Publié

La retraite, ça représente quoi pour vous? Votre avis nous intéresse

Les réformes de l'AVS et du deuxième pilier figurent parmi les grands chantiers politiques de l'année 2021. Dans cette optique, la RTS souhaite savoir ce que représente la retraite pour les Suissesses et les Suisses.

Plus de trois ans après le rejet dans les urnes de la grande réforme Prévoyance vieillesse 2020 (PV 2020), deux projets de réforme du système suisse de retraite sont actuellement en discussion au Parlement. Le premier, AVS 21, sera débattu aux Etats le mois prochain. Le deuxième, consacré au 2e pilier, est dans les mains des commissions.

L'avenir des retraites est une question extrêmement émotionnelle en Suisse. Aucune grande réforme de l'AVS n'a ainsi trouvé de majorité dans les urnes depuis la fin des années 1990. Hors coronavirus, ce sujet est d'ailleurs en tête des préoccupations de la population suisse depuis plusieurs années, selon le baromètre annuel de Credit Suisse.

Dans ce cadre, la RTS souhaite donner la parole aux Suissesses et aux Suisses pour connaître leurs aspirations et leurs craintes quant à la retraite. Nous cherchons des femmes et des hommes de tous profils. Si vous êtes intéressés à témoigner, remplissez le formulaire ci-dessous et nous vous contacterons.

Didier Kottelat

Publié

Les réformes de l'AVS et du 2e pilier en quelques mots

Le projet AVS 21 d'Alain Berset prévoit, entre autres, le relèvement de l'âge de la retraite des femmes de 64 à 65 ans, malgré la vive opposition de la gauche et des syndicats. Ce point très controversé avait déjà contribué à l'échec des précédentes réformes du premier pilier. Le principal point d'achoppement réside dans l'ampleur des compensations pour les femmes.

Du côté du 2e pilier, patrons et syndicats se sont mis d'accord sur un compromis pour abaisser le taux de conversion (soit le taux qui fixe le montant des rentes par rapport au capital accumulé) de 6,8% à 6%, en échange de contreparties pour les assurés les plus âgés. Mais ce modèle est contesté par une partie de la droite et par l'Union suisse des arts et métiers (USAM).