Modifié

Le Parti socialiste mise sur le climat et la prévoyance vieillesse

Cédric Wermuth et Mattea Meyer devant la presse. [Alessandro della Valle - Keystone]
Le Parti socialiste mise sur le climat et la prévoyance vieillesse / Le Journal horaire / 19 sec. / le 29 janvier 2021
Les deux coprésidents du Parti socialiste, Mattea Meyer et Cédric Wermuth, ont annoncé vendredi avoir posé les jalons d'une nouvelle stratégie malgré la pandémie de coronavirus. Le parti mettra notamment l'accent sur la prévoyance vieillesse et la justice climatique.

"Nous avons renforcé nos contacts avec différents acteurs malgré le contexte sanitaire", a indiqué vendredi à Berne Mattea Meyer, à l'occasion du bilan des 100 premiers jours de la coprésidence socialiste. La conseillère nationale zurichoise a notamment cité les milieux associatifs, les restaurateurs, les organisations du domaine de la santé parmi les contacts.

Les socialistes comptent renforcer ces prises de pouls à l'avenir. Le parti souhaite être un espace "où les questions les plus importantes de notre avenir commun sont débattues", selon Cédric Wermuth.

Prévoyance vieillesse et climat

Le parti s'est fixé plusieurs priorités pour l'année 2021: outre la prévoyance vieillesse, la justice climatique, et les 50 ans du droit de vote de femmes, il a aussi indiqué la responsabilité de la Suisse dans le monde.

Les délégués seront appelés à se prononcer en février sur une résolution fixant les lignes rouges du parti dans la réforme de la prévoyance vieillesse. Ils auront également leur mot à dire sur une résolution demandant le droit de vote pour tous les étrangers.

En mai, la direction du parti présentera un programme de justice climatique, alors que le lancement d'une initiative visant à encadrer les agissements de la place financière suisse fait l'objet d'une réflexion.

Complémentarité avec les Verts

Le parti ne compte pas céder la problématique de l'écologie aux Verts. "On va se battre pour montrer que le PS est un parti qui a des solutions pour tous les problèmes de société, et non un parti avec un seul thème", a annoncé Cédric Wermuth.

Mais le conseiller national argovien a défendu l'importance de rester complémentaire avec les Verts. Les socialistes ont toutefois prévu une mue sur la forme: ils souhaitent être plus directs, plus modernes et plus en phase avec les jeunes.

ats/gma

Publié Modifié

Plus de 1000 nouveaux membres

Le Parti socialiste a fait état d'une augmentation du nombre de membres depuis l'accession au pouvoir du tandem Wermuth-Meyer: fin décembre, 1260 nouveaux membres ont été enregistrés, contre 500 départs. Le parti compte près de 32'000 membres.