) / 10 min. / le 27 avril 2021
Invitée mardi dans La Matinale, l'auteure du best-seller "Guérisseurs, rebouteux et faiseurs de secret en Suisse romande" Magali Jenny rappelle que les guérisseurs "ne sont pas anti-science ou anti-médecin" et qu'ils sont de plus en plus "tolérés" comme un complément à la médecine scientifique.

Magali Jenny en est à son quatrième guide sur les guérisseurs en Suisse romande, et à une vingtaine de rééditions. Le dernier-né, "Nouveau guide des guérisseurs de Suisse romande", est sorti le 24 avril dernier*. La "Joël Dicker des guérisseurs" estime que le recours à des guérisseurs "se renforce", s'expliquant par un "retour aux sources, le ras-le-bol de la chimie ou encore une recherche de spiritualité".

>> Revoir le reportage "Voyage au pays des guérisseurs romands" de Temps Présent en 2018:

Temps présent [RTS]
Voyage au pays des guérisseurs romands / Temps présent / 55 min. / le 11 octobre 2018

"Les guérisseurs tiennent beaucoup à préciser qu'ils ne guérissent pas du Covid-19. Par contre, ils peuvent être efficaces pour soulager certains symptômes, notamment dans les cas de Covid long", explique Magali Jenny. Elle souligne que les guérisseurs "ne sont pas anti-science ou anti-médecin".

"D'ailleurs, quand ils repèrent une maladie grave, ils n'hésitent pas à envoyer les patients chez le médecin ou à l'hôpital", note-t-elle. "Mais comme dans la population, il y a des guérisseurs qui sont plus sceptiques face au vaccin et aux effets secondaires. Ils ne se distinguent pas particulièrement du reste de la population."

"Comme un complément"

Si, selon elle, la médecine scientifique et les guérisseurs "s'observent de loin", "les guérisseurs ont une forme d'éthique qui fait qu'ils respectent les traitements qui sont donnés et les avis médicaux. Du côté de la médecine, c'est plus difficile. Mais depuis quelques années, d'immenses efforts sont faits. Les médecins reconnaissent l'existence des guérisseurs et les tolèrent de plus en plus comme un complément."

>> Relire aussi: Le documentaire "Les Guérisseurs" ouvre le festival Visions du réel

D’ailleurs, pour la première fois cette année, Magali Jenny a été invitée pour parler aux étudiantes et étudiants en médecine de cette thématique.

Propos recueillis par David Berger

Adaptation web: Valentin Jordil

*"Nouveau guide des guérisseurs de Suisse romande", aux Editions Favre, 352 pages

Publié Modifié

"La meilleure façon de trouver un bon guérisseur est le bouche-à-oreille"

Dans la nouvelle édition de son guide, Magali Jenny indique les tarifs des guérisseurs répertoriés, une première et un "coup dans la fourmilière", selon l'ethnologue.

"Depuis quelques années, on me parle souvent de problèmes de tarifs très exagérés. Une dame me racontait qu'un guérisseur lui avait demandé la coquette somme de 2000 francs. Et quand elle s'est étonnée de ce montant, il lui a dit: 'C'est normal, je dois verser la moitié à Mme Jenny'. Je vous rassure que ce n'est pas le cas (sourire)."

Magali Jenny explique donc avoir pris conscience qu'un "problème commençait à se profiler". "J'ai donc demandé aux guérisseurs de me donner leurs tarifs. Et pour ceux qui travaillent gratuitement, et il y en a encore beaucoup, de le mentionner."

Apporter un "certain crédit"

Magali Jenny observe que depuis une quinzaine d'années, l'univers des guérisseurs se professionnalise. Mais, selon elle, les mettre en lumière ne leur fait pas perdre "la magie et le mystère" qui continuent de les entourer. Elle reconnaît aussi que son livre leur donne "un certain crédit" avec le risque d'attirer des "charlatans".

"C'est un risque que je prends. Je ne suis pas à l'abri. Et c'est très difficile pour moi quand cela arrive. La meilleure façon de trouver un bon guérisseur est le bouche-à-oreille. Une très nette majorité sont des personnes sérieuses", explique-t-elle.