Modifié

Pour les cantons, le Conseil fédéral ne va pas assez loin dans ses mesures d’assouplissement

Après Vaud, Fribourg, Genève et le Valais réagissent au plan du Conseil Fédéral et souhaitent accélérer le déconfinement. [RTS]
Après Vaud, Fribourg, Genève et le Valais réagissent au plan du Conseil Fédéral et souhaitent accélérer le déconfinement. / 19h30 / 1 min. / dimanche à 19:30
Dans l'ensemble, les cantons souhaitent que les mesures de déconfinement soient assouplies plus rapidement que ce que propose le Conseil fédéral dans le projet qu'il a mis en consultation mercredi. Une réouverture importante le 22 mars est souvent demandée.

Dans le projet du Conseil fédéral, les magasins, musées, centres de loisirs en extérieur ou zoos pourront rouvrir leurs portes dès le 1er mars, avec un nombre de clients restreint. Idem pour les installations sportives, comme les patinoires, les terrains de tennis ou de football, mais seuls des groupes de cinq personnes maximum pourront y accéder. Les compétitions et les événements pour adultes sont interdits.

Assouplissement également pour les rassemblements à l'extérieur. Jusqu'à quinze personnes pourront se rencontrer. D'autres allègements pourraient être décidés dès le 1er avril, si la situation épidémiologique le permet. Il pourrait être possible d'ouvrir les terrasses de restaurant et de se réunir à plus de cinq personnes à l'intérieur. Dès le 1er mai, les restaurants pourraient rouvrir entièrement.

>>  Lire aussi: Réouverture des magasins et des musées, aides accrues - les nouvelles mesures du Conseil fédéral

Mais ce plan du gouvernement, qui s'étale sur près de trois mois, est critiqué de toutes parts, Les cantons et de nombreux parlementaires, mais aussi le secteur de l'hôtellerie-restauration et les milieux économiques veulent mettre le turbo. La plupart des cantons, comme Vaud, Genève, le Valais, Fribourg, Uri, les deux Appenzell ou Saint-Gall exigent des réouvertures beaucoup plus rapides.

Genève - Pour un allègement et un réexamen de la situation d'ici mi-mars

A Genève, le Conseil d'Etat s'est prononcé en faveur de l'allègement du dispositif sanitaire proposé par le Conseil fédéral. Il enjoint en outre la Confédération à réexaminer la situation d'ici à la mi-mars. Il s'agit de laisser la possibilité d'assouplir certaines mesures avant le 1er avril.

Même si l'exécutif genevois se range derrière le Conseil fédéral, il souhaite néanmoins que la situation particulière des activités sportives et culturelles soit mieux prise en compte. Il demande aussi à la Confédération d'offrir au secteur de la restauration une meilleure visibilité sur leur calendrier de réouverture. Le cas des restaurants doit être examiné rapidement, à la prochaine phase d'évaluation, afin d'envisager au moins de pouvoir accueillir des clients sur les terrasses.

Pour le Conseil d'Etat, le plan de déconfinement propose des perspectives aux différents milieux qui souffrent économiquement de la crise sanitaire actuelle, "tout en se dotant d'indicateurs permettant de suivre au mieux l'évolution de la situation".

Le gouvernement genevois souhaite que les activités culturelles et sportives puissent rouvrir plus largement dès que la situation le permettra.

Fribourg - Pour une réouverture des restaurants le 22 mars

Vu l'amélioration de la situation sanitaire, le canton de Fribourg souhaite des mesures d'assouplissement du semi-confinement plus rapides et étendues. Il prône la réouverture des restaurants dès le 22 mars, avec des plans de protection et des tables à quatre personnes, alors que le Conseil fédéral n'envisage une réouverture des terrasses qu'à partir du 1er avril, si la situation sanitaire le permet. Le canton balaie aussi l'option de ne rouvrir que les terrasses des restaurants, une mesure jugée "inadéquate d'un point de vue économique et logistique".

Le gouvernement fribourgeois salue en outre le fait que la santé mentale des jeunes est prise en compte par le Conseil fédéral. La réouverture des activités sportives et culturelles pour les jeunes est une bonne nouvelle. Il estime cependant qu'elle ne devrait pas uniquement concerner les jeunes jusqu'à 18 ans. La barre devrait être portée à 25 ans, la situation actuelle ayant un fort impact sur les étudiants des hautes écoles et universités.

Vaud - Pour une réouverture partielle des restaurants dès le 15 mars

Le canton de Vaud plaide pour un assouplissement plus large et accéléré des mesures de déconfinement. A ses yeux, la stratégie du Conseil fédéral doit être revue dans son ampleur et son calendrier. Il propose que le calendrier se calque sur des périodes d'évaluation de deux semaines, et non d'un mois, car les indicateurs à disposition permettent une évaluation régulière plus fine.

Selon les autorités vaudoises, le Conseil fédéral ne prend pas suffisamment en compte la vaccination en cours qui devrait avoir couvert, vers la fin mars, la quasi-totalité des personnes vulnérables. "Ce nouveau paramètre permet une réévaluation du dispositif prévu en vue du 15 mars déjà."

Concrètement, le canton propose de permettre aux restaurants d'assurer le service de jour, avec fermeture à 18h00, dès le 15 mars. Avec un service de vente à l'emporter pour le soir. Dès le 15 avril, une réouverture pour la soirée devra être évaluée.

Concernant les théâtres, les cinémas et les salles de spectacles, il est proposé de leur permettre d'accueillir 50 personnes dès le 15 mars, puis un tiers de la capacité de leurs salles dans la phase ultérieure, soit dès le 1er avril. Les loisirs en intérieur (centre de loisirs et escape games) doivent être autorisés dès le 15 mars.

Les assouplissements prévus dès le 1er mars pour les activités sportives de plein air doivent aussi s'appliquer aux sports en intérieur, moyennant de strictes mesures de protection, ajoute le gouvernement vaudois. Et le nombre maximum de personnes par groupe doit être élevé à 15. Concernant les jeunes, les assouplissements prévus doivent concerner les jeunes jusqu'à 25 ans, et non 18 ans.

"Il y a un fort désespoir, un besoin d’avoir des perspectives, de retrouver une possibilité de travailler, de retrouver une activité, pour la restauration, pour les jeunes, pour les milieux de la culture, pour les milieux sportifs. On ne peut pas faire fi de l’ensemble de ces réactions", a expliqué dimanche dans Mise au point le conseiller d’Etat vaudois Philippe Leuba.

Valais - Pour une réouverture des terrasses dès le 1er mars

Le canton du Valais a salué les propositions concernant la réouverture des magasins et s'est dit "favorable à un allègement de manière contrôlée des mesures". Il demande toutefois une réouverture plus rapide des cafés et restaurants. Les terrasses doivent pouvoir rouvrir dès le 1er mars, en respectant les plans de protection déjà établis (quatre personnes par table, 1,5 mètre entre les tables, traçage électronique des clients) et ce jusqu’à 18 heures.

Pour les autorités valaisannes, la vente à l’emporter crée des regroupements difficiles à contrôler, sur les pistes de ski en particulier. Le canton souhaite ensuite une réouverture complète des restaurants dès le 1er avril.

"On accepte cette volonté d'être prudent et d'agir par étapes, mais on estime aussi qu'on peut aller un peu plus vite, parce que la situation est suffisamment sous contrôle", a déclaré le conseiller d'Etat Christophe Darbellay dimanche dans le 19h30. Et d'estimer que la situation est actuellement intolérable car des cantons comme les Grisons ont ouvert leurs terrasses, alors que le Valais respecte lui la loi en les gardant fermées.

>> L'interview de Christophe Darbellay dans Forum:

Réouverture des terrasses des cafés et des restaurants dès mars en Valais : la position de Christophe Darbellay. [RTS]
Réouverture des terrasses des cafés et des restaurants dès mars en Valais : la position de Christophe Darbellay. / 19h30 / 1 min. / dimanche à 19:30

Neuchâtel -  Ne pas aller trop vite

Pour le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Kurth, interrogé dimanche dans Forum, il est surtout important de tenir compte de l'évolution sanitaire et il ne faut pas aller trop vite dans les assouplissements et commettre à nouveau les erreurs qui ont été commises au printemps. Il préfère que l'assouplissement soit progressif pour éviter à tout prix que les mois de mars ou avril connaissent à nouveau des fermetures.

Le débat entre Laurent Kurth et Philippe Nantermod (PLR/VS) dans Forum:

Le plan sanitaire du Conseil fédéral est-il trop prudent? Débat entre Laurent Kurth et Albert Rösti [RTS]
Le plan sanitaire du Conseil fédéral est-il trop prudent? Débat entre Laurent Kurth et Philippe Nantermod / Forum (vidéo) / 8 min. / dimanche à 18:05

Jura - Le Conseil fédéral garde la main

Interrogé samedi dans Forum, le ministre jurassien de la Santé Jacques Gerber a critiqué le manque de perspectives claires pour les restaurants et le sport à l'intérieur. "De là à donner une date, il faut faire extrêmement attention. Aujourd'hui, c'est le Conseil fédéral qui a la main et c'est à lui de décider quelle est la date la plus opportune pour assouplir les mesures." C'est lui qui doit décider s'il faut ouvrir le 15 mars, le 22 mars ou le 1er avril en faisant un arbitrage entre le sanitaire, l'économique et le ras-le-bol de la population.

Pour Jacques Gerber, il ne fait aucun sens pour les restaurants de n'ouvrir que les terrasses. Il faut ouvrir l'entier du restaurant avec les mesures appropriées.

>> L'interview de Jacques Gerber dans Forum:

Jacques Gerber, conseiller d'Etat jurassien en charge de la santé. [Gaël Klein - RTS]Gaël Klein - RTS
Une commission réclame un assouplissement rapide des mesures sanitaires : interview de Jacques Gerber / Forum / 7 min. / samedi à 18:00

Tessin - Pour une réouverture dès le 22 mars

Le Tessin juge trop prudentes les mesures d'assouplissement prévues par le Conseil fédéral et prône une accélération du calendrier. Si le canton est d'accord avec le Conseil fédéral sur le fait qu'il faut tout faire pour éviter une nouvelle reprise des contaminations, il juge que de nouvelles restrictions auraient des effets néfastes tant du point de vue économique que psychologique.

Les autorités tessinoises demandent en particulier une réouverture des restaurants dès le 22 mars, au moins durant la journée, et avec le plan de protection appliqué jusqu'en décembre dernier (consommation uniquement assis, maximum de quatre personnes par table, port du masque dès que le client se lève). Cette accélération du calendrier est jugée nécessaire pour permettre une relance de l'activité durant la période de Pâques.

La proposition du Conseil fédéral de ne rouvrir que les terrasses est en revanche rejetée, notamment parce qu'elle serait discriminatoire pour les établissements qui ne disposent pas d'un tel espace à l'extérieur.

Le 22 mars, les cinémas, théâtres ainsi que les structures sportives et récréatives à l'intérieur devraient aussi pouvoir rouvrir leurs portes, avec des limitations de capacité, selon le canton.

Suisse alémanique - Des souhaits différents

En Suisse alémanique, les cantons demandent aussi pour la plupart au Conseil fédéral de corriger le tir. St-Gall ou les Grisons veulent des assouplissements plus rapides pour la restauration. Les terrasses devraient être rouvertes dès le 1er mars moyennant des mesures sanitaires, a écrit la chancellerie de St-Gall.

Les Grisons estiment que le gouvernement fédéral se focalise trop sur des mesures limitatives. Il note en outre que Berne ne prévoit pas dans sa stratégie les tests préventifs qui représentent une bonne alternative aux restrictions. Ce canton est le premier à avoir privilégié les tests de masse d'abord à l'école et dans les hôtels puis dans les entreprises.

Argovie se montre plus nuancé. Le canton est d'accord avec la stratégie progressive du Conseil fédéral qui prend en compte le risque. Tant que l'immunité de masse et le taux de vaccination ne sont pas assez élevés, une grande prudence s'impose. Il ne faut pas remettre en question ce qui a été acquis et retomber dans de nouvelles limitations.

>> Les précisions de Forum:

Mesures sanitaires: le Conseil fédéral est toujours sous pression [RTS]
Mesures sanitaires: le Conseil fédéral est toujours sous pression / Forum (vidéo) / 2 min. / dimanche à 18:05

>> Lire aussi: Des enquêtes ouvertes pour des menaces contre les conseillers fédéraux

boi avec ats

Publié Modifié