Modifié

Jacques Piccard s'aventure dans l'au-delà

J.Piccard en mars 99 à Château d'Oex,au départ du Breitling Orbiter 3. [Keystone]
J.Piccard en mars 99 à Château d'Oex,au départ du Breitling Orbiter 3. [Keystone]
Le père de Bertrand Piccard est décédé samedi à 86 ans. Grand explorateur des fonds marins, il avait battu un record en 1960 en descendant à 10'916 mètres dans la fosse des Mariannes et avait effectué sa dernière plongée en 2004.

Jacques Piccard est également le père de quatre Mésoscaphes, des
submersibles de moyennes profondeurs. L'un d'eux, le premier sous
marin touristique au monde, a connu son heure de gloire en 1964
lorsqu'il emmenait les visiteurs de l'Exposition nationale suisse
dans les eaux du Léman, au large de Lausanne, a rappelé le
porte-parole de Solar Impulse dans un communiqué.

Visionnaire

Jacques Piccard était en avance sur son temps pour les questions
environnementales et passionné par l'étude et la protection des
mers. En 1969, il parcourait ainsi 3000 km le long du Gulf Stream à
bord du mésoscaphe «Ben-Franklin».

Mais surtout, sa descente à près de 11 km sous la surface de la
mer à bord du «Trieste» en compagnie de l'Américain Don Walsh, un
record jamais battu, lui a permis de trouver de la vie dans ces
profondeurs. Cette découverte a entraîné l'interdiction de
l'entreposage de déchets nucléaires dans les fosses marines.

Sur les traces d'Auguste

Le «Trieste», Jacques Piccard l'a construit avec son père,
Auguste, inventeur du ballon stratosphérique et du Bathyscaphe, qui
a inspiré Hergé pour son personnage du Professeur Tournesol. Cet
esprit d'inventeur et d'explorateur, Jacques l'a transmis à son
fils Bertrand, connu pour avoir fait le premier tour du monde en
ballon sans escale et qui s'apprête à renouveler l'aventure avec un
avion solaire, le Solar Impulse.

«Il m'a transmis le sens de la curiosité, la volonté de comprendre
les choses au-delà des certitudes et des préjugés, la liberté
d'agir et la confiance dans l'inconnu», a déclaré Bertrand, cité
dans le communiqué.

ats/jeh/ps

Publié Modifié

Admirateur des fonds marins

Né à Bruxelles le 28 juillet 1922, Jacques Piccard a fait des études en sciences économiques et est diplômé de l'Institut des hautes études internationales de Genève.

Dès le début des années 1950, sa carrière s'oriente définitivement vers la recherche sous marine. Jacques Piccard a conçu chacun de ses sous-marins et en a dirigé la construction. Sa dernière plongée dans un submersible de poche remonte à 2002, il avait alors 82 ans.

Le Vaudois a également fondé à Cully la Fondation pour l'étude et la protection des mers et des lacs. Celle-ci propose des plongées dans le Léman à bord du sous-marin de recherche F.A-Forel, construit par Jacques Piccard.