Modifié

Cinq auto-tests gratuits par mois et par personne après Pâques

Cinq auto-tests gratuits par mois et par personne seront disponibles en pharmacie dès le 7 avril [Arne Dedert - DPA/Keystone]
Cinq auto-tests gratuits par mois et par personne seront disponibles en pharmacie dès le 7 avril / Le Journal horaire / 21 sec. / le 28 mars 2021
Il n'y aura pas d'auto-tests gratuits disponibles avant les réunions de familles à Pâques. Mais à partir du 7 avril, ils seront mis gratuitement à la disposition de la population suisse en pharmacie, indique l'OFSP.

La stratégie de dépistage contre le coronavirus du Conseil fédéral prévoit qu'à partir de cette date, chaque personne pourra obtenir gratuitement cinq auto-tests par mois. Dans un premier temps, ceux-ci ne seront disponibles que dans les pharmacies, a indiqué dimanche à Keystone-ATS l'Office fédéral de la santé publique (OFSP), confirmant une information de la NZZ am Sonntag. Il ne peut pour l'instant pas dire si et quand la vente des auto-tests sera autorisée dans le commerce de détail.

>> Lire aussi : Les auto-tests pour le Covid-19 disponibles dès le 7 avril en Suisse

Selon le ministre de la santé Alain Berset, qui s'exprimait samedi à la SRF, de "bonnes quantités" seront disponibles dès le 7 avril. Il y a toujours des pénuries dans une pandémie, c'est pourquoi il faut un peu de temps avant que tout fonctionne correctement, a encore déclaré le Fribourgeois. Mais d'assurer que ce sera le cas très rapidement.

>> Voir le sujet du 19h30 sur la vente d'auto-tests en pharmacie :

Les auto-test covid bientôt disponibles en pharmacie [RTS]
Les auto-tests covid bientôt disponibles en pharmacie / 19h30 / 2 min. / le 27 mars 2021

"Gros potentiel"

Pour le président de la Conférence des directrices et directeurs cantonaux de la santé, Lukas Engelberger, ces autotests ont le potentiel de changer fondamentalement la situation. Si tout le monde peut régulièrement effectuer un autotest dans sa salle de bain le matin, la charge sur les pharmacies et les centres de tests s'en verrait allégée, a-t-il indiqué à la Sonntagszeitung.

Lukas Engelberger estime que l'expansion à partir d'avril des tests préventifs permettra de parler de véritable offensive de dépistage. Même si celle-ci se met en place plus lentement que souhaité par certains, elle pourra atténuer les effets de la troisième vague.

ats/asch

Publié Modifié