Modifié

Souche sud-africaine du coronavirus détectée chez une personne au Tessin

Des laborantines avec un test rapide du Covid. [Peter Klaunzer - Keystone]
Des laborantines avec un test rapide du Covid. [Peter Klaunzer - Keystone]
Une infection à la nouvelle souche sud-africaine du coronavirus a été confirmée au Tessin, a annoncé vendredi le département cantonal de la santé. C'est la troisième fois que la variante du virus est détectée en Suisse.

L'individu infecté a été placé en isolement, précisent les autorités tessinoises. Il s'agit d'une personne qui venait d'Afrique du Sud et qui avait été testée positive avant Noël.

Mardi, l'Office fédéral de la santé publique (OFSP) avait indiqué que deux cas du variant sud-africain du virus avaient été détectés en Suisse. Il avait également dénombré cinq cas de la souche britannique du coronavirus.

Un enfant et un jeune décèdent

L'OFSP a par ailleurs confirmé vendredi à Keystone-ATS une information du site 20Minuten selon laquelle un enfant et un jeune adulte avaient succombé en lien avec une infection au coronavirus en décembre, comme l'indiquent les dernières statistiques. L'enfant, âgé entre 0 et 9 ans, vivait dans le canton de St-Gall et l'adulte, âgé de 20 à 29 ans, dans celui de Zurich. L'office n'a pas donné plus d'informations.

"Plus l'incidence est élevée dans la population, plus la probabilité d'infection est élevée, même chez les jeunes. Et plus le nombre de cas est élevé, plus la probabilité de décès est élevée", a indiqué la porte-parole de l'OFSP à 20Minuten.

La médecin bioéthicienne Samia Hurst-Majno, vice-présidente de la task force Covid-19 du Conseil fédéral avance la même explication sur Twitter, relevant que les décès dans ces catégories d'âge restent très rares.

>> Lire aussi: Le coronavirus en chiffres et en cartes

Cause des décès incertaine

Un porte-parole des autorités zurichoises est toutefois intervenu auprès du portail pour démentir que le jeune adulte avait succombé au Sars-Cov-2, conduisant l'OFSP à préciser la nature de ses statistiques.

L'Office fédéral de la santé publique ne connaît pas les causes exactes des décès de ces personnes. Le formulaire d'annonce que doivent remplir les médecins ne comprend aucune donnée sur la cause du décès. Il indique simplement qu'il s'agissait d'un patient Covid, a expliqué sa porte-parole Katrin Holenstein.

La statistique de l'OFSP est une "statistique épidémiologique" qui montre combien de patients infectés par le coronavirus sont décédés. C'est l'Office fédéral de la statistique (OFS) qui recense les causes des décès et qui montre, avec un certain décalage, si les personnes sont mortes "du" Covid-19 ou "avec" le virus.

ats/cab

Publié Modifié

Septante-sept décès annoncé jeudi

La Suisse compte jeudi 4391 cas supplémentaires de coronavirus en 24 heures, selon les derniers chiffres publiés par l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). 77 décès supplémentaires sont à déplorer et 166 malades ont été hospitalisés.

Depuis le début de la pandémie, 452'296 cas de contamination au Covid-19 ont été confirmés en laboratoire sur un total de 3'645'656 tests effectués en Suisse et au Liechtenstein. Le total des décès s'élève à 7082 et le nombre de personnes hospitalisées atteint 18'630.