Modifié

La vaccination anti-Covid aura dans un premier temps peu d'impact sur les gestes quotidiens

Un centre de vaccination à Sion, le 2 février 2021. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Quand l'immunité post-vaccinale contre le Covid-19 commence-t-elle? / La Matinale / 1 min. / le 6 avril 2021
La vaccination fait émerger des questionnements au sein de la population suisse. Si beaucoup se réjouissent déjà d'un retour à la normale, les recommandations des autorités sanitaires sont plus prudentes. Sauf rares exceptions, les règles d'hygiène et de protection devront continuer à être appliquées, y compris parmi les personnes vaccinées.

Est-ce que les grands-parents vaccinés pourront recevoir de la visite de leur famille? Pourra-t-on se prendre dans les bras si l'on est vacciné? Ces questions deviennent de plus en plus fréquentes au sein de la population suisse alors que la vaccination dans le pays progresse.

Malgré l'espoir qu'offre la vaccination pour une sortie de crise, les recommandations sanitaires actuelles restent précautionneuses quant aux changements que celle-ci pourrait apporter à notre vie quotidienne.

En effet, du côté des autorités, la prudence est pour l'instant de mise et la perspective d'un retour à la normale semble encore lointaine. Tour d'horizon des principales questions que pose la vaccination:

À partir de quand est-on immunisé contre le virus?

Selon l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), la première dose des vaccins anti-Covid protège déjà. "On observe une protection élevée contre les infections symptomatiques, deux semaines après la première injection", a déclaré récemment l'OFSP, resté longtemps prudent sur cette question. La deuxième dose vient ensuite la consolider, pour atteindre une efficacité d'environ 95%.

"Les données montrent clairement qu'après une dose, du jour 14 au jour 28 - le moment de la seconde injection - il y a à peu près 90% d'efficacité pour les vaccins ARN", renchérit Blaise Genton, médecin chef à Unisanté et responsable de la vaccination dans le canton de Vaud.

>> Revoir le sujet du 19h30 sur les anciens malades du Covid pour qui une seule dose de vaccin pourrait suffir, selon l'OFSP:

Faut-il injecter une seule dose de vaccin aux personnes immunisées ? L'OFSP fait un timide pas dans ce sens. [RTS]
Faut-il injecter une seule dose de vaccin aux personnes immunisées ? L'OFSP fait un timide pas dans ce sens. / 19h30 / 2 min. / le 24 mars 2021

En Suisse, environ un million de personnes ont déjà reçu leur première injection. Les autorités sanitaires pensent par ailleurs donner au moins une dose à toutes les personnes qui le souhaitent d'ici la fin juin.

>> Lire aussi: Une première dose de vaccin promise pour tous entre début juin et fin juillet

Recommandations d'hygiène et de protection des autorités. [OFSP]Recommandations d'hygiène et de protection des autorités. [OFSP]Après une première dose, devra-t-on encore respecter les gestes barrières?

Seules les personnes entièrement vaccinées avec deux injections pourront se passer des distances et du masque, et cela uniquement face à une autre personne dans le même cas. "Être pleinement vacciné signifie avoir reçu les deux doses et que 14 jours se sont écoulés depuis l'administration de la deuxième injection", précise l'OFSP.

Il s'agit pour l'instant de la seule exception. Dans tous les autres cas, les mesures de protection préconisées demeurent, même face à quelqu'un ayant déjà été atteint du Covid-19.

L'OFSP reste ainsi prudent dans ses recommandations. Il n'y a en effet pas de certitude sur le fait qu'une personne vaccinée ne transmette pas le virus, bien que des études menées en Grande-Bretagne, en Israël ou aux Etats-Unis montrent que le vaccin limite également la tranmission.

Doit-on continuer à suivre les mesures de quarantaine et d'isolement en étant vacciné?

Les autorités sanitaires indiquent que les mesures d'isolement et de quarantaine restent inchangées en regard du statut vaccinal.

Les personnes présentant des symptômes du Covid-19, même vaccinées, doivent donc être placées en isolement et se faire tester. Les contacts étroits qui se seraient déjà faits vacciner sont par ailleurs également mis en quarantaine.

"En effet, bien que la vaccination confère une protection très élevée, la possibilité d'une infection ne peut pas être entièrement exclue, explique l'OFSP. Ainsi, une personne testée positive au nouveau coronavirus peut effectivement être infectée même si elle a été vaccinée."

Combien de temps dure la protection du vaccin?

Selon l'OFSP, "on ignore pendant combien de temps la protection est garantie mais cette durée pourra être estimée avec l'expérience". Les autorités sanitaires n'excluent pas que des vaccinations périodiques de rappel soient nécessaires après la deuxième injection.

De son côté, la plateforme d'information sur les vaccinations Infovac.ch indique qu'il est possible que "l'efficacité des vaccins à ARN messager reste très élevée pendant des années, ou qu'elle diminue après 3-4 mois pour se stabiliser ensuite, ou encore qu'elle diminue de manière continue".

>> Revoir le sujet de La Matinale sur la question de l'immunité au Covid-19:

Alors que la vaccination progresse, la question de l’immunité au Covid-19 reste en suspens [RTS]
Alors que la vaccination progresse, la question de l’immunité au Covid-19 reste en suspens (vidéo) / L'éclairage d'actualité / 3 min. / le 25 janvier 2021

Isabel Ares

Publié Modifié