Modifié

Le test Covid "doit devenir presque un réflexe", selon Alain Berset

Les espoirs de la population douchés par les maigres mesures d'ouverture annoncées par le Conseil fédéral [RTS]
Les espoirs de la population douchés par les maigres mesures d'ouverture annoncées par le Conseil fédéral / 19h30 / 2 min. / le 19 mars 2021
La Confédération veut tester 40% de la population mobile, en entreprise, à l'école ou en institution, chaque semaine. La campagne qui a commencé lundi dispose des moyens pour le faire, a assuré vendredi le ministre de la santé Alain Berset, pour qui le test "doit devenir presque un réflexe".

Il y aura sous peu un accès aux auto-tests que l'on pourra faire à la maison. Ils devraient être disponibles début avril, a indiqué Patrick Mathys, responsable de la section Gestion de crise et collaboration internationale à l'Office fédéral de la santé publique. C'est un pilier essentiel pour lutter contre la pandémie de Covid-19.

>> Lire aussi: Pas de réouverture des terrasses le 22 mars, mais réunions à 10 autorisées

Chacun et chacune devrait faire un test antigénique en pharmacie avant une rencontre privée, selon Alain Berset. "N'hésitez pas, cela doit devenir presque un réflexe", a-t-il lancé devant la presse. Il faut pour cela que les écoles, universités et entreprises participent à cet effort.

Ne pas reperdre le contrôle

La Suisse a déjà perdu le contrôle de la pandémie à deux reprises, en mars et en octobre. "Il ne faut pas faire la même erreur une troisième fois", a martelé Alain Berset. La situation se détériore. "Nous sommes au début d'une troisième vague", a-t-il précisé. Les cas sont repartis à la hausse à partir du 20 février. Une semaine plus tard, les hospitalisations ont suivi. "Il n'y a pas encore de découplage des deux courbes."

C'est pourquoi le Conseil fédéral a décidé d'avancer à petits pas dans la réouverture. Perdre le contrôle revient à prolonger la crise, a ajouté le conseiller fédéral. "Avec la vaccination, nous avons un moyen de sortir de la crise" et d'esquisser de meilleures perspectives pour l'été.

>> Lire aussi: Les réinfections au Covid-19 sont extrêmement rares

Un "petit pas" avec les 10 personnes

Limiter les réunions privées à domicile à cinq personnes est une restriction des droits fondamentaux assez grave, a souligné Alain Berset. Cette limite a été un peu élargie à dix personnes. "C’est un petit pas", a-t-il indiqué, rappelant qu'il comprend toutefois des risques. Le ministre de la santé a appelé les Suisses à faire des tests rapides avant de se rencontrer et à respecter les règles d'hygiène et de distanciation.

Le gouvernement a voulu atténuer cette restriction. En limitant les réunions privées, "on est entré dans la sphère intime des personnes", ce qui est un problème, a estimé Alain Berset. Il faut toutefois rester "très prudent", a prévenu le Fribourgeois.

>> L'interview d'Alain Berset dans le 19h30

Alain Berset : "La situation s'est dégradée et on est pas assez loin avec la vaccination, on veut éviter de perdre le contrôle" [RTS]
Alain Berset : "La situation s'est dégradée et on est pas assez loin avec la vaccination, on veut éviter de perdre le contrôle" / 19h30 / 3 min. / le 19 mars 2021

ats/jpr

Publié Modifié