Modifié

Près d'un tiers de la population suisse a contracté le coronavirus, selon l'OFSP

Des personnes portent un masque dans les rues de Lugano. [Ti-Press/Elia Bianchi - Keystone]
Près d'un tiers de la population suisse a contracté le coronavirus, selon l'OFSP / Le Journal horaire / 20 sec. / le 25 avril 2021
Près d'un tiers de la population en Suisse a déjà contracté le coronavirus, selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Mais ces 2,8 millions de personnes n'apparaissent pas toutes dans les statistiques.

"Dans les études sérologiques de novembre dernier, on a constaté qu'environ 20% de la population possédait des anticorps", a annoncé dimanche l'OFSP à Keystone-ATS. Jusqu'à aujourd'hui, 10% supplémentaires pourraient s'y être ajoutés. "Selon un calcul prudent, environ un tiers de la population a été infecté depuis le début de la pandémie", écrit l'OFSP, confirmant une information de la NZZ am Sonntag.

De nombreuses personnes se sont infectées sans le savoir. Celles qui ont été infectées depuis le début de la pandémie mais qui n'ont pas été testées positives, par exemple parce qu'elles ne présentaient pas de symptômes, n'entrent pas dans les statistiques.

Pas encore de certitudes sur le certificat de santé

Le certificat de santé prévu pour le mois de juin vise à faciliter l'accès à des événements ou des lieux aux personnes qui ont été vaccinées ou dont le test récent est négatif ou qui ont guéri du Covid-19.

Selon l'OFSP, il n'a pas encore été décidé comment le certificat serait conçu. Pour les personnes guéries, il est surtout prévu que des anticorps neutralisants soient mesurés.

Effet neutralisant

Selon la NZZ am Sonntag, les plus de deux millions de personnes qu'on estime infectées sans qu'elles ne s'en aperçoivent, même si l'infection peut être détectée ultérieurement, ne sont actuellement pas considérées comme "guéries".

"Les tests d'anticorps actuels ne mesurent pas l'effet neutralisant, ce qui les rend peu fiables pour mesurer la protection", a ajouté l'OFSP. Dans le journal, l'office précise qu'il examine si les certificats Covid seraient à l'avenir délivrés sur la base d'un test d'anticorps positif.

ats/ther

Publié Modifié