Publié

Les victimes de violences domestiques pourront trouver de l'aide même de nuit

Le Conseil fédéral approuve trois motions qui réclament l'ouverture 24h/24 des permanences téléphoniques pour les victimes de violences domestiques. [Marko Drobnjakovic - Keystone/AP]
Les permanences téléphoniques pour les cas de violence domestique bientôt ouvertes 24 heures sur 24 / Le Journal horaire / 29 sec. / le 4 février 2021
Le Conseil fédéral a approuvé jeudi trois motions qui demandent que les permanences téléphoniques pour les victimes de violences soient désormais accessibles 24 heures sur 24, et non plus seulement à certaines heures de la journée.

Pour les motionnaires Eva Herzog (PS/BS), Susanne Vincenz-Stauffacher (PLR/SG) et Tamara Funiciello (PS/BE), de nombreuses victimes cherchent pourtant de l'aide également en dehors des heures de bureau.

Or, lorsqu'elles n'en trouvent pas, elles hésitent beaucoup à faire appel à la police. "Seul un réseau de permanence 24 heures sur 24 peut offrir le soutien nécessaire" et ainsi améliorer la protection des victimes de violences, précisent-elles.

Du ressort des cantons

En proposant ce service en continu, la Suisse remplirait les obligations qui découlent de la Convention d'Istanbul, qui entend lutter contre la violence envers les femmes et la violence domestique, ainsi que celles liées à d'autres traités, comme la Convention relative aux droits de l'enfant.

Bien qu'il soutienne ces motions, le Conseil fédéral a précisé que la mise en place d'une telle permanence relève de la compétence des cantons et non pas de la Confédération. Il s'est toutefois toutefois dit prêt à endosser un rôle de coordination.

ats/vic

Publié