Modifié

L'appli Swisscovid reste plus utile que jamais, estime son concepteur

Gros plan sur l'application Swisscovid. [Jean-Christophe Bott - Keystone]
Le devenir de l'application Swisscovid / On en parle / 10 min. / le 19 janvier 2021
"Plusieurs centaines de milliers de personnes ont été notifiées d'un contact à risque et ont pu prendre des mesures de protection", s'est félicité le père de Swisscovid Edouard Bugnion mardi dans l'émission On en parle. Il conseille aux personnes guéries ou vaccinées de continuer à utiliser l'application.

Sept mois après son lancement, Swisscovid est utilisée par près de 1,9 million de personnes. Et plus de 66'000 d'entre elles y ont entré le fameux "covidcode" après avoir reçu la nouvelle d’un test positif, ce qui a généré 55'000 demandes de questions au total, par téléphone ou e-mail, de la part d'utilisateurs notifiés par l’application.

Sur les réseaux sociaux, plusieurs personnes se demandent pourtant si l'application est encore utile et tenue à jour. Certains malades aujourd'hui guéris ont ainsi reçu le message "traçage de proximité terminé" et s'interrogent sur sa signification.

Déjà plus de 100'000 notifications

Considéré comme le père de cette application de traçage des contacts, le professeur d'informatique à l'EPFL et membre de la task force scientifique de la Confédération Edouard Bugnion est revenu mardi sur le devenir de Swisscovid. "L'application tourne bien. Elle a été la plus téléchargée en Suisse en 2020 sur les téléphones mobiles", a-t-il détaillé dans l'émission On en parle de la RTS.

Alors que près de 500'000 tests positifs ont été enregistrés en Suisse depuis le début de la pandémie, les 66'000 personnes contaminées qui ont signalé leur maladie sur l'application ne représentent toutefois que 13,2% du total des cas sur le plan national. "C'est déjà un verre à moitié plein. Cette approche est complémentaire aux autres approches de traçage des médecins cantonaux", a-t-il réagi, ajoutant que "plusieurs centaines de milliers de personnes ont été notifiées d'un contact à risque et ont pu prendre des mesures de protection".

24h de gagnées pour éviter la transmission

Le laps de temps entre le moment où une personne apprend qu'elle est positive et celui où elle reçoit le Covidcode a longtemps été jugé trop long, mais ce délai a été raccourci aujourd'hui. "Il y a eu une période pendant laquelle la génération des codes était faite de manière manuelle par les équipes des médecins cantonaux. Aujourd'hui, ce processus est beaucoup plus automatisé", s'est félicité Edouard Bugnion.

Il souligne que l'application reste plus rapide que le traçage classique. En moyenne, depuis le mois de septembre, les utilisateurs qui ont été en contact avec une personne testée positive reçoivent cette information 24 heures plus tôt s'ils ont l'application Swisscovid. "C'est une journée de gagnée, durant laquelle on a déjà changé de comportement afin d'éviter de contaminer d'autres personnes", constate l'informaticien.

A réinstaller après guérison

A l'heure actuelle, l'application ne fait pas la différence entre les tests positifs issus du variant classique du SRAS-CoV-2 et ceux issus de la nouvelle mutation anglaise, réputée plus contagieuse. "On n'a pas de modèle spécifique pour les variants, mais on y réfléchit", indique Edouard Bugnion.

Il conseille aussi aux utilisateurs qui ont contracté le Covid puis ont guéri de réinstaller l'application une fois sortis de la période pendant laquelle on considère qu'ils sont temporairement immunisés. Réinitialisée, elle n'affichera plus le message "traçage de proximité terminé". "Il est utile d'avoir à nouveau l'application active au moment où la personne ne sera plus immunisée par le fait d'avoir eu la maladie", insiste le père de Swisscovid.

Il est à noter que l'application, qui fonctionne tant sur Android qu'iOS (Apple), n'est pas supportée par les plus anciennes versions de ces systèmes d'exploitation. C'est notamment le cas des versions d'iOS inférieures à la 12.5, à l'instar de celle installée sur les l'iPhone 5.

Sujet radio: Frédérique Volery
Adaptation web: Vincent Cherpillod

Publié Modifié

Faut-il conserver Swisscovid après s'être fait vacciner?

Les personnes ayant reçu un vaccin contre le Covid-19 peuvent-elles désinstaller Swisscovid sans arrière pensée? Pour Edouard Bugnion, il est encore trop tôt pour procéder ainsi: "Aujourd'hui, on peut être vacciné et protégé de la maladie, mais il n'y a pas encore de garantie qu'on ne puisse pas la transmettre aux autres", estime le spécialiste.

Dans l'attente de cette certitude formelle, la population reste sujette aux éventuelles décisions de mise en quarantaine de la part des médecins cantonaux, souligne-t-il. "Il vaut donc la peine d'avoir toujours l'application Swisscovid de manière à protéger les autres".