Modifié

Les cantons amplifient leurs pressions pour des réouvertures dès mars

L’allègement des mesures sanitaires demandé instamment par les milieux économiques (vidéo) [RTS]
L’allègement des mesures sanitaires demandé instamment par les milieux économiques (vidéo) / Forum / 7 min. / le 14 février 2021
Le Conseil fédéral subit des pressions de toutes parts pour assouplir en mars les mesures prises pour lutter contre la propagation du coronavirus, indiquent plusieurs journaux dominicaux.

Les cantons estiment qu'un allègement est possible en raison de la baisse du nombre de cas de nouvelles infections, relate la SonntagsZeitung.

Le président du Conseil d'Etat valaisan Christophe Darbellay, le ministre genevois de la santé Mauro Poggia et son homologue zougois Martin Pfister exigent d'abord une réouverture des magasins. Dans d'autres cantons, comme à Fribourg, la ministre de la santé Anne-Claude Demierre se dit favorable à une réouverture progressive des restaurants.

>> Lire aussi: Alain Berset laisse entrevoir des assouplissements sur le Covid-19

La pression est particulièrement forte du côté de la Suisse romande, écrit le SonntagsBlick. Les installations sportives, les centres de fitness et les piscines devraient être à nouveau ouverts dès le 1er mars. Interrogé dans le journal, le président de l'UDC Marco Chiesa veut un concept qui montre dans quelles conditions les restrictions pourraient être levées.

"Il faut prendre en compte la santé mentale"

"Les activités de loisir et les activité sportives sont ce qui permet de sortir d'un isolement, de prendre soin de soi et puis de s'évader un peu", explique dans Forum Laurent Kurth, conseiller d'Etat neuchâtelois en charge de la santé. "Il ne s'agit pas seulement de permettre à des acteurs de refaire leur travail, mais nous devons aussi tenir compte de ce qui se passe dans la santé de la population, non seulement du point de vue du virus, mais aussi du point de vue du moral des troupes."

"Le message de mes collègue est vraiment de dire qu'il y a eu pendant pas mal de semaines une opposition entre les enjeux sanitaires et économiques, mais il y a un troisième facteur qui doit s'inviter, c'est celui de la santé mentale", plaide l'élu socialiste.

>> L'interview complète de Laurent Kurth dans Forum:

Le conseiller d'Etat neuchâtelois Laurent Kurth. [Jean-Christophe Bott - Keystone]Jean-Christophe Bott - Keystone
L’allègement des mesures sanitaires demandé instamment par les milieux économiques / Forum / 7 min. / le 14 février 2021

Les milieux économiques pressent aussi

Du côté des milieux économiques, economiesuisse et l'Union patronale suisse veulent un retour à la normale en quatre étapes, selon la NZZ am Sonntag. Ils ont présenté cette semaine leur stratégie de sortie au gouvernement fédéral. Ils demandent des premiers assouplissements dès le 1er mars.

Tous les magasins devraient être autorisés à rouvrir dans une deuxième phase. La règle limitant les rassemblements à cinq personnes au maximum doit ensuite être levée. Enfin, la dernière étape doit être calquée sur l'avancement de la campagne de vaccination.

>> Lire aussi: La culture défend son futur (et le nôtre) dans les rues romandes

Attention à la troisième vague

Mais parallèlement à ces demandes de l'économie, des scientifiques tirent la sonnette d’alarme. L'épidémiologiste suisse Peter Jüni, chef scientifique de la taskforce Covid en Ontario au Canada, prévient dans la SonntagsZeitung que prévoir des assouplissements est la garantie d’affronter une troisième vague. Le spécialiste met le doigt sur les erreurs commises, selon lui, durant la seconde vague.

Les mesures tardives du Conseil fédéral et des cantons abandonnés à eux-mêmes ont eu pour résultat une Suisse avec l’un des taux de mortalité les plus élevés de la planète, souligne-t-il.

ats/kkub

Publié Modifié